Nostradamus et la guerre en Russie 1 (V-54).

Alors que de forte tension existe entre les Etats-Unis et la Russie depuis de nombreux mois, voir de nombreuses années, il me paraît important de faire le point sur ce sujet. La tension semble son comble entre l’OTAN et la Russie à cause de l’Ukraine.

Un sujet qui m’intéresse très particulièrement. Les deux premiers articles de ce site internet concernaient la crise ukrainienne de 2013-2014.

A l’époque, je vivais à Kiev. J’ai été témoin direct de tous les événements de Maïdan. J’ai quitté l’Ukraine au moment de l’occupation russe de la Crimée. A l’époque, je craignais une confrontation violente avec l’OTAN.

Et puis il ne se passa rien.

Huit ans plus tard, la tension remonte avec encore avec plus de force.

C’est le moment de ressortir de vieux quatrains que j’avais analysé à cette époque et de les remettre au goût du jour. Il y en a de nombreux autres qui évoquent une guerre en Russie, en Ukraine et sur les rives de la mer noire. L’épître à Henri second donne un rôle important à la Russie dans les événements de la fin des temps et surtout elle semble devoir jouer un rôle majeur au côté du Grand Monarque. Le sujet est trop vaste et trop important par son ampleur pour en tirer des conclusions définitives. Restons prudent et n’évoquons, comme toujours avec moi, que des hypothèses prudentes.

En raison de la guerre qui vient de commencer, je suis obligé de diviser mon analyse en plusieurs articles pour coller de manière plus proche à l’actualité.

Premier quatrain, le V-54.

V-54
Du pont Euxine, & la grand Tartarie,
Un Roy sera qui viendra voir la Gaule :
Transpercera Alane & l’Armenie,
Et dedans Bisance lairra sanglante gaule.

Voici l’interprétation initiale de ce quatrain que je proposais dans la première version de mon livre “Nostradamus et la fin des temps“.

Un chef d’Etat (« un roi sera ») qui dominera la mer Noire (“du Pont Euxine”) et les anciens territoires tatars de Crimée (“et la grand Tatarie”), viendra voir la France (“qui viendra voir la Gaule”) et occupera l’Alanie et l’Arménie (“transpercera Alane et l’Arménie”). Lorsque la France sera à feu et à sang (“sanglante gaule”), il attaquera la Turquie (“et dedans Bisance lairra”).

Aujourd’hui, je ne l’analyse plus de la même manière. Huit se sont écoulées depuis la publication de ce livre.

L’expression « Grande Tartarie » désignait du temps de Nostradamus, les territoires de l’Empires russes d’Asie centrale allant de la mer Caspienne, à l’océan Pacifique en passant par l’Oural. Cela couvre la Sibérie, le Turkestan, la Mongolie, la Mandchourie et parfois le Tibet.

la “Grande Tartarie”

Elle se distinguait de la Petite Tartarie qui ne concernait que les contrées au pourtour de la Mer Noire (Crimée, Caucase, Daghestan, etc).

La “petite Tartarie” (le khanat de Crimée).

La question se pose de savoir si l’expression « Grande Tartarie » inclut également la Russie dans son ensemble, ou de manière plus restrictive les territoires concernés par l’expression. Comme souvent, lorsqu’on analyse l’œuvre de Nostradamus, un nom de ville désigne-t-il seulement la cité ou le pays dans son ensemble. Plus probablement la Grande Tartarie concerne les anciennes républiques soviétiques d’Asie centrale et en particulier le Kazakhstan.

Le “Pont Euxine”, c’est l’ancien nom de la mer noire dont l’Ukraine occupe la rive nord et la Turquie la rive gauche.

Il est également question des “Alane” et de “l’Arménie”. “Alane” concerne l’Alanie, le royaume des Alains.

L’Alanie correspond à l’actuelle Ossétie du Nord. Depuis 1994, la république d’Ossétie du Nord à rajouter a son nom le terme d’Alanie. De même en 2017, l’Ossétie du Sud ajoutera aussi le mot Alanie.

Le quatrain semble concerner la guerre de 2008 en Géorgie. La Russie est intervenue en Géorgie pour défendre les populations russophones d’Ossétie du Sud et d’Abkazie. L’Ossétie du Nord, est russe. Il s’agissait d’intégrer l’Ossétie du Sud dans le giron russe.

Description de cette image, également commentée ci-après

Le quatrain parle également de la crise ukrainienne de 2014 durant laquelle la Russie annexa la Crimée, c’est-à-dire le pont Euxin. D’ailleurs, le numéro du quatrain (54) semble indiquer l’année où la Crimée fut rattachée à l’Ukraine par Nikita Krouchtchev. L’Ukraine était alors membre de l’URSS comme la Russie. Cela n’avait posé aucun problème. En 1991, l’indépendance de l’Ukraine sépara la Crimée de la Russie. La suite pourrait concerner la guerre qui a commencé en ce 24 février 2022. Le Donbass se trouve sur les rives de la mer noire.

La grande Tartarie semble devoir s’appliquer au Kazakhstan qui est la cible des services secrets américains par l’intermédiaire de plusieurs mouvements de révolution colorés. En janvier 2022, des émeutes éclatent dans le pays poussant les autorités kazakhs à demander l’intervention de l’armée russe dans le pays.

Si les lignes 1 et 3 du quatrain V-54 concernent la Russie et l’ex-URSS, les lignes 2 et 4 parlent de la Turquie (“Bisance“) et de la France (“Gaule“).

Un Roy sera qui viendra voir la Gaule“. Etrange phrase. A l’époque de la première version de mon livre, je pensais qu’il s’agissait du chef de l’Etat russe qui fera la guerre dans le Pont Euxin et la Grande Tartarie. Il faut toujours se méfier avec Nostradamus, car il aime mélanger des événements d’une ligne à l’autre. Un lien existe souvent entre l’un et l’autre.

Le roi dont il est question pourrait arriver en même temps que la guerre en Russie, mais ne pas être russe. Vous me voyez venir avec mes grands sabots.

Il ne s’agit pas de voir le Grand Monarque partout dans l’œuvre du prophète provençal. Toutefois, la quatrième ligne est claire. Il est question d’une France ensanglantée et d’une attaque contre Constantinople. Or, dans d’autres quatrains, il est question d’une libération de Constantinople par le Grand Monarque avec l’aide de l’armée russe. J’ai déjà abordé la question dans un autre article.

Une réflexion sur “Nostradamus et la guerre en Russie 1 (V-54).

  • 25 février 2022 à 23 h 29 min
    Permalien

    L’affirmation “le Donbass se trouve sur les rives de la mer Noire” n’apporte rien à l’interprétation du quatrain, intéressant tout de même dans le contexte actuel. Elle est de plus inexacte car le Donbass est au bord de la mer d’Azov, géographiquement distincte de la mer Noire. En 2022, le président russe aura 70 ans et ses initiatives militaires entrent plutôt dans un contexte de guerre de succession.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.