Internet et satanisme : Facebook (1).

Internet et satanisme : Facebook (1).

Je voudrais commencer une série d’articles sur le lien très troublant entre les grands groupes internet, que l’on appelle traditionnellement GAFAM, et le satanisme. Chacun de ses acteurs d’Internet montre ostensiblement la marque de la bête ou la marque satanique pour parler comme notre ministre de l’Intérieur Darmanin. Il est vrai qu’il sait de quoi il parle.

Je vais commencer avec Facebook. Entreprise avec laquelle j’ai eu quelques démêlés ses derniers mois. Manifestement, mon discours catholique et mes articles sur le retour de la monarchie en France avec le Grand Monarque dérangent le propriétaire du groupe et surtout ses employés, car je ne pense pas que mon cas soit remonté jusqu’au patron. Pendant toute l’année 2020, j’ai alterné les périodes de blocage de 30 jours avec des périodes de liberté. Je n’ai donc pas été confiné que matériellement dans une minuscule chambre, mais également numériquement. Il fallait empêcher de parler un certain nombre de gens dont moi. Puis, en 2021, j’ai reçu un mail m’annonçant la clôture définitive de mon compte pour non-respect “les standards de la communauté”.

Ha les fameux “standards de la communauté”.

D’ailleurs de quelle communauté parle-t-il ?

Le petit Robert donne deux définitions au mot “communauté” :

Groupe social dont les membres vivent ensemble, ou ont des biens, des intérêts communs.

Facebook n’est pas un groupe social ayant des intérêts et des biens en commun. Aucun point commun entre un islamiste fondamentaliste (que Facebook laisse parler sans aucune restriction), un néo-nazi (que Facebook laisse s’exprimer sans le bloquer) et un catholique (que Facebook censure allègrement). Quel point commun entre un gaulliste et un gauchiste ou un communiste et un ultra-libéral. Il ne peut pas y avoir de “communauté” sur un groupe aussi massif et hétéroclite que Facebook.

L’autre définition de la communauté concerne la religion :

Groupe de religieux vivant ensemble.

Quelle est la communauté religieuse (au singulier) concernée sur Facebook ? Pour le savoir, il faut s’interroger sur les fondateurs du site.

Mark Zuckerberg, né en 1984 (dédicace à George Orwell) dans une famille pharisienne ashkénaze d’une mère psychiatre et d’un père dentiste. Il fut aidé par Dustin Moskovitz (pharisien ashkénaze), Eduardo Saverin (pharisien séfarade) et Chris Hughes (protestant). Pas beaucoup de catholiques dans tout cela. L’utilisation de l’expression “standard de la communauté” en dit long sur la fonction religieuse de Facebook.

J’aime lire les livres de Jacques Attali. Une mine d’or pour comprendre le fonctionnement de notre monde. Un des de ses derniers, sortie en poche sous le titre de “Petit dictionnaire amoureux du judaïsme” parle de communauté.

En guise d’introduction, Jacques Attali propose sa définition du judaïsme. Jamais pages aussi lumineuses fut écrit sur le sujet. J’ai d’ailleurs été frappé par les nombreuses piques contre le christianisme disséminé ici et là. Pourquoi pas. Cela ne me dérange pas d’être critiqué par les autres religions, à condition que l’inverse soit possible. Très vite, une critique du judaïsme est taxée d’antisémitisme, alors que Monsieur Attali peut dire ce qu’il veut sur les chrétiens. C’est une manière de censure intellectuelle pour faire taire toute opposition.

Attali donne une double définition théologique du judaïsme.

Elle repose sur deux principes : une foi et une mission.

Le premier principe se résume par le plus célèbre verset du Deutéronome : “Ecoute Israël ! L’éternel est notre Dieu, l’éternel est un” (Dt 6, 4) par lequel commencent les prières du matin et du soir et qui doit être prononcé par tout Juif au moment ultime. Dieu. Le mot même n’existe pas en hébreu ; il n’est pour le Judaïsme, ni une personne, ni un mythe, à peine un concept ; Il est unique.

(…)

Le second principes“exprime dans la mission recue par les juifs : “distinguées” à un certain moment de l’histoire pour être Son intermédiaire auprès de tous les hommes. Ils ne se prétendent pas “élus”, comme le veut le discours chrétien et ses dérivés antijudaïques. Ils sont choisis pour être placés au service des autres hommes, comme le sont, en d’autres religions, certaines communautés monachiques. (…) Aussi, les Juifs doivent-ils, à leur place, sans se considérer comme supérieurs, aider à ce que “cela se passe le mieux possible” ici-bas, sans rien attendre de Dieu, ni d’un éventuel Paradis.” (Jacques Attali, Petit dictionnaire amoureux du judaïsme, p. 23-24).

Selon Jacques Attali, les Juifs auraient reçu une mission. Etre l’intermédiaire entre Dieu et tous les hommes. Vous avez bien entendu, “tous les hommes”. Donc chrétiens, musulmans ou autres religions doivent accepter d’être aidé par les Juifs en lieu et place du Pape, des prêtres ou des évêques. Bien sûr, lorsque Jacques Attali parle de “Juifs”, il faut entendre “pharisiens”. Il faut le dire, Jacques Attali n’est pas “Juif”, puisque le judaïsme antique a été transmis aux chrétiens par une nouvelle alliance. En revanche, Attali et Zuckerberg sont des pharisiens. La mission de Mark Zuckerberg est de servir d’intermédiaire entre Dieu et les autres hommes via Facebook.

Plus loin Attali évoque justement l’importance de la communauté dans le pharisiannisme.

La deuxième des pratiques est l’obligation de vivre en communauté : être au moins dix pour prier ; mettre en place un certain nombre d’institutions : l’école pour apprendre, la tsedaka pour garantir la dignité à tous, la synagogue pour prier, des tribunaux pour faire appliquer les lois et qui doivent, selon un commentaire magnifique, obliger les membres d’une communauté “à se rendre réciproquement tous les services compatibles avec leur propre intérêt”, permettant aux communautés d’appliquer partout, depuis plus de vingt-cinq siècles, en tous lieux du monde, la même jurisprudence, de suivre le même calendrier, de lire chaque semaine le même passage de la Torah, sans qu’aucun organe central n’ait à en décider.” (Jacques Attali, Petit dictionnaire amoureux du judaïsme, p. 26).

Les pharisiens ont l’obligation de vivre en communauté avec leurs propres institutions. La communauté a pour fonction d’obliger ses membres au respect des règles (cela ne vous rappelle rien). La communauté est un concept typiquement pharisienne, elle n’existe pas chez les catholiques qui ne connaissent que l’ecclesia, c’est-à-dire l’unité de l’ensemble des fidèles dans le monde. Une ecclesia sous l’autorité d’un seul pape et d’une hiérarchie d’évêques et de prêtres. Or Facebook ne parle pas des “standards de l’ecclesia”, mais des “standards de la communauté”.

Tout cela est d’une grande importance. Car si Mark Zuckerberg fut athée durant sa jeunesse, il est depuis revenu sur le chemin de la pratique religieuse. Voici ce que dit ce très intéressant article de Torah box :

Après des années d’athéisme, Mark Zuckerberg fait savoir qu’il considère désormais le judaïsme comme très important.

Ne jamais désespérer d’un retour vers D.ieu. C’est ce qu’on peut penser en lisant ce récent témoignage de Mark Zuckerberg, le fondateur du plus grand réseau social numérique au monde, Facebook. S’étant revendiqué comme athée plus jeune, il semblerait entamer un retour à sa source. « J’ai grandi comme juif avant de passer des années à me poser des questions », se remémore-t-il. Au cours de ces années de doute, il a eu deux enfants non-juifs.

La question de la Foi s’est réinvitée à la naissance de ses enfants et lors des problèmes judiciaires que connaît son entreprise. « Je crois maintenant que la religion est très importante. Elle m’a appris l’humilité », fait-il savoir, avant d’ajouter « croire en quelque chose de plus grand qui gouverne le monde ».

Le chemin semble encore très long pour Mark Zuckerberg, mais rien n’est impossible, avec la Foi et l’aide d’Hachem. Tôt ou tard, quels que soient les moyens employés, ‘Am Israël fera Téchouva. Si cette première amorce pour Mark Zuckerberg venait à se confirmer dans les faits et la pratique, elle s’inscrirait dans le vaste mouvement de Téchouva qui parcourt le peuple Juif, annonciateur de la Guéoula, comme le dit Maïmonide, Rambam, dans Hilkhot Téchouva (Lois sur la Téchouva, chapitre 7, loi 5) : « à la fin des temps, Israël fera Téchouva.

Retour au judaïsme pour Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook ? (torah-box.com)

Dans cet interview, il dit “J’ai grandi comme juif avant de passer des années à me poser des questions. Mais maintenant je crois que la religion est quelque chose de très important“. Il explique que le “tournant » s’est opéré lorsqu’il est devenu papa et que Facebook ait été plongé dans des problèmes judiciaires : « La religion m’a aussi appris l’humilité »” et de rajouter “j’ai toujours cru en quelque chose de plus grand qui gouverne le monde“.

Mark Zuckerberg : “J’ai été élevé dans le judaïsme” – Le Monde Juif

Mark Zuckerberg, est donc un croyant qui pense qu’il existe quelques choses de plus grand qui gouverne le monde. Soyons clair, je n’ai rien contre le faite que Mark Zuckerberg soit un pharisien pratiquant. Cela ne me dérange pas. Ce que je comprends moins, c’est qu’il utilise son réseau social pour faire taire les croyants des autres religions, comme une arme de guerre contre le Christ.

Il faut faire attention, lorsque nous nous exprimons à ne pas reprendre le vocabulaire de l’ennemi. Mark Zuckerberg n’est pas Juif. Il est pharisien. Beaucoup de Juifs ont accompagné le Christ et se sont convertis à sa mort sur la croix. De Juifs, ils sont devenus Chrétiens. Ceux qui restent aujourd’hui, et qui ne l’ont pas encore reconnu, le feront à la fin des temps, lors de la Parousie (le retour de Jésus). Parmi les Juifs actuels, se sont glissé un certain nombre de pharisiens qui font la guerre au Christ. Il est salutaire d’opérer cette distinction entre Juifs qui se convertirons à la fin des temps et pharisiens qui ne se convertirons jamais, car ils n’attendent pas de messie. D’ailleurs, l’article de Jacques Attali sur “le messie”, dans son dictionnaire, est explicite à ce sujet. Pour lui, le messie ne sera pas un homme, mais un événement ou l’action de tous les hommes.

En ce temps-là, Jésus traversait des champs de blé un jour de sabbat, et ses disciples, ayant faim, se mirent à cueillir des épis et à les manger. Les Pharisiens, voyant cela, lui dirent : ” Vos disciples font une chose qu’il n’est pas permis de faire pendant le sabbat. ” Mais il leur répondit : ” N’avez-vous pas lu ce que fit David, lorsqu’il eut faim, lui et ceux qui étaient avec lui : comment il entra dans la maison de Dieu et mangea les pains de proposition, qu’il ne lui était pas permis de manger, non plus qu’à ceux qui étaient avec lui, mais aux prêtres seuls ? Ou n’avez-vous pas lu dans la Loi que, le jour du sabbat, les prêtres violent le sabbat dans le temple sans commettre de péché ? Or, je vous dis qu’il y a ici quelqu’un plus grand que le temple. Si vous compreniez cette parole : ” Je veux la miséricorde, et non le sacrifice “, vous n’auriez jamais condamné des innocents. Car le Fils de l’homme est maître même du sabbat. “

Jésus, ayant quitté ce lieu, entra dans leur synagogue. Or, il se trouvait là un homme qui avait la main desséchée, et ils demandèrent à Jésus : ” Est-il permis de guérir, le jour du sabbat ? ” C’était pour avoir un prétexte de l’accuser. Il leur répondit : ” Quel est celui d’entre vous qui, n’ayant qu’une brebis, si elle tombe dans une fosse un jour de sabbat, ne la prend et ne l’en retire ? Or, combien un homme ne vaut-il pas plus qu’une brebis ? Il est donc permis de faire du bien les jours de sabbat. ” Alors il dit à cet homme : ” Étends ta main. ” Il l’étendit, et elle redevint saine comme l’autre.

Les Pharisiens, étant sortis, tinrent conseil contre lui sur les moyens de le perdre. Mais Jésus, en ayant eu connaissance, s’éloigna de ces lieux. Une grande foule le suivit, et il guérit tous leurs malades. Et il leur commanda de ne pas le faire connaître : afin que s’accomplît la parole du prophète Isaïe : ” Voici mon serviteur que j’ai choisi, mon bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection. Je ferai reposer sur lui mon Esprit, et il annoncera la justice aux nations. Il ne disputera point, il ne criera point, et on n’entendra pas sa voix dans les places publiques. Il ne brisera point le roseau froissé et n’éteindra point la mèche qui fume encore, jusqu’à ce qu’il ait fait triompher la justice. En son nom, les nations mettront leur espérance. “

On lui présenta alors un possédé aveugle et muet, et il le guérit, de sorte que cet homme parlait et voyait. Et tout le peuple, saisi d’étonnement, disait : ” N’est-ce point là le fils de David ? ” Mais les Pharisiens, entendant cela, dirent : ” Il ne chasse les démons que par Béelzébub, prince des démons. ” Jésus, qui connaissait leurs pensées, leur dit : ” Tout royaume divisé contre lui-même sera désolé, et toute ville ou maison divisée contre elle-même ne pourra subsister. Si Satan chasse Satan, il est divisé contre lui-même : comment donc son royaume subsistera-t-il ? Et si moi je chasse les démons par Béelzébub, par qui vos fils les chassent-ils ? C’est pourquoi ils seront eux-mêmes vos juges. Que si c’est par l’Esprit de Dieu que je chasse les démons, le royaume de Dieu est donc venu à vous. Et comment peut-on entrer dans la maison de l’homme fort et piller ses meubles, sans avoir auparavant lié cet homme fort ? Alors seulement on pillera sa maison. Qui n’est pas avec moi est contre moi, et qui n’amasse pas avec moi disperse.

” C’est pourquoi je vous dis : Tout péché et tout blasphème sera remis aux hommes ; mais le blasphème contre l’Esprit ne leur sera pas remis. Et quiconque aura parlé contre le Fils de l’homme, on le lui remettra ; mais à celui qui aura parlé contre l’Esprit-Saint, on ne le lui remettra ni dans ce siècle, ni dans le siècle à venir.

Ou dites que l’arbre est bon, et son fruit bon ; ou dites que l’arbre est mauvais, et son fruit mauvais : car c’est par son fruit qu’on connaît l’arbre. Race de vipères, comment pourriez-vous dire des choses bonnes, méchants comme vous l’êtes ? Car la bouche parle de l’abondance du cœur. L’homme bon tire du bon trésor de son cœur des choses bonnes, et l’homme mauvais, d’un mauvais trésor, tire des choses mauvaises. Je vous le dis : au jour du jugement, les hommes rendront compte de toute parole vaine qu’ils auront dite. Car tu seras justifié par tes paroles, et tu seras condamné par tes paroles “” (Mathieu, XII, 1-37).

Une autre fois :

Alors des Scribes et des Pharisiens venus de Jérusalem s’approchèrent de Jésus, et lui dirent : ” Pourquoi vos disciples transgressent-ils la tradition des anciens ? Car ils ne se lavent pas les mains lorsqu’ils prennent leur repas. ” Il leur répondit : ” Et vous, pourquoi transgressez-vous le commandement de Dieu par votre tradition ? Car Dieu a dit : Honore ton père et ta mère ; et : Quiconque maudira son père ou sa mère, qu’il soit puni de mort. Mais vous, vous dites : Quiconque dit à son père ou à sa mère : Ce dont j’aurais pu vous assister, j’en ait fait offrande, — n’a pas besoin d’honorer autrement son père ou sa mère. Et vous mettez ainsi à néant le commandement de Dieu par votre tradition. Hypocrites, Isaïe a bien prophétisé de vous quand il a dit : Ce peuple m’honore des lèvres, mais son cœur est loin de moi. C’est en vain qu’ils m’honorent, en donnant des préceptes qui ne sont que des commandements venant des hommes. “” (Mathieu, XV, 1-9).

Encore un exemple :

Les Pharisiens et les Sadducéens abordèrent Jésus, et, pour le tenter, ils lui demandèrent de leur faire voir un signe venant du ciel. Il leur répondit : ” Le soir vous dites : Il fera beau, car le ciel est rouge ; et le matin : Il y aura aujourd’hui de l’orage, car le ciel est d’un rouge sombre. Hypocrites, vous savez donc discerner les aspects du ciel, et vous ne savez pas reconnaître les signes des temps ! Une race méchante et adultère demande un signe, et il ne lui sera pas donné d’autre signe que celui du prophète Jonas. ” Et les laissant, il s’en alla.”” (Mathieu, XVI, 1-4).

Jésus avait mis en garde le peuple contre les pharisiens :

Alors Jésus, s’adressant au peuple et à ses disciples, parla ainsi :

” Les Scribes et les Pharisiens sont assis dans la chaire de Moïse. Faites donc et observez tout ce qu’ils vous disent ; mais n’imitez pas leurs œuvres, car ils disent et ne font pas. Ils lient des fardeaux pesants et difficiles à porter, et les mettent sur les épaules des hommes, mais ils ne veulent pas les remuer du doigt. Ils font toutes leurs actions pour être vus des hommes, portant de plus larges phylactères et des houppes plus longues. Ils aiment la première place dans les festins, les premiers sièges dans les synagogues, les salutations dans les places publiques, et à s’entendre appeler par les hommes Rabbi. Pour vous, ne vous faites point appeler Rabbi ; car vous n’avez qu’un seul Maître, et vous êtes tous frères.(Mathieu, XXIII, 1-8 ; 13-23).

A aucun moment Jésus, ne parle de Juifs. Il utilise le mot “pharisiens”. Pour cause, il est un Juif lui-même, comme tous ses apôtres. Or, comme Juif, Jésus subit l’opposition des pharisiens alors que les Juifs l’écoutent. L’ennemi du Christ n’est donc pas le Juif, mais le pharisien qui est une secte issu de la religion juive. Elle ne représente qu’une petite minorité dans le judaïsme, comme aujourd’hui, une minorité très active.

Saint-Paul dans la première épître aux Thessaloniciens utilise le terme juif, mais nous comprenons tous qu’il parle des pharisiens. En effet, il reprend presque mot pour mot les propos du Christ contre les pharisiens.

C’est pourquoi nous aussi, nous ne cessons de rendre grâces à Dieu, de ce qu’ayant reçu la divine parole que nous avons fait entendre, vous l’avez reçue, non comme parole des hommes, mais, ainsi qu’elle l’est véritablement, comme une parole de Dieu. C’est elle qui déploie sa puissance en vous qui croyez. Car vous, frères, vous êtes devenus les imitateurs des Eglises de Dieu qui se réunissent en Jésus-Christ dans la Judée, puisque vous avez souffert vous aussi de la part de vos compatriotes, ce qu’elles ont eu à souffrir de la part des Juifs, — de ces Juifs qui ont mis à mort le Seigneur Jésus et les prophètes, nous ont persécutés, ne plaisent point à Dieu et sont ennemis du genre humain, nous empêchant de prêcher aux nations pour leur salut : de sorte qu’ils comblent sans cesse la mesure de leurs péchés. Mais la colère de Dieu est tombée sur eux pour y demeurer jusqu’à la fin.” (1 thessaloniciens, II : 13-17).

Afin de comprendre pourquoi saint-Paul parle de Juif en lieu et place de pharisien, il faut ici expliquer une querelle qui marqua le début de l’église entre deux courants, le judéo-christianisme avec Jacques à sa tête et l’helléno-christianisme sous la houlette de saint-Paul. Les deux tendances vont s’opposer lourdement et provoquer la réunion du premier concile de l’Eglise à Jérusalem, afin de départager les deux courants. Il faut lire le début des Actes des apôtres à ce sujet. Je rédigerais un article précis sur le sujet en raison de sa grande importance de ce conflit pour notre époque. Certaines personnes tentent de remettre en cause la double origine du christianisme, juive et grecque.

Jésus va systématiquement associé les pharisiens au diable, à Satan.

Alors cherchons les symboles satanistes chez Facebook. Par exemple, le logo reprend une image traditionnelle de la franc-maçonnerie.

Facebook - Connexion ou inscription

C’est le logo de Tubal-Caïn.

Masonic Tubal Cain Lapel Pin With Rhinestones SPT2373 Collectables  staging.idees-piscine.com

5,13 euros (notez le beau chiffre 13 après la virgule) le pin’s.

Pas cher.

Tubal Cain Round Masonic Auto Emblem Noir et Or3 | Etsy

Adam et Eve chassé du Paradis eurent trois enfants : Abel, Caïn et Seth.

Adam connut Eve, sa femme ; elle conçut et enfanta Caïn, et elle dit : ” J’ai acquis un homme avec le secours de Yahvé ! ” Elle enfanta encore Abel, son frère. Abel fut pasteur de brebis, et Caïn était laboureur.” (Genèse, IV : 1-2)

Caïn tua son propre frère.

Au bout de quelque temps, Caïn offrit des produits de la terre en oblation à Yahvé ; Abel, de son côté, offrit des premiers-nés de son troupeau et de leur graisse. Yahvé regarda Abel et son offrande ; mais il ne regarda pas Caïn et son offrande. Caïn en fut très irrité et son visage fut abattu. Yahvé dit à Caïn : ” Pourquoi es-tu irrité, et pourquoi ton visage est-il abattu ? Si tu fais bien, ne seras-tu pas agréé ? Et si tu ne fais pas bien, le péché ne se couche-t-il pas à ta porte ? Son désir se tourne vers toi ; mais toi, tu dois dominer sur lui. “

Caïn dit à Abel, son frère : ” Allons aux champs. ” Et, comme ils étaient dans les champs, Caïn s’éleva contre Abel, son frère, et le tua.

Et Yahvé dit à Caïn : ” Où est Abel, ton frère ? ” Il répondit : ” Je ne sais pas ; suis-je le gardien de mon frère ? Yahvé dit : ” Qu’as-tu fait ? La voix du sang de ton frère crie de la terre jusqu’à moi. Maintenant tu es maudit de la terre, qui a ouvert sa bouche pour recevoir de ta main le sang de ton frère. Quand tu cultiveras la terre, elle ne donnera plus ses fruits ; tu seras errant et fugitif sur la terre. ” Caïn dit à Yahvé : ” Ma peine est trop grande pour que je la puisse supporter. Voici que vous me chassez aujourd’hui de cette terre, et je serai caché loin de votre face ; je serai errant et fugitif sur la terre, et quiconque me trouvera me tuera. ” Yahvé lui dit : ” Eh bien, si quelqu’un tue Caïn, Caïn sera vengé sept fois. ” Et Yahvé mit un signe sur Caïn, afin que quiconque le rencontrerait ne le tuât pas.” (Genèse, IV : 3-15)

Caïn alla s’installer dans le pays du Nord, à l’Orient d’Eden. Il eut un enfant (Henoch) et plusieurs générations de petits-enfants, arrières-petits-enfants. L’un d’eux, Lamech eux deux femmes, Ada et Stella. Avec Stella, il donna naissance à Tubal-Caïn.

Lamech prit deux femmes ; le nom de l’une était Ada, et celui de la seconde Sella. Ada enfanta Jabel : il a été le père de ceux qui habitent sous des tentes et au milieu de troupeaux. Le nom de son frère était Jubal : il a été le père de tous ceux qui jouent de la harpe et du chalumeau. Sella, de son côté, enfanta Tubal-Caïn, qui forgeait toute espèce d’instruments tranchants d’airain et de fer. La sœur de Tubal-Caïn était Noéma.” (Genèse, IV : 19-22)

Tubal-Caïn ne doit surtout pas être confondre avec Caïn. Sept génération sépare Caïn de Tubal-caïn. Le chiffre “sept” comporte une forte symbolique qui ne m’a pas échappé.

Tubal-Caïn exerça le métier de forgeron. Il fabriqua des armes tranchantes, en airain et en fer. Tout un programme. On peut donc comprendre que Monsieur Zuckerberg, ait choisi précisément ce personnage de l’Ancien testament. Pourtant, le choix ne manquait pas. Pourquoi ne pas choisir quelqu’un qui véhiculerait une image positive, capable de réunir Juifs, Chrétiens et Musulmans. Non, non… Il préféra prendre un forgeron tout droit sorti des enfers. un personnage qui est l’équivalent d’Héphaïstos ou de Vulcain.

Voici deux articles issus du site maçonnique “l’edifice” qui montre bien le rôle de tubalcaïn dans les loges.

7076-A : Tubalcaïn (ledifice.net)

7076-7 : Tubalcain (ledifice.net)

Le premier article, fort intéressant, énonce une vérité essentiel sur Tubal-Caïn que je reprends à mon compte. Il prend bien soin de séparer la descendance de Caïn voué au mal et celle de Seth qui s’inscrit dans l’enseignement de Dieu. La ligné du serpent d’un côté (Caïn) et celle de Yahvé (Seth) de l’autre.

Yahvé Dieu dit au serpent : ” Parce que tu as fait cela, tu es maudit entre tous les animaux domestiques et toutes les bêtes des champs ; tu marcheras sur ton ventre, et tu mangeras la poussière tous les jours de ta vie. Et je mettrai une inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité ; celle-ci te meurtrira à la tête, et tu la meurtriras au talon. “” (Genèse, III : 14-15)

Et donc Mark Zuckerberg, comme la franc-maçonnerie, ont choisi un personnage issu de la lignée du serpent comme symbole. Cela en dit long sur leurs mentalités respectives. Les Juifs de l’Ancien testament aurait beaucoup apprécié cette référence à la lignée maudite de Caïn. Cela prouve que Monsieur Zuckerberg n’est pas un Juif, mais Pharisien. Je dis cela pour mes lecteurs de confession juive (et je sais qu’ils sont nombreux). Certains m’écrivent parfois des mails en privé. Je sais qu’ils seront à mes côtés lors du retour du Christ à la fin des temps pour le reconnaître comme le messie. La doctrine de l’Eglise indique clairement que les Juifs authentiques se convertiront à ce moment-là, alors que les pharisiens le combattront. Je ne confonds pas ces gens honnête et respectable avec les amis de Mark Zuckerberg.

Lorsque Mark Zuckerberg déclare qu’il existe une force supérieure au-dessus des hommes, on peut se demander de quelle force parle-t-il ?

Tubal-Caïn dans la légende d’Hiram, dessin de Pierre Méjanel.

Pire encore, dans le Talmud, il est dit que Tubal-Caïn aurait eu une relation incestueuse avec sa sœur Noéma. De leur union, serait né le démon Asmodée. Ce ce que dit l'”Encyclopédie des gens du monde” dans son article sur “Asmodée”.

Encyclopédie des gens du monde, Volume 2 p. 392.

Je ne suis pas le seul a être mécontent de Facebook. Au moment où j’écris cet article, un phénomène viral se déroule sur l’application “Facebook” d’Androïd et d’App Store. Certains utilisateurs se vengent en attribuant une mauvaise note à l’application. En quelques jours, la note passa de 4,5 étoiles sur 5 à 2,3. 117 millions de personnes ayant noté l’application. 70 % des notes étant d’une seule étoile. L’immense majorité des commentaires dénonce la censure, la propagande sur le corona-virus et l’invasion des publicités. Oui, parce qu’il ne faut pas déconner, non seulement Facebook vous censure, mais en plus, elle vous impose de la publicité.

Je vous invite à prendre ce petit espace de liberté (encore accessible) pour mettre 1 étoile avec un commentaire acerbe sur l’application “Facebook”. Il faut leur montrer notre mécontentement.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.