Le journal de la campagne présidentielle de 2022 (9)

24 février 2022.

Je me réveille ce matin et j’apprends que la Russie a lancé l’offensive militaire contre l’Ukraine. C’est en lisant les tops tendances sur Twitter que j’ai compris :

#LaGuerre, #WWIII, #WorldWarIII #UkraineRussia.

World War III…

WWIII…

Troisième Guerre mondiale…

Houla, c’est chaud.

Elle a commencé et je dormais.

Le président Vladimir Poutine, comme Jadis Viatcheslav Molotov, a pris la parole à l’aube (3 h 45 heure française, 5 h 45 heure locale) pour annoncer le début du conflit.

J’ai pris la décision d’une opération militaire spéciale.
(…)
Nous nous efforcerons d’arriver à une démilitarisation et une dénazification de l’Ukraine.
(…)
Nous n’avons pas dans nos plans une occupation des territoires ukrainiens, nous ne comptons rien imposer par la force, à personne.

Une déclaration qui ressemble à s’y méprendre à celle qui avait annoncé le début de l’opération Barbarosa.

A 12 h 15, le speaker de la radio soviétique, Youri Levitan, annonce :

Le camarade Molotov vous parle.

Puis retenti la voix de Molotov. Il termina son discours par des mots qui sont restés dans l’histoire.

Notre cause est une cause juste. L’ennemi sera vaincu. La victoire sera à nous.

La connexion historique entre les deux événements est évidente puisque le président russe parle de “démilitariser et dénazifier l’Ukraine“. Il menace les pays qui se mettront en travers de son chemin de conséquences jamais vu dans l’histoire et déclarant que la Russie restait une des “plus grandes puissances nucléaires au monde“. Des mots très fort et d’une violence incroyable qui resteront dans l’histoire sans aucun doute.

———————————-

Il existe un contexte astrologique très lourd en ce moment, comme ce fut le cas en 2020. J’ai écrit plusieurs articles sur ce sujet début janvier 2022.

La carte du ciel du 21 février 2022, jour de la reconnaissance de l’indépendance du Donbass par Vladimir Poutine, est très intéressante.

Carte du ciel, 21 février 2022, 21 h 22, Moscou (RUSSIE)

On observe un impressionnant amas planétaire entre le Capricorne et le Poisson. Huit planètes sur dix. Nous voyons également un triangle entre Uranus, la Lune et une conjonction Mars-Vénus-Pluton assez inquiétante. Une opposition et deux carrés. L’opposition comme son nom l’indique, marque une opposition entre deux astres, alors que pour le carré, ce sont des blocages. En même temps, la conjonction entre Jupiter et Neptune commence à peine à se former selon une orbe de 9°59.

———————————-

Des bombes ont explosé à Kiev, à Kramatorsk, à Odessa, à Marioupol et à Kharkov. Des troupes au sol avancent en territoires ukrainiens. Une avancée prudente et modérée afin de ne pas commettre de violence contre la population ukrainienne. L’Ukraine est la “petite Russie”, la Russie, la “grande Russie” et la Biélorussie est la “Russie blanche”. Trois peuples slaves frères. J’ai visité très souvent chacun de ses pays, j’ai vécu à Kiev plusieurs mois, j’y ai vu la même langue, la même culture et les mêmes types de magasins.

Image

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky donne ordre à l’armée d’infliger le plus de perte possible aux forces armées “occupantes“. Il décrète la mobilisation générale de tous les hommes de 18 à 60 ans. Des propos outranciers à la limite du fanatisme, que j’ai toujours retrouvés dans la bouche des nationalistes ukrainiens. J’ai souvent croisé ce genre d’individus lors de mes nombreux séjours en Ukraine. J’ai plusieurs souvenirs à ce sujet.

—————————————–

L’ensemble de la classe politique, dans une unanimité assez douteuse, condamne l’agression de la Russie contre l’Ukraine. Etonnez-vous toujours lorsque la classe politico-médiatique est unanime sur un sujet. C’est souvent que nous pénétrons dans le cœur de l’idéologie dominante. Lorsqu’il y a unanimité, c’est que c’est louche. Tous les faux rebelles de la politique, cessent de l’être, lorsque certaines thématiques sont abordées.

Jean-Luc Mélenchon :

Plus étonnant, Eric Zemmour condamne lui aussi “sans réserve l’intervention militaire russe qui a débuté cette nuit en Ukraine“.

Idem pour Marine Le Pen.

Le meilleur pour la fin. Anasse Kazib qui n’a que le mot “facho” à la bouche pour invectiver le prolétariat français, soudain décide de soutenir de vrais fascistes… mais c’est en Ukraine… donc ça va. Le fascisme étant une idéologie de gauche, il est logique qu’un gauchiste soutienne d’autres fascistes.

————————————-

Cela ne dérange aucun de ses faux opposants d’être d’accord avec Emmanuel Macron :

—————————-

Dans une allocution télévisée, le petit dictateur élyséen enfile son costume de chef militaire dans un discours totalement délirant :

A cet acte de guerre, nous répondrons sans faiblesse, avec sang-froid, détermination et unité. Nous prendrons des décisions lors du G7, cet après-midi, du Conseil européen, ce soir à Bruxelles, et du sommet de l’OTAN qui se tiendra dans les prochaines heures (…) Nous demanderons à la Russie de rendre des comptes au Conseil de sécurité des Nations unies. (…) Les sanctions portées à la Russie seront à la hauteur de l’agression dont elle se rend coupable. (…) Sur le plan militaire et économique, autant que dans le domaine de l’énergie, nous serons sans faiblesse. Nous appuierons l’Ukraine sans hésiter et nous prendrons toutes nos responsabilités pour protéger la souveraineté et la sécurité de nos alliés européens. (…) Les événements de cette nuit sont un tournant dans l’histoire de l’Europe et de notre pays. Ils auront des conséquences profondes sur la géopolitique de notre continent. (…) Ne cédons rien de notre unité autour de nos principes.”

Emmanuel Macron déclare la guerre à la Russie, alors que la Russie ne menace ni la France, ni les intérêts de la France. En 2020, il avait prononcé six fois le mot “guerre” concernant la crise sanitaire du corona-virus. 2022, deux ans plus tard, il parle encore de “guerre” Ce mot aura été le leitmotiv de son quinquennat. Guerre contre le virus, guerre contre la Russie, même combat. En vérité Emmanuel Macron et ses amis de l’oligarchie mondiale est en guerre contre le peuple, contre les peuples, français, russe, et même ukrainien.

————————————

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian est invité sur TF1. Il va se livrer à une véritable déclaration de guerre contre la Russie.

Il accuse Vladimir Poutine, sans rire, d’être un “dictateur“.

Et Macron ?

Ensuite, pour répondre au Président russe qui rappelait que la Russie était une puissance nucléaire, il va répondre que “L’Alliance atlantique est aussi une alliance nucléaire“.

—————————————

Au milieu des bruits de bottes, les parrainages présidentiels sont publiés par le Conseil constitutionnel :

CandidatNombre total de parrainages validés01/0203/0208/0210/0215/0217/0222/0224/02
PÉCRESSE Valérie227134290615310575121198128
MACRON Emmanuel15441054243971242108511881
HIDALGO Anne1226482183861382176710349
JADOT Yannick615116918857125407550
ROUSSEL Fabien5933012916755111375311
LASSALLE Jean579151091926689325818
ARTHAUD Nathalie56212126230519020303
MÉLENCHON Jean-Luc54014861243474387298
DUPONT-AIGNAN Nicolas45710671554880194335
ZEMMOUR Éric4151444913269415965
LE PEN Marine41423310413557352721
ASSELINEAU François247104611522177246
POUTOU Philippe243450731942112519
KAZIB Anasse130120631517662
TAUBIRA Christiane12808281126131824
THOUY Hélène97220268144158
KOENIG Gaspard490221413711
KUZMANOVIC Georges42181628322
EGGER Clara2403316362
MIGUET Nicolas1802703006
MARTINEZ Antoine1100502211
CHICHE Arnaud901313010
SMATI Rafik800203210
BÉKAERT Corinne400102001
CAU Marie400101101
WAECHTER Antoine400001111
FORTANÉ Jean-Marc300010020
ROCCA Martin300111000
MEURICE Guillaume200001001
RIVOAL Stéphanie200011000
VIEIRA Gildas200010001
BARNIER Michel101000000
BORLOO Jean-Louis100000001
CAHEZ Thierry100000010
COJAN Patrick100001000
DELGA Carole100000100
FESSARD DE FOUCAULT Bertrand100010000
FIORILE Eric Régis100000100
HOLLANDE François100001000
LAM Yaya100001000
LAURUT Christian100000001
MARECHAL Philippe Célestin100100000
MAZUEL Philippe100100000
MÉNARD Emmanuelle100001000
MONTEBOURG Arnaud100000001
PHILIPPOT Florian100010000
ROCQUEMONT Antoine100000010
SAINT-PAUL Laetitia100000010
SCHOVANEC Josef100100000
WENDLINGER Stéphane100001000

Jean-Luc Mélenchon vient rejoindre les sept candidats déjà qualifiés. Nicolas Dupont-Aignan, Marine Le Pen et Eric Zemmour sont proches d’obtenir leurs cinq cents parrainages.

25 février 2022.

Deuxième jour de guerre. Les médias français ne parlent que de la gentille Ukraine et de la grande méchante Russie. Fini le Corona-virus. Plus un mot sur la dangereuse maladie qui devait tous nous tuer. Maintenant, c’est la Russie qui veut tuer tout le monde. Un danger ce substitut par magie à un autre danger. Nos élites sont formidables.

Les mêmes gens, qui tentaient de nous vendre la lutte contre le “virus”, tentent désormais de nous vendre la guerre contre la “Russie. Une cause est venue se substituer à une autre. Un tour de passe-passe à rendre jaloux Garcimore.

D’ailleurs, le gouvernement français fait apparaître le drapeau ukrainien sur l’application “tous anti-covid“.

Image

La disparition totale du narratif corona-virus me fait supposer un maintien discret du pass vaccinal, alors que le gouvernement avait annoncé sa disparition à compter de mi-mars. On fait oublier la “maladie” dont la propagande fonctionnait de moins en moins, pour mieux laisser en place les lois liberticides covidiennes.

——————————–

Au niveau militaire, l’armée russe a pris le contrôle de la centrale de Tchernobyl et de l’usine qui fabrique les avions Antonov. Deux prises stratégiques.

Image

26 février 2022.

Dans la nuit des combats ont eut lieu dans le centre de Kiev entre des troupes russe et l’armée ukrainienne. Autour d’une centrale hydroélectrique, de la tour de la télévision et de l’avenue de la victoire.

Image

Les combats autour de la télévision ukrainienne ont obligé les chaînes de télé à cesser temporairement leur programme pour aller se réfugier à l’intérieur d’un bunker. Un programme commun pour beaucoup de télévision comme j’ai pu le voir moi-même en suivant certains de leurs programmes.

Les va t’en guerre ont pris le contrôle de la politique et des médias. C’est effrayant. En France, en Angleterre et en Europe. Depuis le temps que je proclame que nos dirigeants sont des fous. On l’a vu avec le corona-virus, nous le voyons désormais avec la guerre contre la Russie. La même folie furieuse qui ne cesse de m’inquiéter. Cela va mal se terminer.

Boris Johnson ouvre le bal des dingos, les cheveux ébouriffés, le regard du demi-dément. Si Boris (prénom russe) était un simple gueux, on changerait de trottoir si on le croisait dans la rue. Mais pas de chance, il est Premier ministre d’une grande puissance nucléaire. Cela montre toute la vulgarité des élites. Les générations futures nous jugeront très durement pour avoir laissé des gens comme cela, usurper le pouvoir, au détriment des peuples.

Illustration.

Alexander Boris de Pfeffel Johnson est né en 1964 dans l’Uper east side à New York. Un quartier très aisé de Manhattan. Cela en dit long sur son appartenance à l’élite oligarchique. Il était donc bi-national jusqu’en 2016, date à laquelle il a renoncé a sa nationalité américaine. De Pfeffel est un patronyme d’origine allemande.

Amérique et Allemagne, deux appartenances quasi-obligatoires pour un membre de l’élite.

Boris Johnson annonce “le paquet de sanctions le plus punitif jamais imposé par le Royaume-Uni (…) destiné à transformer le régime de Poutine agresseur sanguinaire qui croit dans les conquêtes impériales, en  paria sur la scène internationale”.

Emmanuel Macron va emboîter le pas en accusant la Russie et son président et des sanctions contre l’économie russe. “Les sanctions portées à la Russie seront à la hauteur de l’agression dont elle se rend coupable“. Elles porteront sur “le plan militaire et économique autant que dans le domaine de l’énergie”. Il poursuit, “Nous seront sans faiblesse (…) cet acte de guerre aura des conséquences profondes, durables sur nos vies et la géopolitique de notre continent. Vladimir Poutine a décidé de porter l’atteinte la plus grave à la paix, à la stabilité dans notre Europe depuis des décennies. (…) En ces heures troubles où renaissent les fantômes du passé et où les manipulations seront nombreuses, ne cédons rien de notre unité autour de nos principes de liberté, de souveraineté et de démocratie”.

Durant son allocution Macron, son regard de dément désormais habituel, s’exprimait devant trois drapeaux, celui de l’Union européenne au milieu, à droite le français et à gauche celui de l’Ukraine.

Discours d'Emmanuel Macron : la Russie sanctionnée et l'Ukraine soutenue

Aux Jeux olympiques, la place de chaque athlète se fait de la même manière. Au milieu, le vainqueur (le drapeau de l’Union européenne), à droite le troisième (le drapeau français) et à gauche le deuxième (le drapeau ukrainien). Cela en dit long sur la considération d’Emmanuel Macron pour la France.

Emmanuel Macron est entré en guerre contre la Russie, mais pas la France. La Russie ne menace pas les intérêts français. L’Ukraine est russe. Il est logique que la Russie se sente menacée par l’intrusion de l’OTAN et de l’Union européenne en Ukraine. Si cette guerre pouvait contribuer à faire chuter l’Union européenne, l’OTAN et surtout la République française, je ne serais pas mécontent. C’est la chronique du catastrophe annoncée.

Le nouveau chancelier allemand, Olaf Scholz annonce vouloir reconstruire une puissante armée. Il compte investir cent milliards de dollars, ce qui est une somme considérable. Il est né en Basse-saxe en 1958 Autre allemande lié à la Basse-Saxe, Ursulla von der Leyen qui sur un ton quasi-martial annonce des sanctions.

Les événements d’aujourd’hui sont un moment charnière pour l’Europe. Des bombes sont en train de s’abattre sur des femmes, des hommes et des enfants innocents. Ils craignent pour leur vie et beaucoup d’entre eux meurent. Tout cela se produit en 2022, au cœur même de l’Europe. Le président Poutine a choisi de ramener la guerre en Europe. Et cela remet fondamentalement en question notre ordre de paix.

Pourtant, en ce même jour, je le déclare: l’Union européenne est unie. Ce soir, les dirigeants européens étaient tous d’accord pour condamner ces attaques atroces autant que gratuites. Nous devons à présent être à la hauteur de la situation. Nous allons demander au Kremlin de rendre des comptes. L’ensemble de sanctions massives et ciblées que les dirigeants européens ont approuvé ce soir en témoigne clairement. Ces sanctions auront des répercussions maximales sur l’économie et l’élite politique russes.

(…)

En guise de conclusion, permettez-moi de souligner que ces événements marquent en fait le début d’une nouvelle ère. Nous devons être très clairs dans notre analyse: Poutine s’efforce d’asservir un pays européen ami. Et il tente de retracer les cartes de l’Europe par la force. Il doit, et il va, échouer dans son entreprise.

27 février 2022.

Dimanche matin, je me lève assez tôt pour découvrir que violent combat se sont déroulées dans le centre Kiev et de Kharkov. Incursions qui seront repoussées dans la journée par l’armée ukrainienne. Deux villes vont être prises par les Russes dans le sud : Kherson et Berdiansk.

La journée du 27 février 2022 restera dans l’histoire comme le jour où la Russie et l’Union européenne se seront affrontées dans une escalade verbale et militaire sans précédent depuis 1962.

Vladimir Poutine annonce la mise en alerte de ses armes de persuasion.

De persuasion… tout le monde a compris “nucléaire”, même si le mot n’est pas prononcé.

Les journalistes français sont d’abord sidérés, puis en panique. J’ai vu en direct l’annonce en direct sur BFM. C’est glaçant.

Le président russe dénonce les discours menaçants et guerriers des occidentaux et de l’OTAN. Il a perçu un danger grave pour son pays. D’où la mise en œuvre de la persuasion nucléaire. En effet, les dirigeants des puissances occidentales sont tombés dans un véritable délire digne du docteur Folamour. Nous sommes dirigés par des fous, les gens doivent s’en rendre compte. Et lorsque les fous sont aux pouvoirs, cela ne peut que se terminer mal… très mal.

Autre moment de folie totale, la conférence de presse d’Ursula von der Leyen et de Josep Borell. Un instant lunaire.

“Oui nous le faisons car cette guerre demande un engagement de notre part pour soutenir l’armée ukrainienne (…) Nous faisons face à la peste de la guerre à nos frontières, et ça ne va pas s’arrêter là”

La conférence m’a fait penser à un autre film culte, “le dictateur” de Chaplin. Sauf que cette fois-ci, le dictateur est une femme. C’est aussi effrayant que la version homme. Le drapeau nazi a été remplacé par celui de l’Union européenne, une sorte de IVe Reich.

Il y a une certaine logique dans le soutien de l’UE au gouvernement nationaliste ukrainien, dont on connaît la passion pour le IIIe Reich. Je ne répéterait jamais assez que les nationalistes ukrainiens sont les héritiers de la division SS Galicie et de Stepan Bandera. En 1941, lors de l’opération Barbarosa, ils ont accueilli les Allemands en libérateur avec des fleurs.

Pour la conférence de presse d’Ursula von der Leyen, manquait les “heil Ursula” et les “Sieg heil“.

J’exagère à peine. Il y a réellement une continuité entre Stepan Bandera, SS de Galicie et le nationalisme ukrainien, comme il y a une continuité historique entre le nazisme, l’OTAN et l’Union européenne. Le travail de recherche historique a été fait par d’autres que moi, je ne m’en fais que le relais. Bon nombre de généraux hitlérien ont été recyclé au sein de l’organisation de l’Atlantique Nord (dont Adolf Heusinger).

טוויטר \ In Defense of Communism בטוויטר: "Adolf Heusinger- from #Hitler's  Chief of Staff to #NATO Chairman. Western Imperialism & Nazi 3rd Reich are  relatives https://t.co/rzl3iRVGEm"

Le nouveau siège de l’OTAN a repris le sigle des “SS”.

Oups… le nouveau siège de l'Otan évoque-t-il l'emblème des SS? -  28.06.2016, Sputnik France
Nouveau siège de l’OTAN.

Et que dire de Walter Hallstein au sein de l’UE. L’idée européenne est une idée typique du national-socialiste.

Walter HALLSTEIN, un NAZI, 1er Président de la Commission Européenne -  YouTube
Walter Halstein, premier président de la commission européenne.
Pat6469 (@pat6469) / Twitter
the battle of Britain Part 3

Les Waffen SS, entre 1939 et 1944, ont fait la promotion de l’Europe et surtout de la guerre contre la Russie. Il faudrait rajouter les Waffen SS parmi les pères fondateurs de l’Union européenne.

Les anciens SS ont reconstruit l'extrême droite française après 1945 |  Slate.fr
Exposition la France européenne : La Waffen SS combat pour l’Europe.

Revenons à la conférence de presse de l’Union européenne. Les vingt-sept États-membres de l’UE ont décidé de fournir pour 450 millions d’euros d’armes à l’Ukraine. C’est la première fois que l’Union prend une telle décision concernant un pays en guerre martel Monsieur Borell. Ursula von der Leyen propose de “fournir aux forces ukrainiennes des armes létales, ainsi que du carburant, des équipements de protection et des fournitures médicales“.

L’Europe de la “liberté” prend la décision de censurer les médias pro-russe. Elle est belle la liberté d’expression dans nos “démocraties”.

Nous allons interdire dans l’UE la machine médiatique du Kremlin. Les médias d’État Russia Today (RT) et Sputnik, ainsi que leurs filiales, ne pourront plus diffuser leurs mensonges pour justifier la guerre de Poutine et pour semer la division dans notre Union”.

Et la machine médiatique américaine ? Qu’en est-il ?

Enfin, elle annonce l’interdiction du survol de l’espace aérien par tous les avions russes.

“Notre espace aérien sera fermé à toutes les machines volantes russes, cela implique aussi les jets privés de oligarques”.

L’Europe entre en guerre contre la Russie, comme jadis les Waffen SS était en guerre contre les bolcheviques et donc contre la Russie. C’est le retour de l’opération Barbarosa, quatre-vingts ans plus tard. Une croisade néo-païenne et sataniste contre la Russie chrétienne.

Nous sommes les témoins d’événements historique (je le répète assez), et d’une bataille civilisationnelle décisive entre deux visions du monde. Beaucoup doivent en prendre conscience.

Suite au prochain numéro.

Une réflexion sur “Le journal de la campagne présidentielle de 2022 (9)

  • 4 mars 2022 à 11 h 21 min
    Permalien

    La svastika est à l’origine un symbole religieux apparu en Asie il y a plusieurs siècles et détourné de sa finalité depuis. C’est bien dommage.

    Pour le reste, il est plus important de construire des scénarios que de surfer sur la certitude de la peur donc du pire. Relire Joseph de Maistre peut inspirer même s’il aurait affirmé que “c’est l’imagination qui perd les batailles”.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.