Marchands du temple et extrême droite.

Il y a deux mille ans, le Christ chassait les marchands du temple dans une scène désormais restée célèbre :

Or la Pâque des Juifs était proche, et Jésus monta à Jérusalem. Il trouva dans le temple les marchands de bœufs, de brebis, et de colombes, et les changeurs assis. Et ayant fait un petit fouet avec des cordes, il les chassa tous du temple, avec les brebis et les bœufs ; il jeta par terre l’argent des changeurs, et renversa leurs tables. Et il dit aux vendeurs de colombes : ” Enlevez cela d’ici ; ne faites pas de la maison de mon Père une maison de trafic.”” (Jean, II : 13-16)

“Ne faite pas de la maison de mon Père une maison de trafic”, nous dit le Christ.

Chez Mathieu, la scène est raconté de manière plus explicite :

“Jésus étant entré dans le temple, chassa tous ceux qui vendaient et achetaient dans le temple ; il renversa les tables des changeurs et les sièges de ceux qui vendaient les colombes, et leur dit : “Il est écrit : Ma maison sera appelée une maison de prière, et vous en faites une caverne de voleurs.”” (Mathieu, XXI : 12-13).

“Une caverne de voleurs”, car le Temple servait de lieu pour vendre et acheter.

Voilà en une scène légendaire résumé, les ennemis éternels du christianisme. Le marchand, le voleur, celui qui achète pour revendre avec une substantielle marge de bénéfice.

Sous le règne de la psychose collective du corona virus, certain font du commerce sur la peur des gens avec de juteux avantages économique. Pourtant, ce sont des militants politiques de longue date à l’extrême droite ou à l’extrême gauche. Parfois, les deux se rencontrent pour former une étrange alliance contre-nature.

Alain Benajam, ancien dirigeant du Parti communiste français jusqu’en 1992 et désormais proche de l’extrême droite.

Alain Benajam fonda une entreprise de trading SKBA International. dont le siège est à San Francisco, dont les dirigeants déclarent sur leur site que leur politique, depuis 2008, est d’attendre que les agences de notations baissent la note des entreprises ou des pays pour acheter ou vendre des obligations à court ou moyen terme (entre 3 et 8 ans).

SKBA gère des porte-feuilles de Hedges Fonds et s’honore de faire gagner à ces clients beaucoup de pognon grâce à la faillite des Etats d’Europe.

Voir leur site : http://www.skba.com/Firm/tabid/55/D…

Alain Benajam fut nommé (ou postula) comme conseiller économique de la ville de Shangaï.

Alain Benajam fut également dirigeant de Setcom Industries et communications où il vendait des brevets industriels et médicaux qu’il avait déposé en son nom.

Beaucoup de ses brevets venaient de l’ex URSS. En mission, pour le PCF en Russie afin de faire un audit de l’industrie soviétique. Il raconte son séjour en URSS dans un message sur facebook dont j’ai réalisé la capture d’écran.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Benajam-et-vol-industrie-soviétique-2-1.jpg.

En pleine crise du Coronavirus, Alain Benajam a des agents sur place en Chine et propose des masques pas cher ou des respirateurs à 3 600 dollars l’unité.

André Chanclu, ancien membre de l’organisation néo fasciste “Ordre nouveau” qui a ensuite fait fortune dans l’immobilier avec sa SCI Andar. La Cinquième République qu’il prétend combattre, lui à permis de devenir millionnaire. Sa SCI comporte cinq agences, ce n’est pas rien. Aujourd’hui, à la retraite, il est allé s’installer d’abord au Portugal pour bénéficier de l’exil fiscal pour en Russie et en Thaïlande.

Chanclu à préfacé une livre d’Alexandre Douguine, “Vladimir Poutine, le pour et le contre”. L’éditeur est Christian Bouchet, sataniste et admirateur d’Aleister Crowley.

Il ne cache pas son admiration pour Benito Mussolini et Adolf Hitler. Ceux qui le connaissent le savent bien. D’ailleurs, il a choisi de vivre à Kaliningrad, anciennement Königsberg, ancienne capitale des chevalier teutonique, ancêtre et source d’influence du nazisme.

Benajam et Chanclu, ancien de l’Algérie français vont s’allier pour faire du commerce sur la misère du peuple français.

Voilà la priorité du patriotisme d’extrême droite.

Méfiez-vous de ces gens-là. Il risque de ramener leurs museaux faisandé en cas de chute du pouvoir macroniste ou de la république. Pas sûr que nous y gagnons au change.