Le journal de la campagne présidentielle de 2022 (13).

28 mars 2022.

Macron sur France 3. Encore un grand spectacle.

Nous avions eu, “s’il y a un responsable, il est ici (à l’Elysée) qu’ils viennent le chercher“. Nous étions en pleine affaire Marouane (dit Alexandre) Benalla. Pour l’affaire McKinsey, nous aurons une autre outrance verbale. “Qu’ils aillent au pénal“.

Dans le premier cas, sa fanfaronnade avait été prise au pied de la lettre par les gueux en jaunes. Ils avaient tenté de venir le chercher dans son palais, plusieurs samedis de suite. En sera-t-il de même avec son invitation a aller au pénal ? Aura-t-il droit à un procès devant un tribunal populaire pour crime contre l’humanité, crime de haute trahison et intelligence avec l’ennemi ? Sera-t-il condamné à mort et guillotinée sur la place de la Concorde ? il nous invite à le faire. Une nouvelle fois prenons-le au mot.

Lors de l’interview, l’homme est très nerveux. Tout dans sa communication non-verbale le montre. La mâchoire crispée, les gestes brusques et rapides, le doigt accusateur pointé contre le journaliste. Cela ne sent pas la sérénité à quelques jours du scrutin.

2 avril 2022.

Le seul meeting d’Emmanuel Macron est organisé dans un stade à la défense. On nous avait promis un sommet de la campagne présidentielle dans le plus grand stade d’Europe (sic). La machine a déliré est en marche. Plus grand que le stade de France ou Wembley, Le stade Loujniki ou Santiago Bernabeu à la poubelle… Vive la Défense Arena. Ils ont dû acheter tout le stock de coke de Paris en bitcoin pour tenir de tels propos. Un rail de poudre de fraise tagada.

Le 25 octobre 2017, les Stones avaient fait un concert dans le même stade avec 36 100 spectateurs. Je vous laisse admirer la photo du concert vue de haut.

Emmanuel Macron, le 2 avril 2022, la même salle… avec les tribunes hautes presque vide…

Combien pour Macron… 15 000… 10 000… 5 000…

De plus parmi les gens présents, il n’y avait pas que des amis du président sortant. On entendait chanter “Macron démission“, alors que plusieurs banderoles anti-Macron étaient brandies lors de sa prise de paroles.

La réunion politique était diffusée en direct sur Internet. J’ai jeté un œil après quelques minutes de prise de parole… 851 spectateurs en live… Impressionnant.

Cela me rappelle les meetings de Joe Biden en 2020 contre un Donald Trump qui remplissait les stades. Et pourtant, Biden a été élue en raison d’une fraude massive. Il ne faut donc rien en déduire. Malgrés le peu de soutien populaire le président sortant peut remplir un deuxième mandat en étant porté au pouvoir par la triche, comme ce fut déjà le cas en 2017. Plus que quelques jours avant d’être fixé.

4 avril 2022.

Retour de la guerre en Ukraine sur le devant de la scène. Les réseaux sociaux comme les médias tournent en boucle sur un “massacre” dans la ville de Boutcha. Une petite ville de 36 000 habitants dont le seul fait de gloire jusqu’alors fut d’avoir accueilli, chaque été le jeune écrivain Mikhaïl Boulgakov. Un monument est d’ailleurs installé dans la ville, en son honneur. L’armée russe occupa la ville durant un mois, puis l’évacua pour se concentrer militairement sur l’est et le sud du pays. En partant, elle aurait tué des centaines de civils.

Ce n’est pas la première fois que je rencontre ce genre de chose dans ma vie. Je suis échaudé à ce sujet.

1989 : Tmisoara.

1991 : les couveuses de Koweit city.

2003 : armes de destruction massive irakienne.

Un grand classique de la guerre psychologique. L’animalisation de l’ennemi et l’accusation des pires massacres pour le discréditer. Même avant 1989, le maître en matière de manipulation mentale fut le docteur Goebbels au service du IIIe Reich.

Cela ressemble aux techniques de manipulation mentale de Goebbels à Nemmersdorf en Prusse orientale. Le service de propagande du Reich exploita un prétendu massacre de civil allemand dans la petite ville de Nemmersdorf (aujourd’hui Maïakovskoïe, dans la région de Kalliningrad).

Boutcha aujourd’hui, Nemmersdorf jadis, le même processus en action. Nemmersdorf au service du IIIe Reich, Boutcha au service du IVe Reich.

Nemmersdorf, une ville allemande, était occupées par l’Armée rouge dans le cadre de l’opération Bagration, mais les Soviétiques durent évacuer temporairement la ville, afin d’aligner les armées soviétiques sur le front. Ils laisseront, temporairement, la place à la Wehrmacht qui en profita pour exploiter des prétendues exactions de l’armée d’occupation contre les civils allemands (un comble venant du IIIe Reich). Nous retrouvons le même processus pour Boutcha.

Bundesarchiv Bild 101I-464-0383I-26, Nemmersdorf (Ostpreußen), ermordete Deutsche.jpg
Massacre de Nemmersdorf, octobre 1944.

Les services de propagande du Reich vont se déplacer dans la ville, avec photographes et caméramans pour filmer les morts sur place. On organisera une “pseudo” commission internationale d’enquête dirigée par un estonien (Hjalmar Maë) et comprenant des Espagnoles (Espagne franquiste), des Suédois et des Suisses. Le massacre fut embelli et honteusement exploité par Goebbels.

Les archives soviétiques accessibles depuis 1991, ont montré que les civils tués avaient tenté de résister à l’avancée de l’armée soviétique. Pas vraiment des civils pacifiques et désarmés. Les photos utilisées par la propagande comprenaient des cadavres des villages environnants qui avaient été regroupés à Nemmersdorf. La fameuse photo de la grange où l’on voit une femme crucifiée sur une porte ne venait pas de Nemmersdorf.

Volodymyr Zelensky, entouré de néo-nazis ukrainien, est lui-même l’héritier d’une tradition que l’on appelle le judéo-nazisme. Il est donc logique de le voir reprendre les méthodes de Joseph Goebbels. Rien d’étonnant à cela. Il suffit de faire les bonnes médiations entre les époques et les personnes.

Plusieurs choses m’ont étonné concernant Boutcha. Les premières images montrent une voiture qui roule sur une route au milieu des cadavres. Dans le rétroviseur de la voiture, on observe un “cadavre” avec le bras qui bouge, un autre se lève (tel Lazare). Étonnante vidéo. Preuve que la chose dérange. Les médias vont flouter les cadavres et recadrer la vidéo afin de faire disparaître le “satané” rétro. Arf… du travail d’amateur. Les héritiers de Goebbels ont perdu la technique… avec le temps, il y a de la dégénérescence.

Autre détail gênant… le brassard blanc de certaines victimes… le brassard blanc étant le signe de ralliement des Ukrainiens pro-russe.

J’ose une hypothèse : des citoyens ukrainiens qui auraient été exécutées par les nationalistes ukrainiens en raison de leur soutien à l’occupation russe, auquel aurait été rajouté quelques acteurs jouant les faux morts.

5 avril 2022.

Aujourd’hui, se déroule la première des trois grandes conjonctions de l’année 2022. La rencontre entre Saturne et Mars, les deux maléfiques du zodiaque. C’est la moins importante de l’année. Il faut plus attendre de celle entre Jupiter et Neptune du 12 avril et surtout celle entre Jupiter et Mars du 29 mai 2022.

6 avril 2022.

Le parquet financier vient de publier un communiquer annonçant l’ouverture d’une enquête contre McKinsey pour blanchiment aggravé de fraude fiscale. Quatre jours avant le premier tour. Cela, aura-t-il des conséquences sur le résultat d’Emmanuel Macron. J’en doute, car cela arrive trop tard, comme les Macron Leaks de 2017.

——————————————–

Macron invité sur TF1 fait un lapsus concernant la guerre en Ukraine.

J’assume totalement d’avoir constamment, au nom de la France, parlé au président de la Russie… pour éviter la paix … heu… la guerre.

Lapsus révélateur. Macron, comme Biden veut la guerre contre la Russie. Il est là pour ça et il atteindra ses objectifs. Macron est l’antéchrist, le troisième antéchrist, il doit mener sa guerre entre 2020 et 2027. La guerre et la crise économique sont là pour servir ses objectifs. Le “great reset” est toujours l’objectif principal de la bête. Il faut réinitialiser le monde selon leur modèle.

8 avril 2022.

Clip de campagne de Macron, épisode 5. Il est dans ma ville, à Dijon. On voit François Rebsamen, son grand copain, depuis l’époque Hollande. Il fut son complice durant les cinq ans, sur les affaires économiques ou sur la loi travail. C’est bien dommage, Rebsamen est un très bon maire depuis de nombreuses années, dans la lignée de Robert Poujade (mort en 2020 en plein confinement) ou du chanoine Kir. Il ne devrait pas se corrompre avec un être aussi destructeur. Cela lui portera gravement préjudice.

Dans la voiture, il dit, avec des tremolos dans la voix, qu’il est sensible à la précarité et veille a répondre à chacun de ceux qui lui adresse la parole ou qui lui écrive. Il montre quelques fiches de suivi, de ses rencontre fortuite.

Quel comédien !!! quel mythomane !!! Lui qui a brisé tellement de vie. Jamais un président n’aura autant écrasé autant de simple gens, tué et blessé ses propres concitoyens.

————————————–

Dernier sondage avant le scrutin. L’écart continue de se resserrer entre Macron, Le Pen et Mélenchon. La bataille va sans doute se jouer entre ses trois-là. Qui sera le “sparing partner” d’Emmanuel Macron… Marine Le Pen… Jean-Luc Mélenchon…

10 avril 2022.

Le jour du scrutin est arrivé.

Pour moi, ce sera dimanche de lecture en cette belle journée ensoleillée.

Je ne suis même pas inscrit sur les listes électorales. Je ne suis donc pas compté parmi les abstentionnistes. Aucun candidat ne mérite que je perde mon temps à me déplacer au bureau de vote. Le vote blanc ne m’intéresse pas. C’est participer à la mascarade électorale républicaine, c’est donner son consentement au régime. Je conteste le système républicain dans sa totalité. Point de détail, de chose à garder… Je jette tout à la poubelle. J’ai trop vu, lors de mes fonctions administratives de mauvais élus et d’encore plus mauvais hauts fonctionnaires pour donner un quelconque crédit a ce système néfaste. J’ai vu la fraude de mes propres yeux. Dans son allocution du 24 février 2022, Vladimir Poutine, évoquait le processus électoral occidental comme “essentiellement décoratif“. Quelle meilleure définition de nos élections. Une décoration pour amuser les gueux. Le vrai pouvoir est ailleurs et il n’est jamais désigné par des élections démocratiques.

Ma lecture du jour, c’est le troisième volume des aventures de Fantômas. Un roman qui s’intitule “La mort qui tue“. Je suis un grand fan de Fantômas. J’ai acheté l’intégrale chez Bouquins. Quel bonheur. L’œuvre est hautement subversive et montre le génie français dans toute sa splendeur. Il traite de sujet politique en filigrane de l’enquête policière.

Dans le premier roman, “Fantômas“, la scène avec la princesse Danidoff est exceptionnelle. L’élégance et la galanterie de Fantômas par rapport à la jeune princesse qu’il cambriole, montre un aspect indépassable de la culture français, presque totalement disparut de nos jours. Nos racailles auraient beaucoup à apprendre par rapport à Fantômas. Et que dire de la description de l’hôpital psychiatrique de la Salpêtrière ou de l’exécution par l’échafaud à la fin du livre. L’inspecteur Juve est l’archétype de l’intelligence logique à la française.

La mort qui tue” (un titre étrange), rédigé en 1913 parle du bio-pouvoir bien avant Michel Foucault. On découvre toutes les techniques de classification et de contrôle de la population mis en œuvre par le docteur Bertillon. J’ai beaucoup lu Michel Foucault. A aucun moment, il ne cite le roman de Fantômas. A t-il lu le livre ? Cela me passionne bien plus que d’aller voter pour faire semblant de choisir notre futur dictateur.

————————————

Une pause dans ma lecture pour aller regarder les sondages sorties des urnes sur les médias belges ou suisses.

A 17 h 43, la RTBF et la Libre Belgique annoncent qu’Emmanuel Macron et Marine Le Pen à égalité. Pas de surprise. Le scrutin est déjà joué, il a sans doute été truqué. Les mêmes sites attribuent un score triomphal pour Mélenchon dans les DOM-TOM, préfiguration d’un résultat très élevé dans le reste du pays.

———————————————–

A 18 h, La libre Belgique donne Macron et Le Pen toujours à égalité avec 24 %. Mélenchon à 19 %. Déroute monumentale de Zemmour et Pécresse avec 8% chacun.

—————————————————

20 h, les premières estimations tombent à la télévision. Emmanuel Macron largement en tête (29%), Marine Le Pen qualifiée pour le deuxième tour (24%). Jean-Luc Mélenchon troisième avec 20%. Eric Zemmour avec 7%… Valérie Pécresse avec 4,5%… et Anne Hidalgo avec 2%. Les deux partis politique qui ont dirigé la France durant cinquante ans en dessous de 5%. Quelle déroute !!!

——————————–

A 20 h 06, Anne Hidalgo appelle déjà à voter pour Emmanuel Macron. Le cirque commence. Comme il y a cinq ans.

——————————-

20 h 20, Valérie Pécresse appelle à voter Emmanuel Macron… Son nouveau surnom “Madame 20 h 20“.

La quasi-totalité de la classe politique se rallie à Macron. Même Philippe Poutou qu’il faudra désormais appeler “Philippe Toutou”. Mais le toutou de qui ? Je vous le laisse deviner… du capitalisme… NPA, Nouveau Parti anticapitaliste… comme on dit, lorsqu’il y a le mot “anti” dans un mouvement politique, il faut l’enlever, pour connaître son véritable objectif… l’anti-capitaliste est l’allié du capitalisme, l’antifa est l’allié du fascisme.

Toutou ira mettre son bulletin pour la banque Rotschild dans l’urne… c’est logique. Et comme le toutou est docile, il aura son nonos pour les cinq prochaines années.

Et Fabien Roussel, passe de la défense du communisme à la défense de la banque internationale. Comme il y a cinq ans… hé oui.. Karl Marx doit se retourner dans sa tombe. Rendez-nous Georges Marchais.

——————————————-

Seul Eric Zemmour et Nicolas Dupont-Aignan appellent à voter Marine Le Pen au deuxième tour. Etonnant retournement de veste pour Eric Zemmour, surtout si l’on se rappelle les étonnantes amabilités que se sont jeté à la figure les deux candidats… Zemmour entouré de fascistes et de nazis selon Marine Le Pen… Marine n’a aucune chance de gagner, elle est nulle selon Eric Zemmour… et pourtant, Zemmour appellera à voter pour Marine Le Pen… Marine Le Pen acceptera les voix des nazis et des fachos… Que c’est beau la politique sous la République.

Jean-Luc Mélenchon prend la parole et répète quatre fois en hurlant “Aucune voix pour Marine Le Pen“. Il faut donc comprendre à l’inverse qu’il peut y avoir des voix pour Emmanuel Macron ? Cela va sans doute faire plaisir aux gilets jaunes qui auront voté pour lui. La politique sous une république, c’est toujours un grand spectacle de chaise musical. Un jour, on critique et le lendemain, on encense. Cela me dégoûte au plus haut point. On se trouve la rectitude morale et les valeurs spirituelles. Seul compte la gamelle et la bonne soupe.

—————————————–

Emmanuel Macron en tête des résultats du premier tour prend la parole. Il annonce qu’il va créer “un grand mouvement politique d’unité d’action“. C’est le parti unique regroupant les forces de droite et de gauche au centre de la vie politique. C’est une immense reconstruction politique à laquelle nous allons assister. Face à ce grand mouvement du centre, une extrême gauche (Mélenchon) et une extrême droite (Le Pen).

————————————–

Je surveille la remontée des résultats au ministère de l’Intérieur sur son site internet durant le reste de la soirée, entre deux chapitres de “Fantômas“. L’écart se ressert entre Le Pen et Mélenchon jusqu’à avoir 600 000 voix d’écart. Vers 2 h du matin, le décompte va se bloquer à “97 % des électeurs inscrits” et ne bougera plus de la nuit.

Image

Etrange.

J’ai déjà participé à des soirées électorales en Préfecture lorsque j’étais fonctionnaire. A minuit, l’ensemble des feuilles de PV des bureaux de vote sont déjà remontées dans les mairies, puis en Préfecture et enfin au ministère (le schéma traditionnel de remontée des résultats). Avec les ordinateurs, le score exact de chaque candidat est déjà connu.

Pourquoi un tel délai d’attente.

3% des électeurs (48 millions) représentent un million quatre cent mille voix, alors que l’écart entre Le Pen et Mélenchon n’est que de six cents milles voix. Le pouvoir, est-il en train de “choisir” qui sera son adversaire ?

Il y avait eu le même phénomène en 2020 entre Trump et Biden. Trump alors en tête, les décomptes de résultat, c’était mystérieusement bloqué. Puis lors de leur reprise, il y avait eu une spectaculaire remontée de Biden.

Lorsque les résultats tardent a être communiqués, c’est qu’il y a une fraude. On comprend bien le caractère “essentiellement décoratif” des élections occidentales. Ce ne sont pas les électeurs qui choisissent le président et son adversaire du deuxième tour. Ce sont d’autres gens tapis dans l’ombre. Le plus important dans un scrutin, c’est de donner son consentement au système. Ensuite, lorsque vous tentez vainement de contester la politique du président, on vous répond “il a été élu par le peuple“.

11 avril 2022.

Dans la matinée et jusqu’à 14 h, les 3% des voix qui manquent ne sont toujours pas affichées par le ministère de l’Intérieur. Ça doit discuter sévère pour savoir qui Emmanuel Macron préfère affronter au deuxième tour : Marine Le Pen ou Jean-Luc Mélenchon. Quel est l’adversaire le plus facile à battre…

Et puis, après le repas, a 14 h, un coup d’œil sur le site du ministère et je vois que les résultats définitifs sont tombés.

Le dictateur a choisi… Marine Le Pen… 420 000 voix d’écart entre Le Pen et Mélenchon.

France Entière

Résultats au 1er tour

Liste des candidatsVoix% Inscrits% Exprimés
M. Emmanuel MACRON9 785 57820,0727,84
Mme Marine LE PEN8 136 36916,6923,15
M. Jean-Luc MÉLENCHON7 714 94915,8321,95
M. Éric ZEMMOUR2 485 9355,107,07
Mme Valérie PÉCRESSE1 679 4703,454,78
M. Yannick JADOT1 628 3373,344,63
M. Jean LASSALLE1 101 6902,263,13
M. Fabien ROUSSEL802 6151,652,28
M. Nicolas DUPONT-AIGNAN725 3561,492,06
Mme Anne HIDALGO616 6511,261,75
M. Philippe POUTOU268 9840,550,77
Mme Nathalie ARTHAUD197 1840,400,56
Nombre% Inscrits% Votants
Inscrits48 747 914
Abstentions12 824 13526,31
Votants35 923 77973,69
Blancs543 6381,121,51
Nuls237 0230,490,66
Exprimés35 143 11872,0997,83

Douze heures pour obtenir les trois dernier pourcent qui manquait.

Une règle en matière de politique. Lorsque le résultat se fait attendre de manière anormale, c’est qu’il y a triche sur le score des candidats. Triche au niveau central, c’est-à-dire au niveau du ministère de l’Intérieur. Encore plus étonnant, aucune réaction de Jean-Luc Mélenchon et de Marine Le Pen pour se scandaliser de ce retard dans la diffusion du résultat final.

Sont-ils complices du pouvoir ?

Certains petits journaux de province évoquent l’incident en expliquant que cela vient des votes de l’étranger, plus long a remonter… nous ne sommes plus au temps de la diligence. Soyons sérieux.

————————————————-

Emmanuel Macron en déplacement à Denain. Une ville que je connais bien puisque j’ai été fonctionnaire durant trois ans dans l’un des lycées de la ville (sans donner de nom).

Pas étonné de voir la très néfaste maire de la ville continuellement à ses côtés : Madame Dufour-Tonini (pas de jeu de mots nauséabond). Sa mère était communiste, avant de basculer elle-même du côté du grand capitale, une posture habituelle du côté des héritiers de Georges Marchais. Elle fut mise en cause pour une histoire de racisme contre une famille de Roumain. Un magasin avait été incendié sur son ordre par un de ses agents municipaux. Donneur de leçon sur le racisme et la xénophobie, mais pour les autres… Un grand classique de la “gauche”. Je connais bien cette femme et ses casseroles. Elle avait organisé (avec le Rectorat et le conseil régional socialiste) l’expulsion de mon logement à Denain sans me reloger. Je me rappellerais toujours de ses propos. Elle insistait absolument pour que je n’habite plus dans “sa ville”. C’est “sa” ville… comme Martine Aubry, sa grande copine lilloise… elle se donne le droit de décider qui doit y vivre ou pas.

Mon expulsion s’était produite au moment de la publication de mon premier livre sur Nostradamus.

On me vola mes meubles, ma bibliothèque, mes ordinateurs (avec les disques durs) afin de tenter de m’empêcher de publier mon manuscrit.

Sa loge lui avait demandé de me faire taire. Nostradamus et l’astrologie étant une chasse gardée de la franc-maçonnerie et en particulier de certaines loges spécialisée. J’ai refusé de faire partie de la secte sataniste, d’où mes ennuis. Je tiens à restituer au grand public la vérité sur les textes de Nostradamus ou sur l’astrologie.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/image/CLgtz746wpYRVCuPXfWFmO3R-ik/600x400/regions/2022/04/11/6254200831f79_000-3286287.jpg

Denain est l’une des villes les plus pauvres de France. Elle détient le record d’allocataire du RSA. La ville a sombré dans le chômage de masse depuis la fermeture d’Usinor en 1978. C’est là que le groupe de fut fondé et que se trouvait son siège social. Il deviendra ensuite Usinor-Sacilor, puis Arcelor et enfin Arcelor Mittal. Nous sommes au cœur des trahisons des hommes politiques de droite comme de gauche. Lorsque j’y étais, on me parlait souvent de ce drame vécu très douloureusement par la population. La fermeture d’Usinor laisse encore aujourd’hui des traces très profondes. J’ai encore le souvenir de ses friches industrielles avec des vestiges décaties de cette époque. Un panneau rouillé “Arcelor” par là, une inscription à la peinture presque effacée “Non à la fermeture d’Arcelor“. La ville avait été également une importante cité minière. Il faut rendre justice à cette population, car aucun média n’en parle.

Camille DrouetChades on Twitter: "Alors que les 281 #Ascoval de  Saint-Saulve attendent que le tribunal de Strasbourg décide de la survie de  leur usine, il y a 40 ans presque jour pour

Je viens d’un milieu ouvrier et populaire. J’ai côtoyé presque toute ma vie, la misère et la pauvreté. Même lorsque j’ai connu dans ma vie une période plus faste, je n’oubliais pas d’où je venais. J’ai toujours été un observateur de l’histoire sociale des endroits où je venais travailler. Alors que certains de mes collègues cadres ne voyaient pas, la pauvreté qui les entourait. Une cécité très courante dans une certaine bourgeoisie.

Cependant, ce que j’ai vu à Denain dépasse tout ce que j’ai pu voir dans ma vie. Je me rappelle, en particulier, qu’une fois par mois, le bureau de poste de la ville, à côté de la mairie, était rempli d’une immense foule. La queue allait jusqu’à dehors et durait des heures. C’était le jour du versement du RSA. Il allait à la Poste, car c’est la seule banque qui acceptait de leur ouvrir un compte, souvent, il n’avait même pas accès au compte courant, mais a un simple livret A. Aucune banque ne voulait de ces gens-là. Ils venaient pour retirer en une seule fois leur modeste cinq cents euros mensuel. Quelques heures, plus tard, on découvrait les mêmes visages, en train de faire leurs courses au supermarché Carrefour, quelques mètres plus loin… Leur seule course du mois… car cinq cent euros ça part vite… très vite…

Ce sont des souvenirs qui occupent mon esprit depuis des années et qui ne m’ont jamais quitté. Ils sont associés, à jamais avec Denain. Mes autres postes de fonctionnaires (Vesoul, Lille, Dunkerque) se trouvaient dans des quartiers plutôt aisés. Denain fut un retour aux sources vers mon statut social d’origine, mais décuplé dans une proportion que je n’avais jamais vu jusqu’alors. Trois ans plus tard, je rejoindrais ces gens-là dans la misère la plus totale. Après mon expulsion, on me jeta en prison, puis à ma libération, je terminais dans la rue comme SDF. Une chute vertigineuse qui prit sa source à Denain. Je passais de cadre A de la fonction publique à SDF. J’ai vu d’ailleurs à cette occasion, la médiocrité de la classe politique et administrative locale.

Voir Macron dans cette ville me soulève le cœur. Lui l’héritier politique de ceux qui ont fait fermer Usinor et qui m’ont plongé de nouveau dans l’enfer de la précarité. Macron va être quelque peu malmené par la population locale. On devine pourquoi. Le résultat électoral du premier tour est édifiant : 42% pour Marine Le Pen, 29% pour Jean-Luc Mélenchon et 15 % pour Emmanuel Macron.

Macron va être malmené par deux infirmières, dont l’une, Elodie, va provoquer un étrange moment de vérité. Il faut relater uniquement les scènes les plus importantes.

Elodie lâche dès le début : “J’ai la rage, mais j’essaie de rester calme“. S’en suit une conversation très courtoise entre Macron et Elodie.

Elodie : On est bien dans la merde quand même la France.

Emmanuel Macron : “Ben comparons-nous et regardons“.

Elodie :moi je trouve que depuis cinq ans les valeurs de la France, elle vole en éclat. Notament à cause de vous.

Emmanuel Macron : “je comprends.”

Elodie : “oui, vous nous comprenez, mais vous nous avez pas trop compris (elle frappe du poing dans sa main). je peut vous dire que vous n’êtes pas trop le président du peuple“.

Emmanuel Macron :Vous n’êtes pas dans la vraie vie“.

Elodie : “Nous ? On n’est pas dans la vraie vie (elle rigole), c’est vous qui dites ça, monsieur Macron ?! Les gens vont rire devant les écrans.

Il faut oser venir à Denain, l’une des villes les plus pauvres de France, et dire à une infirmière : “vous n’êtes pas dans la vraie vie“. Aussi violent que lorsqu’il proposa de “traverser la rue” à un chômeur ou qu’il insulta les ouvriers bretons ou du Nord “d’analphabète” ou “d’alcooliques”. C’est l’argument classique du bourgeois. Je l’ai souvent entendu.

Autre moment lunaire de la conversation au sujet des non-vacciner.

Elodie : “Emmerdez les nons-vacciner ?

Emmanuel Macron : “Oui, mais je l’ai dit d’une manière affectueuse“.

Elodie : “C’est affectueux d’emmerder les gens. Si vous le prenez comme ça.

Emmanuel Macron : “Si vous le prenez comme une insulte… oui.”.

Elodie : “quand quelqu’un me dit, je t’emmerde… je le prends…

Emmanuel Macron : “Non ça, c’est une insulte, mais ce n’est pas ce que j’ai dit.

Cela me donne l’impression de deux mondes qui vivent dans le même pays, mais pas dans le même monde. Il ne parle pas la même langue. Un mot ne prend pas le même sens pour l’un et pour l’autre. Affectueux pour Macron et insulte pour Elodie. Lorsque les gens d’un même pays ne donnent pas le même sens au mot, la vie en commun devient de plus en plus difficile.

Avec la visite d’Emmanuel Macron à Denain, c’est la rencontre improbable entre ces deux mondes. Deux mondes qui se percutent avec très grande violence. Deux mondes qui vivent séparément. Il faut lire et relire le fabuleux livre de Christopher Lasch sur “la révolte des élites“. Nous y voilà… le peuple de Denain d’un côté et l’élite parsienne de l’autre. Une lutte à mort semble s’être engagée.

Une réflexion sur “Le journal de la campagne présidentielle de 2022 (13).

  • 23 avril 2022 à 17 h 01 min
    Permalien

    Il y a eu un article dans Libération, disparu des écrans à peine signalé, posant la question de la fraude dans les bureaux équipés de machines à voter et où auraient été relevés des écarts excessifs en faveur du sortant par rapport aux précédents scrutins. Poser la question, c’est déjà y répondre mais il faut que ces choses là arrivent est-il écrit dans un texte religieux.

    L’une des interprétations les plus gauloises du premier vers du quatrain 15 de la centurie II nécessite maintenant la réélection du sortant pour se réaliser. Attendons donc, peut-être un jour de Lucie ?

    Enfin sur la base du quatrain 77 de la centurie VIII, l’antechrist dont la guerre a duré vingt sept ans est plutôt Hitler 1918-1945, ce qui rejoint un propos prêté à Pie XII.

    Entrez dans l’espérance.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.