Corona-Virus et Numérologie sataniste (2).

L’intervention du président de la République hier soir n’aura pas laissé indifférent les amateurs de numérologie sataniste. Une symbolique des chiffres que nos élites aiment manipuler allégrement, afin d’envoyer des messages aux “initiés”.

L’heure du discours à 20 h 02 d’abord. Il est l’inversion de l’année en cours (2020)… Enfin surtout pour les minutes. En numérologie, on appelle cela un chiffre miroir. L’inversion des chiffres comme des valeurs est une technique propre au satanisme.

Ensuite, l’audience affichée est de trente-six millions de téléspectateurs.

Le chiffre des téléspectateurs totalement surréaliste fait référence à un nombre important dans le messianisme hassidique. Selon eux, il y aurait trente-six justes cachés qui dirigerait le monde pour préparer l’arrivé de leur messie. Le livre de Gershom Scholem, “le messianisme juif” en parle à partir de la page 359.

En tant que concept mystique, le nombre 36 est encore plus intriguant. Il est dit que de tous temps il se trouve dans le monde 36 personnes particulières, et que sans leur présence à eux tous, si seulement un seul d’entre eux venait à manquer, ce serait la fin du monde. Les deux lettres hébraïques pour 36 sont le lamed (30) et le vav (6). C’est pourquoi ces 36 sont connus comme les Lamed-Vav Tsadikim. Cette croyance largement répandue, ce concept juif très singulier se fonde sur un précepte talmudique selon lequel à chaque génération 36 justes saluent la Shekhina, la présence divine“. (Traité du Sanhédrin 97b)

Trente-six, c’est également le nombre de décans dans le zodiaque.

Le choix de ce nombre n’est pas dû au hasard.

Le lendemain, un sondage est organisé pour connaître la réaction des Français face au discours. 66 % des Français seraient satisfaits du Président.

oui, oui 66 %.

https://www.lci.fr/politique/sondage-66-des-francais-convaincus-par-l-allocution-d-emmanuel-macron-a-propos-du-coronavirus-2147953.html?fbclid=IwAR33GcS9v-Ek4TVtU9HalJ1NB4BtDYfYA9Q7hfHG3Seorwpdb9cJ1W2J3wc

66, c’est à un chiffre prêt, le nombre de la bête.

Mais pas seulement. 66 est également un nombre important de la numérologie sataniste. c’est le double de 33. 33 et le nombre de degrés dans une loge maçonnique. 33 est le triple de 11 (comme le 11 mai ou le 11 septembre ou les 11 vaccins obligatoires de Madame Buzyn). Le 11 était le nombre préféré d’Aleyster Crowley. Il symbolisait, pour lui, la transgression et le péché (Laurent Glauzy, La numérologie secrète de la synagogue de Satan. La maison du Salat, p. 19).

Macron a annoncé que le déconfinement pourrait avoir lieu le 11 mai 2020. Je ne reviendrais pas sur l’importance du 11, en numérologie sataniste. Je ne parlerais pas de l’importance astrologique de la date (et croyez moi, la date est importante par rapport à Saturne et au signe du Verseau). Je traiterais de cet aspect dans un autre article.

Le 11 mai est la fête juive de Lag Baomer.

Voici ce qu’en dit l’article wikipédia sur la fête :

Selon le Talmud et le Midrash, Rabbi Akiva, principale figure spirituelle de sa génération, avait vingt-quatre mille étudiants qui moururent d’une mystérieuse épidémie entre Pessa’h et Chavouot parce qu’ils s’entredéchiraient. La désolation régna jusqu’à l’arrivée de Rabbi Akiva dans le sud où il dispensa son enseignement à cinq nouveaux disciples : Rabbi Meïr, Rabbi Yehouda, Rabbi Yosse, Rabbi Shimon et Rabbi Eléazar ben Shammoua1.”

https://fr.wikipedia.org/wiki/Lag_Ba%27omer

La date choisie par Emmanuel Macron est celle de la fin d’une épidémie qui avait frappé une communauté juive du Ier et IIe siècle de notre ère. Drôle de coïncidence.