La conjonction Neptune-Jupiter du 12 avril 2022 et le destin de la République (1).

La conjonction Neptune-Jupiter du 12 avril 2022 et le destin de la République (1).

En raison du caractère exceptionnel et historique de la conjonction entre Jupiter et Neptune du 12 avril 2022, j’ai décidé de faire plusieurs articles pour en évoquer tous les aspects. Dans celui-ci, je ne traiterais que du lien très fort de la conjonction avec la “République française”. Dans un autre article, je traiterais de son lien avec l’éclipse du 11 août 1999.

La conjonction entre Jupiter et Neptune aura lieu le 12 avril 2022.

carte du ciel, 12 avril 2022, 12 h 43 TU, Paris (FRANCE)

Le destin de la République française semble étrangement marqué par les conjonctions entre Jupiter et Neptune. J’évoquais déjà la question dans un important article du 6 juin 2016. Je vais reprendre mon article pour en détailler les éléments liés à la configuration du 12 avril 2022.

La carte de la première république date du 22 septembre 1792 à 9 h 18. On remarque une conjonction entre Jupiter et Neptune entre la Balance et le Scorpion. La conjonction s’oppose à Saturne en Taureau. Saturne est rétrograde. La carte est valable pour l’ensemble des régimes républicains.

Carte du ciel, 22 septembre 1792, 9 h 18, Paris (France).

La même configuration revient avec la carte du ciel de la Cinquième République.

Carte du ciel, 6 octobre 1958, 18 h 21, Paris (FRANCE)

La conjonction entre Jupiter et Neptune à lieu également en Scorpion, mais au début du signe. Il n’y a pas de retour de la configuration sur son point d’origine. Toutefois, cela reste un élément fort de la carte du ciel de la Cinquième République. Les deux planètes sont pérégrines.

De même Uranus est de nouveau en Lion, comme en 1792. Uranus est la planète des révolutions et des bouleversements politiques. Le Lion est le signe des rois. Le maître du Lion est le Soleil. En 1792, il est en chute en Balance (comme en 1958). En 1792, Uranus s’oppose à Pluton rétrograde, en Verseau.

Etrange parallèle entre 1792 et 1958.

Pour résumer les points communs entre les deux cartes :

  • Soleil en chute en Balance.
  • Uranus en exil en Lion.
  • Conjonction Jupiter-Neptune en Scorpion.

En 1792, il y a l’indication du renversement de la royauté et de la mort de Louis XVI. Avec la Cinquième République, avons-nous l’annonce du retour du vrai roi ? Ou l’instauration d’un roi symbolique à travers un président monarque élu au suffrage universel direct ? La constitution rédigée par Michel Debré et le général de Gaulle instaure une sorte de “monarchie républicaine”. Il est également possible que ce soit le roi de la fin des temps qui renverse la Cinquième République pour restaurer l’antique monarchie. Un roi comme chef militaire qui a la tête de son armée prendra le pouvoir. J’insiste sur ce point précis, car dans mon article de 2016, j’expliquais le rôle particulier de Mars dans la carte de 1792. Les républiques, depuis 1792 et sans aucune exception, se terminent toujours par l’arrivé au pouvoir d’un chef militaire. Je vous renvoi à la lecture de cet article auquel je ne toucherai pas une ligne.

Or, en 2022, les configurations de 1792 et de 1958 reviennent en pleines élections présidentielles (10 et 24 avril 2022) et législatives (12 et 19 juin 2022). Ce qui à ma connaissance est du jamais-vu. Les élections, se dérouleront-elles normalement ?

Autre particularité, encore une fois exceptionnelle, Jupiter et Neptune sont les deux maîtres du Poisson. Et ils sont en conjonction. Et pour rajouter au caractère exceptionnelle de la configuration, le troisième maître (par exaltation) arrive pour former une triple conjonctions. Une configuration cinq étoiles.

  • Vénus : exaltation en Poisson.
  • Jupiter : domicile en Poisson.
  • Neptune : domicile en Poisson.

Si on en restait là, la triple conjonction semblerait être une configuration très positive. Mais hélas, Mars arrive pour constituer une quadruple conjonction. Mars entre dans le Poisson, le 16 avril 2022. Elle formera une conjonction avec Neptune, le 18 mai 2022 et avec Jupiter, le 29 mai 2022. Mars est le maître de la carte du ciel de 1792, mais également de 1958.

Il y aura donc quatre astres en Poisson lors de l’élection présidentielle de 2022.

  • Vénus : exaltation en Poisson.
  • Jupiter : domicile en Poisson.
  • Neptune : domicile en Poisson.
  • Mars : pérégrine.

Le jeu favorable des trois maîtres du Poisson est perturbé par Mars la maléfique. Les conjonctions entre Jupiter et Neptune concerne les mouvements mystiques et religieux ayant une répercussion politique sur le long terme. Vénus, c’est la paix, l’amour, mais également le monde artistique. Mars, c’est la guerre, la violence. Difficile d’en dire plus pour l’instant. Beaucoup de jeu contradictoire.

Notons également qu’Uranus (astre des révolutions) qui joua un rôle important dans les cartes de 1792 et 1958 se trouve en chute en Taureau. C’est un élément très négatif.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.