Election américaine 2020 et conjonction Jupiter-Saturne.

Election américaine 2020 et conjonction Jupiter-Saturne.

Le 6 janvier 2021, le congrès américain devait certifier les résultats de l’élection frauduleuse du couple Joe Biden-Kamala Harris. Les événements sont dans la continuité de l’éclipse du 21 août 2017 qui annonça la chute de Donald Trump par un conflit juridique (éclipse en Lion et en maison IX). Un magnifique exemple de l’effet décalé d’une éclipse. Un an par minute d’éclipse pour calculer le décalage. Elle se déroula en 2017 et annonça la chute de Trump trois ans plus tard. C’est aussi une éclipse du 21 août 1914, en Lion, qui avait annoncé la chute de Nicolas II en 1917, et même sa mort en 1918.

Le contexte astrologique du 6 janvier 2021 est très négatif et cela durera jusqu’à la mi-mars 2021. La conjonction Jupiter-Saturne se trouve désormais englobée dans une doriphorie planétaire de cinq astres. Outre Jupiter, Saturne, Pluton, ensemble depuis fin 2019, nous trouvons également Mercure et le Soleil. Ce genre de configuration marque souvent un contexte astrologique explosif. Une telle concentration autour du trio Jupiter-Saturne-Pluton, se reproduira plusieurs fois en janvier et février. Il faut sans doute s’attendre a d’autre événements grave durant cette période. En effet, les doriphories se dérouleront en Verseau, un signe d’air, qui symbolise la liberté et le mouvement. Un signe qui s’entend très mal avec le confinement, le couvre-feu ou des élections volées. Le contexte mondial et la configuration astrologique sont explosifs. Les respirations de libertés vont se multiplier. Provoquant colère et révolution.

Mais il n’y a pas que cela. La doriphorie se trouve en carré (un aspect très négatif) avec une autre conjonction Uranus-Mars. Ce qui donne une tonalité violent et révolutionnaire à la période. La conjonction exacte entre Uranus et Mars aura lieu le 20 janvier. Le contexte ne concerne pas seulement les Etats-Unis, mais semble avoir des effets sur le monde entier. Uranus est en chute en Taureau, alors que Mars y est en exil. Très négatif. Mars quittera le Taureau début mars, alors qu’Uranus restera dans le signe toute l’année.

Il faut noter le lien entre ce qui se passe en ce moment et la stratégie du choc de Milton Friedman et dénoncé dans la livre de Naomi Klein “la stratégie du choc“.

Reprenons le fil des événements.

Donald Trump, réuni plusieurs centaines de milliers de personnes devant la maison blanche. Il prononce un discours désormais historique ou il maintient ses accusations de victoire électorale volée.

Nous n’abandonnerons jamais, nous ne concéderons pas cette défaite. Nous avons remporté cette élection, et nous l’ avons remporté largement.

Il appelle ses partisans à marcher sur le capitole pour contraindre les députés et les sénateurs à invalider les résultats litigieux du scrutin.

La foule va parcourir les quelques kilomètres à pied entre la maison blanche et le capitole pendant que la cession du congrès s’ouvre. Une session conjointe du Sénat et de la Chambre de représentant. Les enveloppes des résultats de chaque Etat doivent être ouvert dans l’ordre alphabétique et validées par le Congrès. Un sénateur ou un député peut se lever pour contester le résultat. Un débat sera organisé et un vote doit intervenir. Si la motion est adoptée, le résultat est écarté. A la fin du décompte, si aucun candidat n’obtient les 270 grands électeurs nécessaire pour être élu, aucun président ne sera proclamé. Il faut alors que le congrès élise le président selon une procédure particulière. Les congressistes ne votent pas par siège individuels, mais en se réunissant par Etats. C’est cette procédure que comptait mettre en œuvre Donald Trump.

C’est lors de la première contestation, celui de l’Arizona que la situation a dégénéré devant le Capitole. Affrontement avec les forces de l’ordres, intrusion de la foule dans l’enceinte du Parlement et évacuation des élus en catastrophe. On força les parlementaires a se coucher au sol alors que des coups feux se faisait entendre à l’intérieur du Parlement. Une femme désarmée sera même assassiné par la police.

Il était 14 h 30 (heure de Washington) au moment de l’interruption de la séance. C’est à ce moment-là que j’ai établi la carte du ciel.

Après plusieurs heures d’interruption, les travaux du Congrès vont reprendre avec des congressistes sous le choc. La stratégie du choc a parfaitement fonctionné. Un certain nombres de sénateurs républicains qui comptait s’opposer à la certification des résultats ont annoncé qu’ils les valideront. Des voix commencent à s’élever pour demander la destitution immédiate de Trump ou son retrait de la présidence pour inaptitude par l’intermédiaire du 25e amendement. Le vrai coup d’Etat n’est pas du côté de Trump, mais dans le camp démocrate.

Mike Pence (Vice-président républicain de Trump, prend la parole à a pris la parole au sénat, mais pour remercier les forces de l’ordre :

Nous serons toujours reconnaissants envers les hommes et les femmes qui sont restés à leur poste pour défendre ce lieu historique. À ceux qui ont fait des ravages dans notre capitale aujourd’hui, vous n’avez pas gagné. La violence ne gagne jamais“.

Mitch McConnel, chef des républicains au Sénat dira :

Les États-Unis et le Congrès des États-Unis ont fait face à des menaces bien plus grandes que la foule déchaînée que nous avons vue aujourd’hui. Nous n’avons jamais été dissuadés de faire notre travail auparavant et nous ne le serons pas aujourd’hui. Ils ont essayé de perturber notre démocratie. Ils ont échoué.

La sénatrice républicaine Kelly Loeffler déclare :

“lorsque je suis arrivé à Washington ce matin, j’avais pleinement l’intention de m’opposer à la certification. Cependant, les événements qui se sont produits aujourd’hui m’ont obligé à reconsidérer ma position et je ne peux pas maintenant, en toute bonne conscience, m’opposer à cette certification”.

La technique utilisée par Joe Biden et ceux qui sont derrière lui, me fait penser à celle qu’utilisa deux fois Boris Eltsine en 1991 et 1993 en Russie pour prendre le pouvoir et faire tomber l’URSS. Deux événements très bien racontés par Naomi Klein dans son livre.

Le 19 août 1991, un faux coup d’Etat fut monté en épingle par l’entourage de Boris Eltsine pour faire peur à la classe politique russe et les forcer a voter un plan économique néo-libéral dit “thérapie de choc”. En cent jours, l’économie soviétique devait être transformée en économie capitaliste.

En 1993, la situation fut inversée. Le coup d’Etat fut réalisé par Boris Eltsine contre les institutions en place. Il voulait imposer une vague de privatisation économique pour enrichir quelques oligarques. Il fit envoyer l’armée avec des blindés et n’hésita pas à faire tirer à coup de canon contre le Parlement qui brûla durant plusieurs jours. Les “insurgés” trumpistes sont gentil face aux hordes du néo-libéralisme.

L’incendie du Parlement russe m’amène invariablement vers un autre événement du même genre qui marqua encore plus profondément les esprits. Il faut dire quelques mots de l’incendie du Reichstag. Il eut lieu un mois après la prise du pouvoir par Adolf Hitler. Il fut, à l’époque, une sorte de stratégie du choc avant l’heure qui aura permis l’élimination des opposants au nazisme, tout en inaugurant les camps de concentration.

Aujourd’hui, on élimine les trumpistes, via “Facebouc” et Twitter. Mark Zuckerberg représente le Joseph Goebbels du XXIe siècle. Même origine allemande, même idées politiques. Le XXIe siècle aura inventée le camp de concentration numérique et médiatique, en interdisant à un opposant de parler, de répondre aux accusations.

Au final, Joe Biden va devenir président. Il arrive au pouvoir, comme jadis Macron, en raison d’une fraude électorale massive. Le peuple américain le sait. Il a compris qu’il était illégitime. D’autant que la dernière fois qu’un président “catholique” a occupé la maison blanche, nous étions en 1960. Il avait également fraudé massivement pour battre Richard Nixon avec l’aide de la mafia. Il fut assassiné trois ans plus tard à Dallas. Mauvais présage pour Joe Biden.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.