La datation de la fin des temps chez Marie-Julie Jahenny (2020-2024).

La datation de la fin des temps chez Marie-Julie Jahenny (2020-2024).

Les visions de Marie-Julie Jahenny comportent un certain nombre de datations et d’indications temporelles. Ce sujet est rarement abordé et pour cause. Nous sommes en terrain glissant. Le moment est venu d’en parler publiquement, car certaines dates semblent concerner certains événements que nous vivons en ce moment. Bien sûr, je précise que mes propos, qui tenteront d’analyser les visions de Marie-Julie Jahenny, ne sont que des hypothèses prudentes. Donc éviter les commentaires du genre, “vous vous êtes trompé, il ne s’est rien passé à la date indiquée…” S’il ne s’est rien passe, c’est que je me suis trompé… et l’erreur est humaine.

Avant de commencer, je voulais évoquer une chose étonnante. Toutes les visions concernant les événements que je vais relater, eurent lieu durant l’année 1882. Je n’ai pas d’explication sur cet étrange phénomène.

Marie-Julie indiquait qu’il y aurait deux époques (I) comportant un certain nombre de date (II).

I. Les deux époques.

La première époque concerne la France (A) et la deuxième la papauté à Rome (B).

A. La première époque : la France.

La première époque, dit le Seigneur, c’est l’étendue des maux sur la Fille aînée de l’Eglise.” (4 mai 1882, Prophétie de la Fraudais, p. 57).

La première période se déroulera en trois crises. La première sera la révolution (1), la deuxième sera l’invasion (2) et la troisième la guerre de libération victorieuse du Grand Monarque (3).

1. La première crise : la révolution.

Dans le Soleil la voix dit :

(Première crise). Il y a quelque temps, le Seigneur a marqué trois mois de fatals et terribles châtiments. Il abrégera beaucoup.

Le prochain commencement de la mortelle crise révolutionnaire (elle parle comme cela la voix) ce commencement durera quatre semaines, ni un jour de plus, ni un jour de moins ; mais l’étendue en sera immense. Le nombre de ceux appelés meurtriers du peuple, sera d’une immensité inconcevable…

Lors de cette heure terrible, les étrangers, dont le désir est rempli d’une violence qui ne se possède pas, les étrangers seront maître en France. Dès la nouvelle du fatal événement, leurs oreilles ne seront pas sourdes.

Pendant cette lutte première, en toute l’étendue de la France, il y aura liberté pour tout. Il n’y aura plus de captifs retenues pour crimes : la liberté sera en toute son étendue.

Un repos fort court suivra cette grande entrée dans le mal qui sera complet, surtout au Centre et dans les environs.” (9 mai 1882, Prophétie de la Fraudais, p. 55-56)

Le texte parle de trois mois de crise alors que le commencement durera quatre semaines. Il est difficile de savoir ce qui est concerné par ses deux durées. C’est ce que semble confirmer d’autres extases sur les impies-coureurs de la dictature sanitaire macronienne.

2. La deuxième crise : l’invasion.

(Deuxième crise). La voix dit :

La seconde et violente crise commencera. La France sera envahie jusqu’au diocèse qui commence La Bretagne. La voix ajoute : le vôtre.

La deuxième crise mettra le comble à toute chose et, du peuple, n’échappera que celui qui trouvera un refuge obscur.

A cette époque seconde, les hommes du pouvoir, après avoir livré le royaume au sang, s’assembleront dans un lieu de paix et formeront des projets définitifs et décisifs. Ils chercheront un sauveur pour placer sur le trône de France.

Beaucoup de ces grands commandants du royaume se retireront dans un coin de la terre de France volée… La voix dit : l’Alsace et la Lorraine. Retirés là, dans le secret, ils disposeront leur roi, celui qui est contre les desseins de la providence. Ils décideront réellement (et rien ne pourra les en détourner) de faire monter le coupable sur un trône qui ne lui appartiendra jamais.

Dans le soleil la voix dit :

La seconde époque dépassera un mois. Elle ira, sans repos ni arrêt de respiration, jusqu’au 37e ou 45e jour.

Cette époque deuxième achèvera tout. Il n’y aura de sauvé que ce que Dieu a promis de protéger : les endroits décrits par sa parole et gardés par sa gratuite bonté.

A mesure qu’elle s’étendra en France, la persécution recevra beaucoup d’aide de la part des puissances qui l’environnent, de tous ceux qui ressemblent à ceux qui, en France , livrent tout, sans pitié, au feu et au sang.

(9 mai 1882, Prophétie de la Fraudais, p. 5657)

La deuxième crise sera l’invasion de la France. Déjà lors de la première crise, l’extase disait que “les étrangers” observeront avec un grand intérêt les troubles révolutionnaires. Leur cœur est rempli de violence. Ils parviendront à devenir maîtres du pays.

Devant le trouble dans les pays, les élites dirigeantes se réuniront chercheront un sauveur pour le pays. Ils prendront un roi d’une branche illégitime qui n’a aucun droit sur le trône de France. Il faudra faire attention, car ce roi ne sera pas le véritable Grand Monarque. Le vrai Grand Monarque viendra lors de la troisième crise.

La deuxième crise ne succède pas forcément immédiatement à la première.

3. La troisième crise : la guerre de libération du Grand Monarque.

Troisième crise.

Pour la longueur de la troisième époque, la voix dit qu’elle n’est pas dans ce passage du soleil…

C’est vers la fin de cette dernière période qu’on amènera celui qui n’a guère d’espérance, qui n’est guère agréable ni consolant. Son nom passera dans le Soleil rapidement, comme un éclair, afin que le peuple sache qu’il n’est pas le vrai roi qui doit monter sur le trône.

C’est là, dit la voix, que ses amis marcheront à la rencontre du véritable Roi futur, avant que la paix ne soit sonnée tout à fait en France… Des amis viendront grossir le petit nombre des premiers amis français du véritable Roi. Ils l’accompagneront jusqu’à la limite du royaume ; mais ils ne quitteront pas leur terre pour fouler celle de la France.

Les amis du Roi que Dieu veut renverser auront aussi leurs amis. Ils marcheront à l’encontre du nouveau Sauveur pour le terrasser dès son entrée, et l’empêcher d’arriver au trône qui lui est destiné.

La voix dit :

Il viendra du côté du levant. A deux lieues du centre, se trouveront réunies les armées des gouverneurs d’aujourd’hui. C’est là, dans une grande ville, que Dieu les attend pour leur donner ses grandes marques et aveugler ces barbares qui seront opposés au futur Sauveur.

D’autres iront plus en avant, pour l’attendre à son entrée, d’autres plus nombreux que ceux terrassés par l’aveuglement de la Justice.

Le Roi aura déjà fait dix à douze lieues sur la terre de France, en direction du trône. C’est là que Dieu attend ses vrais amis pour les réjouir de son grand signe. l’étendard blanc sera levé dans ce lieu dont le nom sera dit. Il passera, malgré le rempart qui lui sera opposé, et ses vrais combattants ne craindront rien, car sur eux planera la protection. Il marchera, foulant aux pieds ses ennemis que l’aveuglement aura renversés. Il viendra jusqu’au trône avant que le combat ne soit fini.

Celui qui avait été réellement désigné, c’est en présence du grand et futur Protecteur de la France qu’il descendra, honteux , du trône et surtout à la confusion de ceux qui l’y auront placé.” (9 mai 1882, Prophétie de la Fraudais, p. 194-196)

Le grand Monarque viendra du Levant. Il combattra le faux roi et les étrangers qui dominent le pays.

B. La deuxième époque : Rome et l’Italie.

La seconde, c’est l’Eglise envahie, et le commencement de la lutte terrible dans la Ville Eternelle. Cette lutte, dans la Ville Eternelle, languira cinq mois sans que les conséquences, tristes jusqu’à la mort, ne s’agravent…

(4 mai 1882, Prophétie de la Fraudais, p. 57).

Une autre vision du 20 avril 1882 donne des précisions supplémentaire sur la crise italienne.

Le Saint-Esprit dit :

La France périra la première, pas toute mais beaucoup. Le monde sera bien clair quand le Soleil sortira de sous les nuages pour refaire la paix et un printemps plus heureux.

C’est la France qui devra défendre le lien de la Foi (le Pape) assiégé, avant que la paix ne soit signée tout à fait. Le Pape présent ne verra pas le triomphe de l’Eglise. Celui qui, après son trépas, lui succédera, passera trois ans dans les fers les plus meurtriers et les plus désolants. L’affreuse guerre d’Italie sera longue.

… les trois dernières années feront en Italie comme en France : elles ne laisseront guère de monde debout sur ce sol.(20 avril 1882, Prophétie de la Fraudais, p. 206-207)

Les événements d’Italie, comme ceux de France ont fait l’objet d’un très grand nombre d’extases de Marie-Julie Jahenny. J’en évoquerais quelques-unes dans la partie suivante. Ceux qui concernent des dates.

III. Les dates chez Marie-Julie Jahenny.

Marie-Julie Jahenny ne donne pas directement de date dans ses visions. En revanche, elle parle d’époque” suivie d’un chiffre : “époque 80”, “époque 83”, et même “époque 84”.

Le rédacteur des visions note à la fin du texte de la vision du 15 juin 1882 :

D’après le contexte, il s’agit de faits futurs à la date du 15 juin 1882. Les chiffres 80-83 ne pouvaient donc concerner le XIXe siècle, mais les années d’un autre siècle” (Prophétie de la Fraudais, p. 53).

Quelques pages plus loin, il ajoute une “remarque importante” :

En principe, les prophètes ne donnent pas les dates des événements qu’ils annoncent. Nous aurions préféré n’en trouver aucune dans les extases de Marie-Julie ; mais notre devoir est de transmettre ce qui a été écrit.

80-83-84… Évidemment, on va penser : 1980. Mais pourquoi pas 2080 ou plus tard ? Les déluges s’annoncent des siècles à l’avance.

D’un autre côté, les prophéties sont conditionnelles. Leur accomplissement est lié à la conversion des hommes : retardé ou avancé, atténué ou supprimé, selon nos prières et nos pénitences. Les dates ne peuvent être fixées longtemps à l’avance et d’une façon absolue.

D’un autre côté, ce qui a été fixé en 1882 devait rester secret. Ce ne devait être connu qu’en 1972, bien peu avant 1980.

Le mieux, donc, est de demeurer perplexe, comme dure le devenir les écrivains de Marie-Julie. Ils furent d’abord persuadés qu’ils seraient mêlés de près aux très graves événements prochains.

Ils durent s’interroger quand, en 1882, le Seigneur leur fait écrire que la grande révolution universelle commencerait en 80. De bonne foi, ils ne pouvaient, en 1882, penser l’avoir vécue.

Dans les premières semaines de 1882, le Seigneur annonce que les Parisiens devraient fuir leurs murs de 80 à l’année où nous sommes. Il est clair qu’un ordre donné pour le futur ne peut se réaliser dans un temps déjà révolu… Alors doivent s’effondrer tous leurs espoirs de vivre les événements attendus… Au moins pour un siècle plus tard.

Nous ne savons rien de leurs réactions. Leurs rares lettres de cette époque n’y font pas allusion ; elles insistent plus que jamais sur la nécessité absolue de tenir les extases secrètes.

Le ciel avait déclaré : c’est le cœur surtout qui fera reconnaître que les événements sont proches.” (La prophétie de la Fraudais, p. 60-61).

Or, il ne, c’est rien passé en 1980. Et vue le degré de réalisation des prédictions de Marie-Julie, 2080 est dans trop longtemps. La solution est ailleurs. D’autant que le texte ne dit pas “80”, mais “époque 80”.

Dans le dictionnaire, le terme “époque” dispose de deux définitions. L’une dite ancienne “Point déterminé dans le temps, marquant le début d’une ère ; moment important“. L’autre dite moderne, “Période historique déterminée par des événements importants ou caractérisée par un état de choses.

J’ai exposé une théorie sur les époques de Marie-Julie Jahenny dans un article du 17 mars 2020.

Une extase laissait entendre que le point de départ des quatre-vingt ans serait le début de la Seconde Guerre mondiale en 1940.

De grandes choses prendront leur éclat, qu’on ne pourra plus arrêter. Ce coup terrible est marqué, sous la main de Dieu, pour monter vers le milieu de la fin du siècle, surtout des années qui ont commencé par l’époque 80. Avant d’être au tiers de ces années, toute la terre aura passé sous l’épreuve du feu du ciel, sous l’épreuve que sont les fléaux de Dieu. Ils se suivront plus rapidement que les choses d’aujourd’hui ne marchent vers leur terme.Ces grands événements de sang et de victimes partiront, comme un coup de foudre, par la voix des hommes et du ciel…” (6 juin 1882, prophétie de la Fraudais, p. ).

La Seconde Guerre mondiale est évoquée sous le nom de “coup terrible” qui aura lieu “vers le milieu de la fin du siècle”. 1940-1945 était proche de la moitié du XXe siècle.

Il est question d’une durée de quatre-vingt ans depuis le début de la Deuxième Guerre mondiale.

1940 + 80 ans = 2020.

Je trouvais également 2020 annoncée par Nostradamus dans plusieurs quatrains. Le règne du troisième antéchrist devant commencé en 2020, selon le quatrain VIII-77 de Nostradamus.

Cette année-là eut lieu une impressionnante série de configuration astrologique.

Il y aura donc une durée de quatre-vingt années entre la Seconde Guerre mondiale et la Troisième Guerre mondiale.

Intéressons-nous à chacune de ses dates, époque 80 (A), époque 82 (B), époque 83 (C) et époque 84 (D).

A. Epoque 80 (2020).

La période 80 (2020) apparaît dans plusieurs extases.

La terre qui t’a vue naître, et qui te verra expirer sera terriblement menacée, depuis l’époque 80 à 83 surtout. Je laissais entendre à mon humble servante, que la troisième serait bien douloureuse. Il y aurait que des épines, des glaives, que des apostasies et des violations dans les ordres des personnes qui me sont consacrées, les unes par le sacerdoce, les autres par la vie religieuse.” (15 juin 1882, Prophétie de la Fraudais, p. 206-207)

La flamme du saint-Esprit dit :

De grandes choses prendront leur éclat, qu’on ne pourra plus arrêter. Ce coup terrible est marqué, sous la main de Dieu, pour monter vers le milieu de la fin du siècle, surtout des années qui ont commencé par l’époque 80.(6 juin 1882, Prophétie de la Fraudais, p. 51-54)

2020 marqua donc le début de la guerre du troisième Antéchrist avec l’instauration du royaume de la bête de l’Apocalypse. C’est le début de la persécution des chrétiens en occident.

B. Epoque 82 (2022)

Je n’ai pas trouvé de texte faisant référence à la période 81 (2021), ce qui ne signifie pas qu’il ne se passera rien de majeur durant cette année. Il est possible que la première crise française (la révolution) ait lieu durant cette année, car elle surviendrait avant la révolution italienne (en 2022). Soyons prudent. Je n’émets qu’une hypothèse prudente compte tenu de l’absence de date fournie par Marie-Julie à ce sujet. Ne venez pas me tomber dessus comme pour l’article où je posais la question de la chute de macron en 2020. Que n’ai-je entendu à ce sujet, alors que je posais une question comme le titre de l’article l’indiquait.

Pour 2022, j’ai trouvé ces deux textes étonnants.

A la fin de l’année 82, le prisonnier du Vatican recevra, par deux voies , l’arrêt fatal et inexcusable de la part de ce prince.” (6 juin 1882, Prophétie de la Fraudais, p. 51-54).

Une terrible révolution et une guerre civile semblent devoir se dérouler en 2022 (période 82) en Italie. Elle serait marqué par l’emprisonnement, puis l’exécution du pape.

Celui qui succédera à ce gouverneur d’Italie, mort après avoir été bien défavorable à l’Eglise et à son chef, ne viendra d’aucune région d’Italie. Il traversera la Perse et la contrée qui se trouve en deçà. Il entrera en Italie vers la moitié de la seconde année, de celle qui touche à l’année terrible (83) mais qui rendra la paix.

Il régnera un an et demi, au milieu des plus atroces renversements de tout, jusque des dernières maisons de Dieu qui avaient résisté au feu des armes meurtrières et de toutes les autres douleurs.

De Juillet au 24 novembre (82 ?), une lutte, sans roi ni chef, se soulèvera en un petit nombre qui s’en voudront les uns les autres jusqu’à la mort.(20 avril 1882, Prophétie de la Fraudais, p. 206-207).

C. Epoque 83 (2023).

2023, selon Marie-Julie semble être une terrible année. Une de ses années cataclysmique comme parfois l’histoire en fourni quelques exemples. L‘anus horribilis.

La terre qui t’a vue naître, et qui te verra expirer sera terriblement menacée, depuis l’époque 80 à 83 surtout. Je laissais entendre à mon humble servante, que la troisième serait bien douloureuse. Il y aurait que des épines, des glaives, que des apostasies et des violations dans les ordres des personnes qui me sont consacrées, les unes par le sacerdoce, les autres par la vie religieuse.” (15 juin 1882, Prophétie de la Fraudais, p. 206-207)

En 2023, il semble devoir se dérouler de terrible massacre dont Marie-Julie nous en dresse un effroyable portrait.

Avant d’être au tiers de ces années, toute la terre aura passé sous l’épreuve du feu du ciel, sous l’épreuve que sont les fléaux de Dieu. Ils se suivront plus rapidement que les choses d’aujourd’hui ne marchent vers leur terme.

Ces grands événements de sang et de victimes partiront, comme un coup de foudres, par la voix des hommes et du ciel…

Un massacre s’accomplira sur la terre de Naples, en l’espace de trois jours… La Flamme forme, en grosses lettres moulées, que je peux lire sans me tromper, ce nom ; je le vois, hors du soleil, pour comprendre. C’est Archel de la Torre. Il est répété : Archel de la Torre.

C’est le nom du prince qui aura exercé ce grand massacre contre les religieux, prêtres et religieuses de ces lieux.” (6 juin 1882, Prophétie de la Fraudais, p. 51-54)

Le divin Coeur dit encore :

Sous peu, à l’époque marquée, il ne restera debout, en France, aucune maison religieuse ; pas un cloître n’échappera aux tyrans de l’époque. Il y aura une multitude de massacres, depuis le Centre (Paris) à Lyon, de Lyon sur le midi et jusqu’aux bords de la Bretagne qui est encore catholique, mais plus comme autrefois. La dégénération de la foi se fait partout

…. En ces massacres, aux mois froids, la terre deviendra un déluge de sang, comme au temps de Noé elle devint un déluge d’eau. Tous ceux qui ne seront pas dans l’arche du salut de mon Coeur périront, comme au temps du déluge.(15 juin 1882, Prophétie de la Fraudais, p. 206-207).

Avant que l’année 83 ne soit à sa moitié, des articles, signés de noms distingués et honorables, oseront souiller leur dignité et se tourner, pour sauver leur vie, vers le meurtrier et le bourreau du pauvre martyr dont la vue des maux soulevés sur Rome éteint les forces, et abrège davantage son martyre. Ses souffrances redoublent. maintenant, il entrevoit et ressent le coup porté à l’Eglise, à sa personne et à la terre ou il habite.

Tu ne verras pas la fin de la persécution. Celui qui le remplacera ne la verra pas non plus. La troisième vivra longtemps ; mais sera difficile à trouver au milieu de tant de décombres.” (6 juin 1882, Prophétie de la Fraudais, p. 51-54)

C’est en 2023 que le Grand Monarque sera sacré roi de France et roi d’Italie (sans doute le titre d’Empereur d’occident).

Ce sera en mai de l’année suivante (83 ?) qu’un roi chrétien sera placé sur la terre d’Italie (pas nécessairement à Rome). Il sera de la royauté la plus pure et la plus fraîche en sa profondeur. C’est le 2 mai qu’il sera sacré, sous les décombre de l’Eglise en ruine…Maintenant, reposez-vous, chers enfants, dans l’espérance que Dieu sera vainqueur de tous les maux, en faveur de son vrai peuple.(20 avril 1882, Prophétie de la Fraudais, p. 206-207).

Le quatrain IV-86 donne une configuration astrologique sur le sacre du Grand Monarque. En tenant compte de l’hypothèse d’une naissance en 1999 (selon le quatrain X-72).

Parmi les quatre dates possibles, compte tenu de son âge éventuelle, nous avions le 16 février 2023.

Carte du ciel, 16 février 2023, Reims (FRANCE).

D. Epoque 84 (2024).

Enfin, un passage d’une extase donne comme date de la fin des persécution en 2024 (84).

La voix dit :

En 84, le peuple du Seigneur aura passé par les plus effroyables tourments…(9 mai 1882, Prophétie de la Fraudais, p. 51-54).

Si vous avez d’autres hypothèses ou des passages que j’aurais oublié par inadvertance, vous pouvez les évoquer dans les commentaires.

Share

2 thoughts on “La datation de la fin des temps chez Marie-Julie Jahenny (2020-2024).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.