Le Livre de Daniel (536 av. J-C).

Chapitre I.

1La troisième armée du règne de Joachim, roi de Juda, Nabuchodonosor, roi de Babylone, vint contre Jérusalem et l'assiégea.La troisième année du règne de Joachim : 606 av. J-C.
2Le Seigneur livra entre ses mains Joachim, roi de Juda, et une partie des vases de la maison de Dieu; et il les emporta au pays de Sennaar, dans la maison de son dieu, et il déposa les vases dans le trésor de son dieu.
3Le roi dit à Asphenez, chef de ses eunuques, d'amener d'entre les enfants d'Israël, de la race royale ou de la noblesse,
4des jeunes gens sans aucun défaut, beaux de figure, doués de toutes sortes de talents, instruits et intelligents, pleins de vigueur, pour qu'ils se tinssent dans le palais du roi et qu'on leur enseignât la littérature et la langue des Chaldéens.
5Le roi leur assigna pour chaque jour une portion des mets royaux et du vin dont il buvait, afin que, ayant été élevés pendant trois ans, ils se tinssent au bout de ce temps devant le roi.
6Il y avait parmi eux, d'entre les enfants de Juda, Daniel, Ananias, Misaël et Azarias.
7Le chef des eunuques leur donna des noms; il appela Daniel Baltassar, Ananias Sidrac, Misaël Misac, et Azarias Abdénago.
8Daniel résolut en son coeur de ne pas se souiller par les mets du roi et par le vin dont il buvait, et il demanda au chef des eunuques de me pas l'obliger à se souiller.
9Et Dieu fit trouver à Daniel grâce et faveur auprès du chef des eunuques.
10Le chef des eunuques dit à Daniel: " Je crains le roi, mon maître, qui a fixé ce que vous devez manger et boire; car pourquoi verrait-il vos visages plus défaits que ceux des jeunes gens de votre âge? Vous mettriez en danger ma tête auprès du roi."
11Alors Daniel dit au maître d'hôtel, que le chef des eunuques avait établi sur Daniel, Ananias, Misaél et Azarias
12" Fais, je te prie, un essai avec tes serviteurs pendant dix jours, et qu'on mous donne des légumes à manger et de l'eau à boire.
13Après cela, tu regarderas nos visages et le visage des jeunes gens qui mangent les mets du roi, et, selon que tu auras vu, tu agiras avec tes serviteurs."
14Il consentit à leur demande et les éprouva pendant dix jours.
15Au bout de dix jours, ils se trouvèrent avoir meilleur visage et plus d'embonpoint que tous les jeunes gens qui mangeaient les mets du roi.
16Et le maître d'hôtel emportait les mets et le vin qu'ils devaient boire, et leur donnait des légumes.
17à ces jeunes gens, à tous les quatre, Dieu donna du savoir et de l'habileté dans toute la littérature et en toute sagesse, et Daniel avait l'intelligence de toutes sortes de visions et de songes.
18Au bout du temps fixé par le roi pour les amener, le chef des eunuques les amena devant Nabuchodonosor.
19Le roi s'entretint avec eux, et il ne se trouva personne parmi eux tous comme Daniel, Ananias, Misaél et Azarias; ils furent donc admis au service du roi.
20Sur tous les sujets qui réclamaient de la sagesse et de l'intelligence, et sur lesquels le roi les interrogeait, il les trouvait dix fois supérieurs à tous les lettrés et magiciens qui étaient en tout son royaume.
21Daniel fut ainsi jusqu'à la première année du roi Cyrus.La première année du règne de Cyrus II : 559 av. J-C.

Chapitre II.

1La seconde année du règne de Nabuchodonosor, Nabuchodonosor eut des songes, son esprit fut agité et le sommeil se retira de lui.La deuxième année du règne de nabuchodonosor II c'est 603 av. J-C.
2Le roi fit appeler les lettrés, les magiciens, les enchanteurs et les Chaldéens pour lui expliquer ses songes; ils vinrent et ils se tinrent devant le roi.Première référence aux astrologues. Ils sont chargés d'interpréter le songe.
3Le roi leur dit: " J'ai fait un songe, et mon esprit est agité, cherchant à connaître ce songe. "
4Les Chaldéens répondirent au roi en langue araméenne: " O roi, vis éternellement! Dis le songe à tes serviteurs, et nous en ferons connaître la signification."
5Le roi répondît aux Chaldéens, en disant: " C'est chose arrêtée par moi. Si vous ne me faites savoir le songe et sa signification, vous serez coupés en morceaux et vos maisons seront réduites en cloaques.
6Mais si vous me faîtes connaître le songe et sa signification, vous recevrez de moi des dons et des présents, et de grands honneurs ; ainsi faites-moi connaître le songe et sa signification. ".
7Ils répondirent pour la deuxième fois en disant: " Que le roi dise le songe à ses serviteurs, et nous en ferons connaître la signification. "
8Le roi répondît et dit: " En vérité, je sais que vous cherchez à gagner du temps, parce que vous voyez que c'est chose arrêtée par moi.
9Puisque vous ne me faîtes pas savoir le songe, c'est que vous n'avez qu'une pensée, celle de concerter un discours mensonger et trompeur, pour le tenir devant mai, en attendant que les temps soient changés; ainsi, dites-moi le songe et je saurai que vous pourrez m'en faire connaître la véritable signification."
10Les Chaldéens répondirent devant le roi en disant: " Il n'y a pas d'homme sur la terre qui puisse faire connaître ce que je lui demande. Aussi jamais roi, si grand et si puissant qu'il ait été, n'a demandé pareille chose d'aucun lettré, astrologue ou Chaldéen.
11La chose que le roi demande est difficile, et il n'y a personne qui puisse la faire connaître devant le roi, hormis les dieux dont la demeure n'est pas parmi les mortels. "
12Là-dessus te roi se mit en colère et en grande fureur, et il donna l'ordre de mettre à mort tous les sages de BabyIone.
13La sentence ayant été publiée, les sages étaient mis à mort, et on cherchait Daniel et ses compagnons pour les tuer.
14Alors Daniel fît une réponse prudente et sensée à Arioch, chef des gardes du roi, qui était sorti pour mettre à mort les sages de Babylone.
15Il prît la parole et dit à Arioch, commandant du roi: " Pourquoi cette sentence sévère de la part du roi? " Et Arioch exposa la chose à Daniel.
16Alors Daniel entra dans le palais et pria le roi de lui accorder un délai afin de faire connaître au roi la signification.
17Aussitôt Daniel alla dans sa maison et informa de l'affaire Armorias, Misaël et Azarias, ses compagnons,
18les engageant à implorer la miséricorde du Dieu du ciel sur ce mystère, pour qu'on ne fît point périr Daniel et ses compagnons avec le reste des sages de Babylone.
19Alors le secret fut révélé à Daniel dans une vision pendant la mal, et Daniel bénit le Dieu du ciel.
20Daniel prit la parole et dit: " Béni soit le nom de Dieu, d'éternité en éternité, car à lui appartiennent la sagesse et la force.
21C'est lui qui change les moments et les temps, qui renverse les rois et qui élève les rois, qui donne la sagesse aux sages et le savoir aux intelligents.
22C'est lui qui révèle les choses profondes et cachées, qui sait ce qui est dans les ténèbres, et la lumière demeure avec lui.
23C'est vous, Dieu de mes pères, que je célèbre et que je loue de ce que vous m'avez donné la .sagesse et la force, et de ce que maintenant vous m'avez fait savoir ce que nous vous avons demandé, en nous faisant savoir l'affaire du roi. "
24C'est pourquoi Daniel se rendit auprès d'Arioch, que le roi avait chargé de mettre à mort les sages de Babylone; il alla et lui parla ainsi: " Ne fais pas périr les sages de Babylone; introduis-moi devant le roi, et je ferai connaître au roi la signification. "
25Arioch s'empressa de faire entrer Daniel devant le roi et lui parla ainsi: " J'ai trouvé parmi les captifs de Juda un homme qui fera savoir au roi la signification."
26Le roi prit la parole et dit à Daniel, qui s'appelait Baltassar: " Es-tu capable de me faire savoir le songe que j'ai eu et sa signification? "
27Daniel répondît en présence du roi et dit: " Le secret que le roi demande, ni sages, ni magiciens, ni lettrés, ni astrologues ne sont capable: de le faire connaître au roi.
28Mais il y a un Dieu dans le ciel qui révèle les secrets et qui a fait savoir au roi Nabuchodonosor ce qui doit arriver à la fin des jours. Ton songe et tes visions de ton esprit que tu as eues sur ta couche, les voici :
29Toi, ô roi, tes pensées s'élevaient en ton esprit sur ta couche au sujet de ce qui arriverait après ce temps-ci, et celui qui révèle les secrets t'a fait connaître ce qui doit arriver.
30Et moi, ce n'est pas par une sagesse qui serait en moi, supérieure à celle de tous les vivants, que ce secret m'a été révélé, mais c'est afin qu'on en fasse savoir la signification au roi, et que tu connaisses les pensées de ton coeur.
31Toi, ô roi, tu regardais, et voici une grande statue. Cette statue était immense et sa splendeur extraordinaire; elle se dressait devant toi, et son aspect était terrible.
32Cette statue avait la tête d'or fin, la poitrine et les bras d'argent, le ventre et les cuisses d'airain,Description du songe :
Les trois premiers âges du monde : la tête de statue en or (âge d'or), la poitrine et les bras en argent (âge d'argent), le ventre et les cuisses en airain (âge de bronze).
33les jambes de fer, les pieds en partie de fer et en partie d'argile.Le quatrième âge du monde : les jambes en fer.
Le cinquième âge du monde : ses pieds son en fer et en argile.
(âge de fer).
34Tu regardais, jusqu'à ce qu'une pierre fut détachée, non par une main, et frappa la statue à ses pieds de fer et d'argile, et les brisa.Destruction de la statue par une pierre qui percutent les pieds.
35Alors furent brisés eu même temps le fer, l'argile, l'airain, l'argent et l'or, et ils devinrent comme la balle qui s'élève de l'aire en été, et le vent les emporta sans qu'on en trouve plus aucune trace; et la pierre qui avait frappé la statue devint une grande montagne et remplit toute la terre.Le cinquième âge du monde connaîtra la destruction.
36Voilà le songe; sa signification, nous allons la dire devant le roi.
37Toi, ô roi, roi des rois, à qui le Dieu du ciel a donné l'empire, la puissance, la force et la gloire,
38entre les mains de qui il a livré, en quelque lieu qu'ils habitent, les enfants des hommes, les bêtes des champs, les oiseaux des cieux, et qu'il a fait dominer sur eux tous: c'est toi qui es la tête d'or.La tête d'or, c'est le royaume de Babylone de Nabuchodonosor (605-539 av. J-C).
39Après toi, il s'élèvera un autre royaume, moindre que toi, puis un troisième royaume d'airain, qui dominera sur toute la terre.La poitrine et les bras en argent, c'est le royaume mèdes et des perses de Cyrus II (552-331 av. J-C).

Le ventre et les jambes en bronze, c'est le royaume macédoniens d'Alexandre le Grand (336-323 av. J-C).
40Un quatrième royaume sera fort comme le fer; de même que le fer écrase et brise tout, et comme le fer qui met en pièces, il écrasera et mettra en pièces tous ceux- là.Les pied en fer et en argile, c'est l'Empire romain (27 av. J-C à 476 ap. J-C).
41Si tu as vu les pieds et les orteils en partie d'argile de potier et en partie de fer, c'est que ce sera un royaume divisé; il y aura en lui de la solidité du fer, selon que tu as vu du fer mêlé à l'argile.L'Empire romain sera divisé en deux (empire d'occident et empire d'orient).

Il sera ensuite divisé en 10 empires chrétiens européens.
42Mais comme les orteils des pieds étaient en partie de fer et en partie d'argile, ce royaume sera en partie fort, et il sera en partie fragile.
43Si tu as vu le fer mêlé à l'argile, c'est qu'ils seront mêlés de semence d'homme; mais ils ne tiendront pas l'un à l'autre, de même que le fer ne peut s'allier avec l'argile. Conflits multiples entre les 10 empires chrétiens européens.
44Dans le temps de ces rois, le Dieu du ciel suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit, et dont la domination ne sera point abandonnée à un autre peuple; il brisera et anéantira tous ces royaumes-là, et lui-même subsistera à jamais,
45selon que tu as vu qu'une pierre a été déta-chée de la montagne, non par une main, et qu'elle a brisé le fer, l'airain, l'argile, l'argent et l'or. Le grand Dieu a fait connaître au roi ce qui arrivera dans la suite; le songe est véritable et sa signification certaine."
46Alors le roi Nabuchodonosor tomba sur sa face et se prosterna devant Daniel, et il ordonna qu'on lui offrit des oblations et des parfums.
47Le roi parla ensuite à Daniel et dit: " Vraiment votre Dieu est le Dieu des dieux, le seigneur des rois et le révélateur des secrets, puisque tu as pu révéler ce secret. "
48Alors le roi éleva Daniel et lui fit de nombreux et riches présents; il l'établit gouverneur sur toute la province de Babylone et chef suprême sur tous les sages de Babylone.
49à la prière de Daniel, le roi commit aux affaires de la province de Babylone Sidrac, Misac et Abdénago; et Daniel demeura à la cour.

Chapitre III.

1Le roi Nabuchodonosor fit une statue d'or, dont la hauteur était de soixante coudées et la largeur de six coudées; il la dressa dans la plaine de Dura, dans la province de Babylone.La dimension de la statue d'or correspond à la durée d'une journée (60 X 6 = 360 ans).
2Et le roi Nabuchodonosor fit rassembler les satrapes, les intendants et les gouverneurs, les grands juges, les trésoriers, les légistes, les juges et tous les magistrats des provinces, pour qu'ils se rendissent à la dédicace de la statue qu'avait dressée le roi Nabuchodonosor.
3Ainsi s'assemblèrent tes satrapes, les intendants et les gouverneurs, les grands juges, les trésoriers, les légistes, les juges et tous les magistrats des provinces pour la dédicace de la statue que le roi Nabuchodonosor avait dressée; et ils se tinrent de-vant la statue qu'avait dressée Nabuchodonosor.
4Un héraut cria d'une voix forte: "Voici ce qu'on vous fait savoir, à vous, peuples, nations et langues
5Au moment où vous entendrez le son de la trompette, du chalumeau, de la cithare, de la sambuque, du psaltérion, de la cornemuse et de toutes sortes d'instruments, vous vous prosternerez pour adorer la statue d'or que le roi Nabuchodonosor a dressée.
6Quiconque ne se prosternera pas et n'adorera pas la statue, sera jeté à l'instant au milieu de la fournaise de feu ardent. "
7C'est pourquoi au montent où tous les peuples entendirent le son de la trompette, du chalumeau, de la cithare, de la sambuque, du psaltérion et de toutes les sortes d'instruments, tous les peuples, nations et langues se prosternèrent, adorant la statue d'or qu'avait dressée le roi Nabuchodonosor.
8Là-dessus, au moment même, des Chaldéens s'approchèrent et dirent du mal des Juifs.
9Ils prirent la parole et dirent au roi Nabuchodonosor: " ô roi, vis à jamais! "
10Toi, ô roi, tu as porté un décret ordonnant que tout homme qui entendrait le son de la trompette, du chalumeau, de la cithare, de la sambuque, du psaltérion, de la cornemuse et de toutes les sortes d'instruments, se prosterne pour adorer la statue d'or,
11et que quiconque ne se prosternera pas pour l'adorer sera jeté au milieu de la fournaise de feu ardent.
12Or, il y a des juifs que tu as préposés aux affaires de la province de Babylone, Sidrac, Misac et Abdénago: ces hommes-là n'ont pas d'égard pour toi, ô roi; ils ne servent pas tes dieux et ils ne se prosternent pas devant la statue d'or que tu as dressée."
13Alors Nabuchodonosor, irrité et furieux, ordonna d'amener Sidrac, Misac, et Abdénago; et ces hommes furent amenés devant le roi.
14Nabuchodonosor prit la parole et leur dit: " Est-ce à dessein, Sidrac, Misac et Abdénago, que vous ne servez pas mon dieu et que vous n'adorez pas la statue d'or que j'ai dressée!
15Maintenant si vous êtes prêts, au moment où vous entendrez le son de la trompette, du chalumeau, de la cithare, de la sambuque, du psaltérion, de la cornemuse et de toutes les sortes d'Instruments, à vous prosterner pour adorer la statue que j'ai faite... Mais si vous ne l'adorez pas, vous serez jetés à l'instant même au milieu de la fournaise de feu ardent, et quel est le dieu qui vous délivrera de ma main? "
16Sidrac, Misac et Abdénago répondirent au roi et dirent: " Nabuchodonosor, sur ce point nous n'avons pas besoin de t'adresser une réponse
17si vraiment notre Dieu que nous servons peut nous délivrer, il nous délivrera de la fournaise de feu ardent et de ta main, ô roi.
18Sinon, qu'il soit connu de toi, ô roi, que nous ne servirons pas tes dieux et que nous ne nous prosternerons pas devant la statue d'or que tu as dressée. "
19Alors Nabuchodonosor fut rempli de fureur, et l'aspect de son visage fut changé envers Sidrac, Misac, et Abdénago. Reprenant la parole, il ordonna de chauffer la fournaise sept fois plus qu'on n'avait jugé convenable de le faire,La fournaise chauffe sept fois.

Durée du cycle : 7 x 360 = 2520 ans.

Point de départ : 603 av. J-C (Daniel, 2:1).

603-2520=1917.
20et il commanda à quelques-uns des plus vigoureux soldats qui étaient dans son armée de lier Sidrac, Misac et Abdénago et de les jeter dans la fournaise de feu ardent.
21Alors ces hommes, avec leurs tuniques, leurs robes, leurs manteaux et leurs autres vêtements, furent liés et jetés dans la fournaise de feu ardent.
22Comme l'ordre du roi était pressant et la fournaise extraordinairement chauffée, la flamme de feu tua ces hommes qui y avaient jeté Sidrac, Misac et Abdénago.
23Et ces trois hommes, Sidrac, Misse et Abdénago tombèrent au milieu de la fournaise ardente, tout liés. Ce qui suit, je ne l'ai pas trouvé dans les livres hébreux.
24Et ils marchaient au milieu de la flamme, louant Dieu et bénissant le Seigneur.
25Et Azarias, se levant, fit cette prière; ouvrant la bouche au milieu du feu, il dit:
26Soyez béni, Seigneur, Dieu de nos pères; votre nom est digne de louange et de gloire à jamais.
27Car vous êtes juste dans tout ce que vous nous avez fait, et toutes vos oeuvres sont vraies; vos voies sont droites, et vos jugements sont équitables.
28Nabuchodonosor prit la parole et dit : Béni soit le Dieu de Schadrac, de Méschac et d'Abed Nego, lequel a envoyé son ange et délivré ses serviteurs qui ont eu confiance en lui, et qui ont violé l'ordre du roi et livré leur corps plutôt que de servir et d'adorer aucun autre dieu que leur Dieu !
29Car nous avons péché et commis l'iniquité en nous retirant de vous, et nous avons manqué en toutes choses.
30Nous n'avons pas écouté vos commandements et nous ne les avons pas observés, et nous n'avons pas agi selon que vous nous l'aviez commandé, afin que nous fussions heureux.
31Tout ce que vous avez fait venir sur nous, tout ce que vous nous avez fait, c'est par un juste jugement que vous l'avez fait.
32Vous nous avez livrés aux mains d'ennemis injustes, d'apostats acharnés contre nous, et d'un roi injuste, le plus méchant de toute la terre.
33Et maintenant nous n'osons ouvrir la bouche; la honte et l'opprobre sont à vos serviteurs, et à tous ceux qui vous adorent.
34Ne nous livrez pas pour toujours; à cause de votre nom, et ne détruisez pas votre alliance.
35Ne retirez pas de nous votre miséricorde, à cause d'Abraham votre ami, d'Isaac votre serviteur, et d'Israël votre saint,
36auxquels vous avez promis de multiplier leur postérité; comme les étoiles du ciel, et comme le sable qui est sur le rivage de la mer.
37Car, Seigneur, nous sommes réduits devant toutes les nations, et nous sommes aujourd'hui humiliés par toute ta terre, à cause de nos péchés.
38Il n'y a plus en ce temps pour nous ni prince, ni chef, ni prophète, ni holocauste, ni sacrifice, ni oblation, ni encens; ni endroit pour apporter devant vous les prémices et trouver grâce.
39Mais, Seigneur, puissions-nous être reçus, le coeur contrit et l'esprit humilié,
40comme vous recevez tout holocauste de béliers et de taureaux, ou de mille agneaux gras; qu'il en soit ainsi de notre sacrifice devant vous aujourd'hui, et de notre soumission envers vous, car il n'y a pas de confusion pour ceux qui se fient en vous.
41Maintenant, nous vous suivons de tout notre coeur, nous vous craignons et nous cherchons votre visage.
42Ne nous confondez pas, mais traitez-nous selon votre douceur, et selon l'abondance de votre miséricorde.
43Délivrez-nous par vos prodiges, et donnez, Seigneur, gloire à votre nom.
44Qu'ils soient confondus tous ceux qui maltraitent vos serviteurs, couverts de honte par la perte de toute leur puissance, et que leur force soit brisée,
45qu'ils sachent que vous êtes le Seigneur, le seul Dieu, et le glorieux souverain de toute la terre! "
46Cependant les serviteurs de roi qui avaient jeté ces trois hommes dans la fournaise, ne cessaient de la chauffer avec du naphte, de l'étoupe, de la poix et des sarments.
47La flamme s'élevait quarante-neuf coudées au-dessus de la fournaise;
48et, s'étant élancée, elle brûla les Chaldéens qu'elle rencontra près de la fournaise.
49Mais l'ange du Seigneur était descendu dans la fournaise avec Azarias et ses compagnons, et il écartait de la fournaise la flamme de feu.
50Et il rendit le milieu de la fournaise tel que si un vent de rosée y avait soufflé: et le feu ne les toucha même pas, il ne les blessa point et ne leur causa point le moindre mal.
51Alors ces trois hommes, comme d'une seule bouche, louaient, glorifiaient et bénissaient Dieu dans la fournaise, en disant:
52Vous êtes béni, Seigneur, Dieu de nos pères, digne d'être loué, glorifié et exalté à jamais. Béni est votre nom saint et glorieux, digne de suprême louange et exaltation à tout jamais.
53Vous êtes béni dans le temple de votre sainte gloire, digne de suprême louange et gloire à jamais.
54Vous élus béni sur le trône de votre royaume, digne de suprême louange et exaltation à jamais.
55Vous êtes béni, vous dont le regard pénètre les abîmes, et qui êtes assis sur les Chérubins, digne de suprême louange et exaltation à jamais.
56Vous êtes béni au firmament du ciel, digne de louange et de gloire à jamais.
57Bénissez toutes le Seigneur, oeuvres du Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.
58Anges du Seigneur, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.
59Cieux, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.
60Eaux et tout ce qui est au-dessus des cieux, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.
61Puissances du Seigneur, bénissez toutes le Seigneur; louez-le, et exaltez-le à jamais.
62Soleil et lune, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.
63Astres du ciel, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.
64Pluies et rosées, bénissez toutes le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.
65Vents que Dieu déchaîne, bénissez tous le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.
66Feux et chaleurs, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.
67Froid et chaleur, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.
68Rosées et givres, bénissez le Seigneur louez-le et exaltez-le à jamais.
69Gelées et frimas, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.
70Glaces et neiges, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.
71Nuits et jours, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.
72Lumière et ténèbres, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.
73Eclairs et sombres nuages, bénissez le Seigneur! louez-le et exaltez-le à jamais.
74Que la terre bénisse le Seigneur; qu'elle le loue et l'exalte à jamais!
75Montagnes et collines, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.
76Plantes qui croissez sur la terre, bénissez toutes le Seigneur; Louez-le et exaltez-le à jamais.
77Fontaines, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.
78Mers et fleuves, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.
79Monstres et tout ce qui s'agite dans les eaux, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.
80Oiseaux du ciel, bénissez tous le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.
81Bêtes sauvages et troupeaux, bénissez tous le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.
82Enfants des hommes, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.
83Qu'Israël bénisse le Seigneur; qu'il le loue et l'exalte à jamais!
84Prêtres du Seigneur, bénissez le Seigneur; Louez-Ie et exaltez-le à jamais.
85Serviteurs du Seigneur, bénissez le Seigneur louez-le et exaltez-le à jamais.
86Esprits et âmes des justes, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.
87Saints et humbles de coeur, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais.
88Ananias, Azarias et Misaël, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-Ie à jamais. Car il nous à tirés du schéol, et délivrés de la puissance de la mort; il nous à sauvés du milieu de la fournaise de flamme brûlante, et tirés du milieu du feu.
89Célébrez le Seigneur, car il est bon, car sa miséricorde dure à jamais.
90Vous tous, hommes pieux, bénissez le Seigneur, le Dieu des dieux; louez-le et célébrez-le, car sa miséricorde dure à jamais.
91Alors le roi Nabuchodonosor fut dans la stupeur et se leva précipitamment. Il prit la parole et dit à ses conseillers " N'avons-nous pas jeté au milieu du feu trois hommes liés?" Ils répondirent et dirent au roi: "Certainement, ô roi! "
92Il reprit et dit: "Eh bien, moi, je vois quatre hommes sans liens, marchant au milieu du feu et n'ayant aucun mal; l'aspect du quatrième ressemble à celui d'un fils des dieux. "
93Puis Nabuchodonosor s'approcha de la porte de la fournaise de feu ardent; il prit la parole et dit: " Sidrac, Misac et Abdénago, serviteurs du Dieu Très- Haut, sortez et venez! " Alors Sidrac, Misac et Abdénago sortirent du milieu du feu.
94Les satrapes, les intendants, les gouverneurs et les conseillers du roi, s'étant rassemblés, regardèrent ces hommes et virent que le feu n'avait eu aucun pouvoir sur leur corps, que les cheveux de leur tète n'avaient pas été brûlés, que leurs tuniques n'avaient pas subi de changement et qu'elles n'avaient pas l'odeur du feu.
95Nabuchodonosor prit la parole et dit: " Béni soit le Dieu de Sidrac, de Misac et d'Abdénago, lequel a envoyé son ange et délivré ses serviteurs qui se sont confiés en lui, qui ont transgressé l'ordre du roi et livré leur corps, pour ne servir et adorer aucun dieu sinon leur Dieu.
96Ordre est donné de ma part que tout homme, à quelque peuple, nation ou langue qu'il appartienne, qui parlera mal du Dieu de Sidrac, de Misac et d'Abnénago sera coupé en morceaux et sa maison sera réduite en cloaque, parce qu'il n'y a pas d'autre dieu qui puisse sauver de la sorte.
97Alors le roi fit prospérer Sidrac, Misac et Abdénago, dans la province de Babylone.
98" Le roi Nabuchodonosor à tous les peuples, nations et langues qui habitent sur toute la terre: la paix vous soit donnée en abondance!
99Il m'a paru bon de faire connaître les signes et les prodiges que le Dieu Très- Haut a opérés envers moi.
100Que ses signes sont grands et que ses prodiges sont puissants! son règne est un règne éternel et sa domination subsiste d'âge en âge.

Chapitre IV.

1Moi, Nabuchodonosor, j'étais tranquille dans ma maison et florissant dans mon palais.
2Je vis un songe qui m'épouvanta, et mes pensées sur ma couche et les visions de mon esprit me troublèrent.Deuxième songe de Nabuchodonosor.
3Je publiai un décret pour qu'on fit venir devant moi tous les sages de Babylone, pour me faire savoir la signification du songe.
4Alors vinrent les lettrés, les magiciens, les Chaldéens et les astrologues; je dis le songe devant eux, mais ils ne m'en firent pas savoir la signification.Nouvelle allusion aux astrologues.
5Enfin se présenta devant moi Daniel, dont le nom est Baltassar, d'après le nom de mon dieu, et qui a en lui l'esprit des dieux saints, et je dis le songe devant lui:
6" Baltassar, chef des lettrés, comme je sais que l'esprit des dieux saints est en toi et qu'aucun mystère ne t'embarrasse, expose-moi les visions que j'ai vues en songe, et leur signification.
7Voici quelles étaient les visions de mon esprit sur ma couche: Je vis, et voici au milieu de la terre un arbre dont la hauteur était grande.Songe de l'arbre.
8L'arbre grandit et devint fort; sa cime atteignait le ciel, et on le voyait des extrémités de toute la terre.Songe de l'arbre.
9Son feuillage était beau et ses fruits abondants, et il y avait sur lui de la nourriture pour tous; sous son ombre les bêtes des champs s'abritaient, dans ses branches demeuraient les oiseaux du ciel, et de lui toute chair se nourrissait.Songe de l'arbre.
10Je contemplai ces visions de mon esprit sur ma couche, et voici qu'un veillant, un saint, descendait du ciel.Songe de l'arbre.
11Il cria avec force et parla ainsi: Abattez l'arbre et coupez ses branches; secouez son feuillage et dispersez ses fruits; que les animaux s'enfuient de dessous lui, et que les oiseaux quittent ses branches.Songe de l'arbre.
12Toutefois laissez en terre la souche de ses racines, mais dans des chaînes de fer et d'airain, au milieu du gazon des champs. Qu'il soit trempé de la rosée du ciel et qu'il partage avec les animaux l'herbe de la terre.Songe de l'arbre.
13Que soir coeur ne soit plus un coeur d'homme, et qu'un coeur de bête lui soit donné, et que sept temps passent sur lui.Songe de l'arbre.
14Cette sentence repose sur un décret des veillants, et cette affaire est un ordre des saints, afin que les vivants sachent que le Très-Haut domine sur la royauté humaine, qu'il la donne à qui il veut, et qu'il y élève le plus humble des hommes.
15Tel est le songe que j'ai vu, moi, le roi Nabuchodonosor; et toi, Baltassar, dis-en la signification, car tous les sages de mon royaume ne peuvent m'en faire savoir la signification; mais toi, tu le peux, car l'esprit des dieux saints est en toi.!
16Alors Daniel, dont le nom est Baltassar, demeura quelque temps interdit, et ses pensées le troublaient. Le roi reprit et dit: " Que le songe et sa signification ne te troublent point! " Baltassar répondit en disant: " Mon seigneur, que le songe soit pour tes ennemis, et sa signification pour tes adversaires.
17L'arbre que tu as vu, qui grandit et devint fort, dont la cime atteignait au ciel et qu'on voyait de toute la terre;
18dont le feuillage était beau et les fruits abondants; où il y avait de la nourriture pour tous; sous lequel s'abritaient les animaux des champs, et dans les branches duquel demeuraient les oiseaux du ciel,
19cet arbre, c'est toi, ô roi, qui es devenu grand et fort, dont la grandeur s'est accrue et a atteint au ciel, et dont la domination s'étend jusqu'aux extrémités de la terre.L'arbre c'est Babylone.
20Si le roi a vu un veillant, lui saint, descendant du ciel et disant: Abattez l'arbre et dé-truisez-le; toutefois laissez en terre la souche de ses racines, mais dans des chaînes de fer et d'airain, au milieu du gazon des champs; qu'il soit trempé de la rosée du ciel, et qu'il fasse sa part avec les animaux des champs, jusqu'à ce que sept temps aient passé sur lui: en voici la signification, ô roi!L'arbre abattue c'est la destruction de Jérusalem en 603.

Sept temps c'est la durée de l'exil des Juifs de la terre sainte.

Voir Daniel 3:19.

7x360= 2520 ans.
603-2520=1917.

1917 : retour des Juifs en Palestine.
21C'est un décret du Trés-Haut qui s'accomplira sur mon seigneur le roi:
22On te chassera du milieu des hommes, et ta demeure sera parmi les animaux des champs; on te donnera, comme aux boeufs, de l'herbe à manger et on te laissera tremper par la rosée du ciel, et sept temps passeront sur toi, jusqu'à ce que tu saches que le Très-Haut domine sur la royauté des hommes et qu'il la donne à qui il lui plait.Reprise du verset 4:20 et 4:22.
23Et si on a ordonné de laisser la souche des racines de l'arbre, c'est que ta royauté te sera rendue quand tu auras reconnu que le ciel a la domination.
24C'est pourquoi, ô roi, que mon conseil soit agréé devant toi: rachète tes péchés par la justice et tes iniquités par la miséricorde envers les malheureux, si ta prospérité doit se prolonger encore. "
25Toutes ces choses arrivèrent au roi Nabuchodonosor.
26Au bout de douze mois, comme il se promenait sur les terrasses du palais- royal de Babylone,
27le roi prit la parole et dit: " N'est-ce pas la Babylone la grande, que j'ai bâtie comme résidence royale par la puissance de ma force et pour la gloire de ma majesté. "
28La parole était encore dans la bouche du roi, qu'une voix descendit du ciel: " On te fait savoir, roi Nabuchodonosor, que ta royauté a passé loin de toi.
29On te chassera du milieu des hommes, et ta demeure sera avec les animaux des champs; on te donnera, comme aux boeufs, de l'herbe a manger, et sept temps passeront sur loi, jusqu'à ce que tu saches que le Très-Haut domine sur la royauté des hommes, et qu'il la donne à qui il lui plaît. "Reprise du verset 4:20 et 4:22.
30Au même moment, la parole s'accomplit sur Nabuchodonosor; il fut chassé du milieu des hommes; il mangea de l'herbe comme les boeufs, et son corps fut trempé de la rosée du ciel, jusqu'à ce que ses cheveux crussent comme les plumes des aigles, et ses ongles comme ceux des oiseaux.
31Mais, à la fin des jours, moi, Nabuchodonosor, je levai les yeux vers le ciel, et ma raison me revint. Je bénis le Très-Haut, et je louai et glorifiai Celui qui vit éternellement dont la domination est une domination éternelle, et dont le règne subsiste de génération en génération.
32Tous les habitants de la terre ne comptent pour rien devant lui; il agit comme il lui plaît avec l'armée des cieux et avec les habitants de la terre, et il n'y a personne pour lui frapper sur la main et lui dire: " Que faites-vous? "
33Dans le même temps, ma raison me revint et, pour la gloire de ma royauté, ma majesté et ma splendeur me revinrent; mes conseillers et mes grands me rappelèrent, je fus rétabli dans ma royauté, et ma puissance s'accrut encore.
34Maintenant, moi, Nabuchodonosor, je loue, j'exalte et je glorifie le roi du ciel, dont toutes les oeuvres sont vraies et les voies justes, et qui peut humilier ceux qui marchent avec orgueil. "

Chapitre V.

1Le roi Baltasar fit un grand festin à mille de ses princes, et en présence de ces mille il but du vin.Balthasar est le dernier roi de Babylone.
2Excité par le vin, Baltasar fit apporter les vases d'or et d'argent que Nabuchodonosor, son père, avait enlevés du temple qui est à Jérusalem, afin que le roi et ses princes, ses femmes et ses concubines, s'en servissent pour boire.
3Alors on apporta les vases d'or qui avaient été enlevés du temple de la maison de Dieu qui est à Jérusalem, et le roi et ses princes, ses femmes et ses concubines s'en servirent pour boire.
4Ils burent du yin, et ils louèrent les dieux d'or et d'argent, d'airain, de fer, de bois et de pierre.
5A ce moment apparurent des doigts de main humaine qui écrivaient, en face du candélabre, sur la chaux de la muraille du palais royal; et le roi vit le bout de la main qui écrivait.
6Alors le roi changea de couleur, et ses pensées le troublèrent; les jointures de ses reins se relâchèrent et ses genoux se heurtèrent l'un contre l'autre.
7Le roi cria avec force qu'on fit venir les magiciens, les Chaldéens et les astrologues; et le roi prit la parole et dit aux sages de Babylone: " Quiconque lira cette écriture et m'en fera connaître la signification, sera revêtu de pourpre et portera au cou une chaîne d'or, et il commandera en troisième dans le royaume. "Troisième allusion aux astrologues.
8Alors tous les sages du roi entrèrent, mais ils ne purent lire ce qui était écrit, ni en faire savoir la signification au roi.
9Alors le roi Baltasar fut très effrayé; il changea de couleur, et ses princes furent consternés.
10La reine, apprenant les paroles du roi et de ses princes, entra dans la salle du festin; la reine prit la parole et dit: " O roi, vis éternellement! Que tes pensées ne te troublent pas, et que tes couleurs ne changent point!
11Il y a un homme de ton royaume en qui réside l'esprit des dieux saints; dans les jours de ton père, on trouva en lui une lumière, une intelligence et une sagesse pareilles à la sagesse des dieux. Aussi le roi Nabuchodonosor ton père, -le roi, ton père,- l'établit chef des lettrés. du magiciens, des Chaldéens, des astrologues, parce qu'un esprit supérieur,Daniel est astrologue.
12de la science et de l'intelligence pour interpréter les songes, pour faire connaître énigmes et résoudre les questions difficiles furent relevés en lui, en Daniel, à qui le roi avait donné le nom de Baltassar. Qu'on appelle donc Daniel et il te fera connaître la signification.!"
13Alors Daniel fut introduit devant le roi. Le roi prit la parole et dit à Daniel " Es-tu ce Daniel, l'un des captifs de Juda, que le roi, mon père, a amenés de Judée?
14J'ai entendu dire à ton sujet que l'esprit des dieux est en toi, qu'une lumière, une intelligence et une sagesse extraordinaires se trouvent en toi.
15On vient d'introduire devant moi les sages et les magiciens pour lire cette écriture et m'en faire savoir la signification; mais ils n'ont pu me faire connaître la signification de ces mots.
16Et moi, j'ai entendu dire de toi que tu peux donner les significations et résoudre les questions difficiles. Si donc tu peux lire ce qui est écrit et m'en taire savoir la signification, tu seras revêtu de pourpre, tu porteras au cou une chaîne d'or, et tu commanderas en troisième dans le royaume. "
17Alors Daniel prit la parole et dit devant le roi: " Que tes dons soient à toi, et donne à un autre tes présents! Toutefois je lirai au roi ce qui est écrit et je lui en ferai savoir la signification.
18O roi, le Dieu Très-Haut avait donné à Nabuchodonosor, ton père, la royauté et la grandeur, la gloire et la majesté;
19et à cause de la grandeur qu'il lui avait donnée, tous les peuples, nations et langues étaient dans la crainte et tremblaient devant lui; il faisait mourir qui il voulait, et il donnait la vie à qui il voulait; il élevait qui il voulait, et il abaissait qui il voulait.
20Mais son coeur s'étant élevé et son esprit s'étant endurci jusqu'à l'arrogance, on le fit descendre du trône de sa royauté et la grandeur lui fut ôtée.
21Il fut chassé du milieu des enfants des hommes, son coeur devint semblable à celui des bêtes et sa demeure fut avec les ânes sauvages; on le nourrit d'herbes comme les boeufs, et son corps fut trempé de la rosée du ciel, jusqu'à ce qu'il reconnût que le Dieu Très-haut domine sur la royauté des hommes, et qu'il y élève qui il lui plaît.
22Et toi, son fils, Baltasar, tu n'as pas humilié ton coeur, quoique tu susses toutes ces choses.
23Mais tu t'es élevé contre le Seigneur du ciel; on a apporté devant toi les vases de sa maison, et toi, tes princes, tes femmes et tes concubines, vous y avez bu du vin; tu as loué les dieux d'argent et d'or, d'airain, de fer, de bois et de pierre, qui ne voient, ni n'entendent, ni ne connaissent rien; et le Dieu qui a dans sa main ton souffle et de qui relèvent toutes tes voies, tu ne l'as pas glorifié.
24C'est alors qu'a été envoyé de sa part ce bout de main et qu'a été tracé ce qui est écrit là.
25Voici l'écriture qui a été tracée: MENÉ MENÉ. THEQEL. OUPHARSIN.
26Et voici la signification de ces mots: Mené (compté): Dieu a compté ton règne et y a mis fin.
27Théqel (pesé): tu as été pesé dans les balances et trouvé léger.
28Perès (divisé): ton royaume sera divisé et donné aux Mèdes et aux Perses. "
29Alors, sur l'ordre de Baltasar, on revêtit Daniel de pourpre, on lui mit au cou une chaîne d'or, et on publia à son sujet qu'il commanderait en troisième dans le royaume.
30Dans la nuit même, Baltasar, roi des Chaldéens, fut tué

Chapitre VI.

1Et Darius le Mède reçut la royauté, étant âgé d'environ soixante-deux ans.Darius prit Babylone en 539 av. J-C.
2Il plut à Darius d'établir sur le royaume cent vingt satrapes, pour être répartis dans tout le royaume.
3Et il mit au-dessus d'eux trois ministres, dont Daniel était l'un, et ces satrapes devaient leur rendre compte, afin que le roi ne fut pas lésé.
4Or Daniel surpassait les ministres et les satrapes, parce qu'il y avait en lui un esprit supérieur, et le roi pensait à l'établir sur tout le royaume.
5Alors les ministres et les satrapes cherchèrent à trouver un sujet d'accusation contre Daniel touchant les affaires du royaume; mais ils ne purent trouver aucun sujet, ni rien à reprendre; car il était fidèle, et il ne se trouvait en lui rien de fautif, ni de répréhensible.
6Ces hommes dirent donc: " Nous ne trouverons aucun sujet contre ce Daniel, à moins de trouver quelque chose contre lui dans la loi de son Dieu. "
7Alors ces ministres et ces satrapes se rendirent à grand bruit chez le roi et lui parlèrent ainsi: " Roi Darius, vis éternellement!
8Tous les ministres du royaume, les intendants, les satrapes, les conseillers et les gouverneurs se sont entendus pour rendre un édit royal et publier une défense portant que quiconque, dans l'espace de trente jours, adressera des prières à quelque dieu ou homme, si ce n'est à toi, ô roi, sera jeté dans la fosse aux lions.
9Maintenant, ô roi, porte la défense et écris le décret, afin qu'il n'y puisse être dérogé, selon la loi des Mèdes et des Perses, qui est irrévocable. "
10En conséquence, le roi Darius écrivit le décret et la défense
11Lorsque Daniel eut appris que le décret était écrit, il entra dans sa maison, qui avait, dans la chambre hante, des fenêtres ouvertes du côté de Jérusalem. Trois fois par jour il se mettait à genoux, il priait et louait Dieu, comme il le faisait auparavant.
12Alors ces hommes vinrent à grand bruit et trouvèrent Daniel priant et invoquant son Dieu.
13Ils prirent de nouveau la parole et dirent au roi : Alors ils s'approchèrent du roi et lui parlèrent au sujet de la défense royale: " N'as-tu pas écrit une défense portant que quiconque, pendant trente jours, prierait quelque dieu ou homme, si ce n'est toi, ô roi, serait jeté dans la fosse aux lions? " Le roi répondit et dit: " La chose est certaine, d'après la loi des Mèdes et des Perses, qui est irrévocable. "
14Alors ils reprirent et dirent devant le roi: " Daniel, l'un des captifs de Juda, n'a pas eu égard à toi, ô roi, ni à la défense que tu as écrite; mais trois fois le jour il fait sa prière. "
15Le roi, entendant ces paroles, en eut un grand déplaisir; quant à Daniel, il prit à coeur de le délivrer, et jusqu'au coucher du soleil il essaya de le sauver.
16Alors ces hommes vinrent à grand bruit vers le roi, et ils dirent au roi: " Sache, ô roi, que c'est la loi des Mèdes et des Perses qu'on ne peut déroger à toute défense et tout décret rendu par le roi. "
17On apporta une pierre, et on la mit sur l'ouverture de la fosse ; le roi la scella de son anneau et de l'anneau de ses grands, afin que rien ne fût changé à l'égard de Daniel.
18On apporta une pierre et on la mit sur l'ouverture de la fosse; le roi la scella de son anneau et de l'anneau des princes, afin que rien ne fût changé à l'égard de Daniel.
19Le roi s'en alla ensuite dans son palais; il passa la nuit à jeun et ne fit pas venir de femmes auprès de lui et le sommeil s'enfuit loin de lui.
20Puis le roi se leva à l'aurore, au point du jour, et il se rendit en toute hâte à la fosse aux lions.
21Quand il fut près de la fosse, il cria vers Daniel d'une voix triste., le roi prit la parole et dit à Daniel: " Daniel, serviteur du Dieu vivant, ton Dieu que tu sers constamment a-t-il pu te délivrer des lions? "
22Alors Daniel parla avec le roi: "
23roi, vis éternellement! Mon Dieu a envoyé son ange et fermé la gueule des lions, qui ne m'ont fait aucun mal, parce que j'ai été trouvé innocent devant mon Dieu; et devant toi non plus, ô roi, je n'ai commis aucun mal! "
24Alors le roi fut très joyeux à son sujet, et il ordonna de retirer Daniel de la fosse. Daniel fut donc retiré de la fosse, et on ne trouva sur lui aucune blessure, parce qu'il avait cru en son Dieu.
25Sur l'ordre du roi, on amena ces hommes qui avaient dit du mal de Daniel, et on les jeta dans la fosse aux lions, eux, leurs femmes et leurs enfants. Ils n'avaient pas encore atteint le fond de la fosse, que les lions les saisirent et brisèrent tous leurs os.
26Alors le roi Darius écrivit à tous les peuples, nations et langues, qui habitent sur toute la terre: " Que la paix vous soit donnée en abondance!
27Par moi est publié l'ordre que dans toute l'étendue de mon royaume on craigne et on tremble devant le Dieu de Daniel; car il est le Dieu vivant, qui subsiste éternellement; son royaume ne sera jamais détruit et sa domination n'aura pas de fin,
28Il délivre et il sauve, il fait des signes et des prodiges au ciel et sur la terre; c'est lui qui a délivré Daniel de la griffe des lions. "
29Et ce Daniel prospéra sous le règne de Darius et sous le règne de Cyrus le Perse.Cyrus II régna de 559 à 530 av. J-C.
Darius régna de 521 à 486 av. J-C.

Chapitre VII.

1La première année du règne de Baltasar, roi de Babylone, Daniel, étant sur sa couche, vit un songe et des visions en son esprit. Il écrivit ensuite le songe et raconta la substance des faits.La première année du règne de Balthasar, c'est 541-540 av. J-C.
2Daniel prit la parole et dit: " je voyais dans ma vision pendant la nuit, et voici que les quatre vents du ciel fondaient sur la grande mer,Le vent et l'orage : le jugement divin.
3Et quatre grandes bêtes montèrent de la mer, différentes l'une de l'autre.La mer agitée : la foule, la masse du peuple non croyant.
4La première était semblable à un lion et avait des ailes d'aigle. je contemplais, jusqu'au moment où ses ailes furent arrachées, et où elle fut enlevée de terre, et dressée sur ses pieds, comme un homme, et où un coeur d'homme lui fut donné.Premier Empire : Babylone.

Lion ailé : symbole de la dynastie assyrienne.

Deux ailes sur le dos : les deux phases de l'Empire.

La période Assyrienne (722-625 av. J-C) ;

puis la période babylonienne (626-539 av. J-C).
5Et voici une autre bête, une deuxième, ressemblant à un ours; elle dressait l'un de ses côtés, et trois côtes étaient dans sa gueule entre ses dents, et on lui disait: " Lève-toi, mange beaucoup de chair!Deuxième Empire : les Mèdes (859-550 av. J-C) et les Perses (552-331 av. J-C).

Se tient sur le côté, car il est composé de deux Royaumes : les Mèdes et les Perses.

Il fut plus puissant sous les Perses, c'est pour cela qu'il se tient sur un côté.

Les trois côtes qu'il tient dans sa gueule, ce sont les trois royaumes qu'il a fusionnés : Médes, perses et Assyro-babylonien.
6Après cela, je regardais, et voici une autre bête semblable a un léopard; elle avait sur son dos quatre ailes d'oiseau, et la bête avait quatre têtes; et la domination lui fut donnée.Troisième Empire : c'est la macédoine d'Alexandre le Grand (359-148 av, J-C).

Les quatre têtes et les quatre ailes indiquent le démembrement de l'Empire en quatre parties : Ptolémée, Séleuceus, Cassandre et Lyssimaque.
7Après cela je regardais dans les visions de la nuit, et voici une quatrième bête, terrible, effrayante et extraordinairement forte; elle avait de grandes dents de fer; elle dévorait et brisait, et le reste elle le foulait aux pieds; elle était différente de toutes les bêtes qui l'avaient précédée, et elle avait dix cornes.Quatrième Empire : L'Empire romain (27 av. J-C-1453 ap. J-C).

Les 10 cornes : les 10 Empire chrétiens européens qui ont succédé à l'Empire romain.
8Je considérais les cornes, et voici qu'une autre corne, petite, s'éleva au milieu d'elles, et trois des premières cornes furent arrachées par elle; et voici que cette corne avait des yeux comme des yeux d'homme, et une bouche qui disait de grandes choses.
9Je regardais, jusqu'au moment où des trônes furent placés, et où un vieillard s'assit. Son vêtement était blanc comme de la neige, et les cheveux de sa tête étaient comme de la laine pure. Son trône était des flammes de feu; les roues, un feu ardent.
10Un fleuve de feu coulait, sortant de devant lui; mille milliers le servaient, et une myriade de myriades se tenaient debout devant lui. Le Juge s'assit, et des livres furent ouverts.
11Je regardais alors, à cause du bruit des grandes paroles que la corne proférait; je regardais, jusqu'au moment où la bête fut tuée, et son corps détruit et livré à la flamme de feu.
12Au reste des bêtes aussi, on avait ôté leur domination, et la durée de leur vie avait été fixée jusqu'à un temps et un moment.
13Je regardais dans les visions de la nuit, et voici que sur tes nuées vint comme un Fils d'homme; il s'avança jusqu'au vieillard, et on le lit approcher devant lui.
14Et il lui fut donné domination, gloire et règne, et tous les peuples, nations et langues le servirent. Sa domination est une domination éternelle qui ne passera point, et son règne ne sera jamais détruit.
15Pour moi, Daniel, mon esprit fut troublé au dedans de moi, et les visions de ma tête m'effrayèrent.
16Je m'approchai vers
17Ces grandes bêtes, qui sont quatre, ce sont quatre rois qui s'élèveront de la terre;Premier Empire : c'est l'Empire Assyro-babylonien.

Deuxième Empire : c'est les Mèdes (859-550 av. J-C) et les Perses (552-331 av. J-C).

Troisième Empire : c'est la macédoine d'Alexandre le Grand (359-148 av, J-C).
18mais les Saints du Très-Haut recevront le royaume, et ils posséderont le royaume pour l'éternité, pour une éternité d'éternités.
19Alors je voulus avoir une certitude sur la quatrième bête qui était différente de toutes les autres, extrêmement terrible, dont les dents étaient de fer et les griffes d'airain, qui mangeait, brisait et foulait aux pieds ce qui restait;Quatrième Empire : L'Empire romain (27 av. J-C-1453 ap. J-C).
20et sur les dix cornes qui étaient sur sa tête, et sur l'autre corne qui s'était élevée et devant laquelle trois étaient tombées, cette corne qui avait des yeux et une bouche proférant de grandes choses, et qui paraissait plus grande que ses compagnes.
21Je regardai, et cette comte faisait la guerre aux Saints et l'emportait sur eux,
22jusqu'à ce que le vieillard vint, que le jugement fut donné aux Saints du Très Haut, et que le temps arriva où les Saints possédèrent le royaume.
23Il me parla ainsi: "La quatrième bête, c'est un quatrième royaume qui sera sur la terre, différent de tous les royaumes, et qui dévorera toute la terre, la foulera et la réduira en poudre.
24Les dix cornes signifient que de ce royaume se lèveront dix rois; un autre se lèvera après eux, qui différera des précédents, et il abattra trois rois.
25Il proférera des paroles contre le Très-Haut, il opprimera les Saints du Très-Haut, et formera le dessein de changer les temps et la loi, et les Saints seront livrés en sa main jusqu'à un temps, des temps et une moitié de temps.
26Et le jugement se tiendra, et on lui ôtera sa domination pour le détruire et l'anéantir pour toujours.
27Et le règne, la domination et la grandeur des royaumes qui sont sous tous les cieux seront donnés au peuple des Saints du Très-Haut; son règne est un règne éternel, et toutes les puissances le serviront et lui obéiront."
28Voilà la fin du discours. Moi, Daniel, mes pensées m'effrayèrent beaucoup, je changeai de couleur; mais je conservai la chose dans mon coeur.

Chapitre VIII.

1La troisième année du règne du roi Baltasar, une vision m'apparut, à moi Daniel, après celle qui m'était apparue auparavant.La troisième année du règne de Balthasar, c'est 551 av. J-C.
2Et je vis dans la vision; et il arriva, comme je regardais, que je me trouvais à Suse, la forteresse qui est dans la province d'Elam, et je vis dans la vision, et j'étais près du fleuve Oulai.
3Je levai les yeux et je vis: et voici qu'un bélier se tenait devant le fleuve; il avait deux cornes; les deux cornes étaient hautes, mais l'une était plus haute que l'autre, et la plus haute s'élevait la dernière.Bélier : royaume des mèdes et des perses.

Deux cornes : Mèdes et Perses.
La corne la plus haute : Perses.
4Je vis le bélier heurtant de ses cornes vers l'occident, vers le septentrion et vers le midi; aucune bête ne tenait devant fui, et personne ne délivrait de sa main; il faisait ce qu'il voulait et grandissait.Conquêtes médo-perses dans trois direction :

Occident : Babylone et Lydie.
Septentrion : Arménie et Bactriane.
Midi : Syrie et Egypte.
5Et moi, je considérais avec attention, et voici qu'un jeune bouc venait du l'occident sur la face de toute la terre, sans toucher la terre, et le bouc avait entre les yeux une corne très apparente.Bouc : Empire de Macédoine.

Grande corne : Alexandre le Grand.
6Il arriva jusqu'au bélier aux deux cornes, que j'avais vu se tenant devant le fleuve, et il courut contre lui dans l'ardeur de sa force.
7Je le vis s'approcher du bélier; s'irritant contre lui, il frappa le bélier et lui brisa les deux cornes, sans que le bélier eut la force de se tenir devant lui; il le jeta par terre et le foula aux pieds, et personne ne délivrait le bélier de sa main.Victoire d'Alexandre le Grand contre l'Empire perse (330).
8Le jeune bouc grandit extrêmement et, quand il fut devenu fort, la grande corne se brisa, et je vis quatre cornes s'élever à sa place vers les quatre vents du ciel.
9De l'une d'elles sortit une corne, pe-tite, qui grandit beaucoup vers le midi, vers l'orient et vers le glorieux pays.
10Elle grandit jusqu'à l'armée des cieux; elle fit tomber à terre une partie de cette armée et des étoiles, et les foula aux pieds.
11Elle grandit jusqu'au chef de l'armée et lui enleva le culte perpétuel, et le lieu de son sanctuaire fut renversé.
12Et une armée a été livrée par infidélité, avec le culte perpétuel, et la corne a jeté la vé-rité par terre; elle l'a fait et elle a réussi.
13Et j'entendis un saint qui parlait: et un autre saint dit à celui qui parlait: " Jus-qu'à quand durera ce qu'annonce la vision touchant le culte perpétuel, le péché de désolation. ainsi que l'abandon du sanctuaire et de l'armée pour être fou-lés? "
14Il me dit: " Jusqu'à deux mille trois cents soirs et matins; puis le sanc-tuaire sera purifié. ".
15Tandis que moi, Daniel, je voyais la vision et que j'en cherchais l'intelligence, voici que se tenait devant moi comme une figure d'homme.
16Et j'entendis une voix d'homme du milieu de l'Oulaï; elle cria et dit: " Gabriel, fais-lui comprendre la vision. "
17Il vint alors près du lieu où je me tenais, et à son approche je fus effrayé, et je tombai sur ma face. Il me dit: " Comprends, fils de l'homme, que la vision est pour le temps de la fin. "
18Comme il me parlait, je tombai par terre sur ma face, frappé d'assoupissement; mais il me toucha et me fit tenir debout, au lieu où je me tenais.
19Et il dit: Voici que je vais t'apprendre ce qui arrivera an dernier temps de la colère; car c'est pour le temps de la fin.
20Le bélier à deux cornes que tu as vu, ce sont les rois de Mèdie et de Perse;Bélier : royaume des mèdes et des perses.
21le bouc velu, c'est le roi de Javan, et la grande corne entre ses yeux, c'est le pre-mier roi.Bouc : Empire de Macédoine.

Grande corne : Alexandre le Grand.
22Si cette corne s'est brisée, et si quatre cornes se sont dressées à sa place; c'est que quatre royautés s'élèveront de cette nation, mais sans avoir la même force.
23A la fin de leur domination, quand le nombre des infidèles sera complet, il s'élèvera un roi au dur visage et pénétrant les choses cachées.
24Sa force s'accroîtra, mais non par sa propre force; il fera de prodigieux ravages; il réussira dans ses entreprises; Il ravagera les puissants et le peuple des saints.
25A cause de son habileté, il fera prospérer la ruse dans sa main; il s'enorgueillira dans son coeur, et en pleine paix il fera périr beaucoup de gens; il s'élèvera contre le prince des princes, et il sera brisé sans la main d'un homme.
26La vision touchant le soir et le matin, qui a été expo-sée c'est la vérité. Mais toi, serre la vision, car elle se rapporte à un temps éloigné. "
27Et moi, Daniel, je tombai en défaillance et fus malade pendant plusieurs jours; puis je me levai et m'occupai des affaires du roi. J'étais stupéfait de ce que j'avais vu, et personne ne le comprenait.

Chapitre IX.

1La première année de Darius, fils d'Assuérus, de la race des Mèdes, qui fut établi roi sur le royaume des Chaldéens;La première du règne de Darius sur Babylone, c'est 556 av. J-C.
2la première année de son règne, moi, Daniel, je portai non attention, en lisant les livres, sur le nombre des années au sujet desquelles la parole de Yahweh avait été adressée au prophète Jérémie, et qui devaient s'accomplir sur les ruines de Jérusalem, soixante-dix ans.Il y aura soixante-dix ans entre le début de l'exil (606 av. J-C.) et le décret de Cyrus (556 av. J-C.). (début du retour à Jérusalem).
3Et je tournai ma face vers le Seigneur Dieu, me disposant à la prière et à la suppli-cation par le jeûne, et avec le sac et la cendre.
4Je priai Yahweh, mon Dieu, et je fis confession, et je dis: Ah! Seigneur, Dieu grand et redou-table, qui gardez l'alliance et la miséri-corde à ceux qui vous aiment et qui gardent vos commandements,
5nous avons péché, nous avons commis l'iniquité, nous avons été méchants et rebelles, nous nous sommes détournés de vos comman-dements et de vos lois.
6Nous n'avons pas écouté vos serviteurs les prophètes, qui ont parlé en votre nom à nos rois, à nos chefs, à nos pères et à tout le peuple du pays.
7A vous, Seigneur, la justice, à nous la confusion de visage, comme c'est le cas aujourd'hui, aux hommes de Juda, aux habitants de Jérusalem et à tout Israël, à ceux qui sont près et à ceux qui sont loin, dans tous les pays où vous les avez chassés, à cause de leurs iniquités qu'ils ont commises contre vous.
8Seigneur, à nous la confusion de visage, à nos rois, à nos chefs, et à nos pères, parce que nous avons péché contre vous.
9Au Seigneur, notre Dieu, les miséricordes et les pardons, car nous nous sommes révoltés contre vous.
10Nous n'avons pas obéi à la voix de Yahweh, notre Dieu, pour suivre ses lois qu'il a mises devant nous par l'intermédiaire de ses serviteurs les prophètes.
11Tout Israël a transgressé votre loi et s'est détourné pour ne pas écouter votre voix; alors se sont répandues sur nous la malédiction et l'imprécation qui sont écrites dans la loi de Moïse, serviteur de Dieu, parce que nous avons péché contre lui.
12Il a tenu ses paroles qu'il a prononcées contre nous et contre nos juges qui nous jugeaient, en faisant venir sur nous une calamité si grande, qu'il n'en est jamais arrivé sous le ciel de pareille à celle qui est arrivée à Jérusalem.
13Comme il est écrit dans la loi de Dieu, toute cette calamité est venue sur nous, et nous n'avons pas cherché à apaiser Yahweh, notre Dieu, en nous détournant de nos iniquités et en nous rendant attentifs à votre Vérité.
14Et Yahweh a veillé sur le mal, et il l'a fait venir sur nous; car Yahweh, notre Dieu, est juste dans toutes ses oeuvres qu'il a faites, et nous n'avons pas écouté sa voix.
15Maintenant, Seigneur, notre Dieu, qui avez tiré votre peuple du pays d'Egypte par votre main puissante, et qui vous étés fait un nom, comme il est aujourd'hui, nous avons péché, nous avons été méchants.
16Seigneur, puissent, selon toutes vos justices, votre colère et votre indignation se détourner de votre ville de Jérusalem, votre montagne sainte; car c'est à cause de nos péchés et des iniquités de nos pères que Jérusalem et votre peuple sont en opprobre à tous ceux qui nous entourent.
17Maintenant, écoutez, ô notre Dieu, la prière de votre serviteur et ses supplications, et faites briller votre visage sur votre sanc-tuaire dévasté, pour l'amour du Seigneur.
18Mon Dieu, prêtez l'oreille et écoutez; ouvrez vos yeux et voyez nos désolations et la ville sur laquelle votre nom a été prononcé. Car ce n'est pas à cause de nos justices que nous déposons devant vous nos supplications, mais à cause de vos grandes miséricordes.
19Seigneur, entendez; Seigneur, pardonnez; Seigneur, soyez attentif et agissez; ne tardez pas, à cause de vous-même, ô mon Dieu; car votre nom a été prononcé sur votre ville et votre peuple!"
20Comme je parlais encore, priant, confessant mon péché et le péché de mon peuple d'Israël, et déposant ma supplication devant Yahweh, mon Dieu, pour la sainte montagne de mon Dieu;
21comme je parlais encore dans ma prière, cet homme, Gabriel, que j'avais vu auparavant en vision, s'approcha de moi d'un vol rapide vers le temps de l'oblation du soir.
22Il m'instruisit, me parla et dit: " Daniel, je suis venu en ce moment pour t'ouvrir l'intelligence.
23Dés le commencement de ta prière, une parole est sortie, et moi je suis venu pour te la faire connaître, car tu es un homme favorisé de Dieu.
24Sois donc attentif à la parole et comprends la vision. Soixante-dix semaines ont été déterminées sur ton peuple et sur ta ville sainte pour enfermer la prévarication, pour sceller les péchés et pour expier l'iniquité, et pour amener la justice éternelle, pour sceller vision et prophète et petit oindre le Saint des saints.Annonce de la durée de 70 semaines pour mettre fin aux péchés des Juifs et de Jérusalem.
Une semaine dure 7 ans.
25Sache donc et comprends: depuis la sortie d'une parole ordonnant de rebâtir Jérusalem jusqu'à un oint, un chef, il y a sept semaines, et soixante-deux semaines; elle sera rebâtie, places et enceinte, dans la détresse des temps.69 semaines entre la reconstruction du Temple et la venue du Messie.
Deux périodes : 7 semaines (49 ans) et 62 semaines (434 ans).
Début du délai en 486 av. J-C. avec le décret d'Artaxerxés sur la construction du temple.
Délai de 7 semaines : 437 av. J-C.
26Et après soixante-deux semaines, un oint sera retranché, et personne pour lui. Et le peuple d'un chef qui viendra détruira la ville et le sanctuaire, et sa fin sera dans l'inondation, et jusqu'à la fin il y aura guerre, ce qui est décrété touchant la dévastation.Délai de 62 semaines : 3 av. J-C. Naissance de Jésus-Christ. Il sera le seul messie.
Après la mort de Jésus, Jérusalem sera détruite (70 ap. J-C.).
27Il conclura une alliance ferme avec un grand nombre pendant une semaine; et, au milieu de la semaine, il fera cesser le sacrifice et l'oblation, et sur l'aile des abominations viendra un dévastateur, et cela jusqu'à ce que la destruction et ce qui a été décrété se répandent sur le dévasté.

Chapitre X.

1La troisième année de Cyrus, roi de Perse, une parole fut révélée à Daniel, qui avait été nommé Baltassar; cette parole est véritable, et elle annonçait une grande guerre. Il comprit la parole et il eut l'intelligence de la visionLa troisième année du règne de Cyrus le grand, c'est 557 av. J-C.
2En ces jours-là, moi, Daniel, je fus dans le deuil pendant trois semaines de jours.
3Je ne mangeai aucun mets délicat; il n'entra dans ma bouche ni viande, ni vin, et je ne m'oignis point jusqu'à ce que les trois semaines de jours fussent accomplies.
4Le vingt-quatrième jour du premier mois, j'étais sur le bord du grand fleuve, qui est le Tigre.
5Je levai les yeux et je regardai: et voici un homme vêtu de lin, les reins ceints d'une ceinture d'or d'Uphaz.
6Son corps était comme le chrysolithe, son visage avait l'aspect de l'éclair, ses yeux étaient comme des torches de feu, ses bras et ses pieds avaient l'aspect de l'airain poli, et sa voix, quand il parlait, était comme la voix d'une multitude.
7Moi, Daniel, je vis seul l'apparition, et les hommes qui étaient avec moi ne virent pas l'apparition, mais une grande frayeur tomba sur eux, et ils s'enfuirent pour se cacher.
8Et moi, je restai seul et je vis cette grande apparition, et il ne resta plus en moi de force; mon visage changea de couleur et se décomposa sans conserver aucune force.
9J'entendis le son de ses paroles et, en entendant le son de ses paroles, je tombai assoupi, la face contre terre.
10Et voici qu'une main me toucha et me fit dresser sur mes genoux et sur les paumes de mes mains.
11Puis il me dit " Daniel, homme favorisé de Dieu, comprends les paroles que je vais te dire et tiens-toi debout; car je suis maintenant envoyé vers toi. " Quand il m'eut parlé en ces termes, je me tins debout en tremblant.
12Il me dit: "Ne crains point, Daniel, car dès le premier jour où tu as appliqué ton coeur à comprendre et à t'humilier devant ton Dieu, tes paroles ont été entendues, et moi, je suis venu à cause de tes paroles.
13Mais le chef du royaume de Perse s'est tenu devant moi vingt et un jours, et voici que Michel, un des premiers chefs, est venu à mon secours, et je suis resté là auprès des rois de Perse.
14Je viens maintenant Et je suis venu pour te faire comprendre ce qui doit arriver à ton peuple à la fin des jours; car c'est encore une vision pour des jours lointains.
15Pendant qu'il parlait avec moi en ces termes, je tournais la face vers la terre et je restais muet.
16Et Voici : comme une ressemblance de fils de l'homme toucha mes lèvres, et j'ouvris la bouche et je parlai; je dis à celui qui se tenait devant moi: " Mon seigneur, à cette apparition, les angoisses m'ont saisi et je n'ai conservé aucune force.
17Comment le serviteur de mon seigneur que voici pourrait-il parler à mon seigneur que voilà? En ce moment, il n'y a plus de force en moi et il ne reste plus de souffle en moi. "
18Alors celui qui avait la ressemblance d'un homme me toucha de nouveau et me fortifia.
19Puis il me dit: " Ne crains point, homme favorisé de Dieu; que la paix soit avec toi! Courage! courage! " Pendant qu'il parlait avec moi, je repris des forces et je dis:" Que mon seigneur parle, car tu m'as fortifié. "
20Il me dit: " Sais-tu pourquoi je suis venu vers toi? Maintenant , je vais retourner combattre le chef de la Perse; et, au moment où je m'en irai, voici le chef de Javan qui viendra.Javan : la Grèce.
Annonce de la victoire d'Alexandre le Grand sur l'Empire Médo-persien.
21Mais je te déclarerai ce qui est écrit dans le livre de vérité; et il n'y en a pas un qui se tienne avec moi contre ceux-là, sinon Michel, votre chef.

Chapitre XI.

1Et moi, dans la première année de Darius le Mède, je me tenais auprès de lui pour le soutenir et le fortifier-La première année du règne de Darius : 521 av. J-C.
2Maintenant je vais te déclarer la vérité. Voici que trois rois se lèveront encore pour la Perse; le quatrième possédera de plus grandes richesses que tous les autres et, quand il sera puissant par ses richesses, il soulèvera tout contre le royaume de Javan.Les trois rois perse sont :

Cyrus II (559-530).
Cambyse II (529-522).
Darius (521-486).

Le quatrième roi est Xerxès Ier (486-465). Il fera la guerre contre les Grecs : début des guerres médiques.
3Et il s'élèvera un roi vaillant, qui aura une grande puissance et fera ce qui lui plaira.Le vaillant roi, c'est Alexandre le Grand.
4Dès qu'il se sera élevé, son royaume se brisera et sera divisé aux quatre vents du ciel, sans appartenir à ses descendants et sans avoir la même puissance qu'il avait eue; car son royaume sera déchiré, et il passera à d'autres qu'eux.Le royaume d'Alexandre le Grand sera divisé en 4 à sa mort. Il perdra de sa puissance.
5Le roi du Midi deviendra fort, ainsi qu'un de ses généraux, lequel deviendra plus fort que lui et sera puissant; sa puissance sera une grande puissance.Le roi du Midi, c'est Ptolémée (l'un des successeurs d'Alexandre).
Le roi du Nord, c'est Seleucus (l'un des successeurs d'Alexandre).
Ce sont deux des quatre royaumes : L'Egypte et la Syrie.
6Au bout de quelques années, ils s'allieront, et la fille du roi du Midi viendra vers le roi du Septentrion pour établir un accord. Mais elle ne conservera pas l'appui d'un bras, car il ne tiendra pas, non plus que son propre bras; et elle sera livrée, elle et ceux qui l'avaient amenée, celui qui lui avait donné naissance et celui qui l'avait soutenue pendant quelque temps.Ptolémée II, le roi d'Egypte donnera sa fille Bérénice en mariage à Antiochus, le roi de Syrie, l'obligeant a répudier sa femme légitime, Laodicée (248 av. J-C).
Laodicée fait empoisonner Antiochus (246 av. J-C).
7Un des rejetons de ses racines s'élèvera à sa place; il viendra à l'armée, il entrera dans la forteresse du roi du Septentrion, il les traitera à son gré et il l'emportera.Ptolémée III intervient en Syrie pour faire libérer Bérénice et son fils de prison.
Il tue Laodicée et prend possession du territoire de la Syrie.
8Leurs dieux mérites, leurs images de fonte et leurs vases précieux d'argent et d'or, il les emmènera captifs en Égypte, et il prévaudra plusieurs années sur le roi du Septentrion.Ptolémée III chargé d'un riche trésor : 40 000 talents d'argent et 2 500 images de fontes (dont des dieux égyptiens).
9Celui-ci entrera dans le royaume du Midi, et il s'en retournera dans son pays.Seleucus II veut prendre sa revanche et marche sur l'Egypte. Il revient en Syrie en raison d'une défaite militaire.
10Mais ses fils s'armeront pour la guerre et rassembleront une grande multitude de troupes;!'un d'eux viendra, il inondera, il envahira, puis il reviendra, et poussera les hostilités contre la forteresse.Les fils sont Seleucus III et Antiochus III. Ils feront la guerre en Egypte.
Ils feront la guerre jusqu'aux portes de la capitale égyptienne.
11Le roi du Midi s'irritera, il partira et combattra contre lui, contre le roi du Septentrion; il lèvera de grandes troupes, et la troupe du roi du Septentrion lui sera livrée.Le roi d'Egypte Ptolémée IV, vaincra le roi de Syrie à la bataille de Raphia (217 av. J-C). Il y a I0 000 prisonniers et 4 000 morts.
12Devant la multitude levée contre lui, son courage s'élèvera; il en fera tomber des milliers, mais il n'en sera pas plus fort.
13Car le roi du Septentrion rassemblera de nouveau des troupes plus nombreuses que les premières et, au bout d'un certain nombre d'années, il se mettra en marche avec une grande armée et un train considérable.Antiochus III attaque de nouveaux l'Egypte avec une armée plus nombreuse. Il remporta de nombreuses victoires (202-195 av. J-C).
14En ces temps-là beaucoup de gens s'élèveront contre le roi du Midi, et des hommes violents de ton peuple se lèveront pour accomplir la vision, et ils tomberont.Des soulèvements éclatent dans tous les pays soumis à l'Egypte.
15Le roi du Septentrion viendra, il élèvera des terrasses et prendra une ville fortifiée; les bras du Midi ne tiendront pas, non plus que sa troupe d'élite; il n'y aura pas de force pour résister.La ville fortifiée, c'est Sidon.
La victoire à Sidon permet à Antiochus de prendre le contrôle de toutes les terres asiatiques de Ptolémée.
16Celui qui aura marché contre lui fera ce qui lui plaira, et personne ne tiendra devant lui; il s'arrêtera dans le glorieux pays, et la destruction sera dans sa main.Le plus beau des pays, c'est la Palestine.
17Il se décidera à venir avec la force de tout son royaume et il fera un arrangement avec lui; et il lui donnera une jeune fille pour amener sa ruine; mais cela ne réussira pas, et ce royaume ne sera point à lui.Ptolémée V accepte de signer la paix avec Antiochus III, en 195 av. J-C.
Ptolémée accepte d'épouser la fille d'Antiochus, Cléopâtre.
18Puis il se tournera vers les îles et en prendra beaucoup; mais un capitaine lui fera cesser son injure et, sans avoir reçu son injure, il la lui rendra.Ils prendront possession de plusieurs îles de la Méditerranée (Rhodes, Samos, etc.).
Le général romain Lucius Scipion vaincra Antiochus III à la bataille de Magnésie, en 189 av. J-C.
19Il se tournera vers les forteresses de son pays; mais il trébuchera, il tombera, et on ne le trouvera plus.Vaincu, il se dirige vers son pays pour le défendre.
De retour en Syrie, il est tué lors d'une révolte, en 187 av. J-C.
20Un autre se tiendra à sa place, qui fera passer un exacteur dans le lieu qui est la gloire du royaume, et en quelques jours il sera brisé, et ce ne sera ni par la colère ni par la guerre.Son fils, Seleucus IV, devient roi de Syrie.
Il envoie Héliodore à Jérusalem pour prendre le trésor du temple.
Il est tué par Héliodore, en 175 av. J-C.
21A sa place se tiendra un homme méprisé, à qui on n'aura pas donné la dignité royale; il viendra sans bruit et s'emparera de la royauté par des intrigues.Début du règne d'Antiochus IV. Il prend le pouvoir par ces intrigues, en écartant l'héritier légitime.
22Les forces de l'inondation seront submergées devant lui et seront brisées, et aussi le chef de l'alliance.Ptolémée VI entre en guerre contre Antiochus.
23Sans tenir compte de l'alliance conclue avec lui, il agira de ruse, il se mettra en marche et aura le dessus avec peu de gens.Antiochus entre en Egypte et s'empare du pays (173 av. J-C).
24Il viendra sans bruit dans les plus riches provinces du pays; il fera ce que n'avaient pas fait ses pères, ni les pères de ses pères, il leur distribuera butin, dépouilles et richesses, et il formera des projets contre les forteresses, et cela jusqu'à un certain temps.
25Il excitera sa force et son courage contre le roi du Midi, à la tête d'une grande armée. Et le roi du Midi s'engagera dans la guerre avec une armée nombreuse et très forte; mais il ne tiendra pas, parce qu'on formera des complots contre lui.Deuxième guerre Antiochus en Egypte (171 av. J-C).
26Ceux qui mangent les mets de sa table le briseront, son armée se dissipera, et beaucoup d'hommes tomberont frappés de mort
27Les deux rois chercheront dans leur coeur à se nuire, et, à une même table, ils se diront des mensonges; mais cela ne réussira pas, car la fin ne viendra qu'an temps marqué.
28Il retournera dans son pays avec de grandes richesses; son coeur incarne le mal contre l'alliance sainte, et il le fait, et il rentre dans son pays.
29Au temps marqué, il arrivera de nouveau dans le Midi; mais cette dernière campagne ne sera pas comme la première.Troisième guerre d'Antiochus en Egypte (170 av. J-C).
30Des navires de Céthim viendront contre lui et il perdra courage; il s'en retournera et il s'irritera contre l'alliance sainte; et il agira, et il s'entendra encore une fois avec ceux qui auront abandonné l'alliance.Kittim, c'est Chypre.
Les Romains interviennent dans le conflit entre la Syrie et l'Egypte.
Rome fera reculer Antiochus qui signera la paix avec Ptolémée.
31Des troupes envoyées par loi se tiendront là; elles profaneront le sanc-tuaire, la forteresse; elles feront cesser le sacrifice perpétuel et dresseront l'abomination du dévastateur.Antiochus envoie une armée profaner le temple de Jérusalem.
32Par des flatteries, il gagnera à l'idolâtrie les violateurs de l'alliance; mais le peuple de ceux qui connaissent leur Dieu tiendra ferme et agira.Persécution d'Antiochus contre les Juifs.
33Ceux qui sont intelligents parmi le peuple instruiront la multitude; mais ils tomberont par l'épée et la flamme, par la captivité et le pillage, un certain temps.Révolte des Maccabées (166 av. J-C).
34Pendant qu'ils tomberont ainsi, ils seront secourus d'un léger secours, et plusieurs se joindront à eux, mais avec hypocrisie.
35Et parmi ces intelligents, il y en a qui tomberont, afin qu'ils soient éprouvés, purifiés et blanchis, jusqu'au temps de la fin, car on ne sera pas encore au terme fixé.Annonce de la fin des temps.
36Le roi fera ce qui lui plaira, il s'élèvera et se grandira au-dessus de tout dieu, et contre le Dieu des dieux il dira des choses prodigieuses; et il prospérera, jusqu'à ce que la colère soit consommée: car ce qui est décrété doit s'accomplir.
37Il n'aura égard ni aux dieux de ses pères, ni à la divinité chère aux femmes; il n'aura égard à aucun dieu; car il se grandira au-dessus de tout.
38Mais il honorera le dieu des forteresses en son lieu; le dieu que n'ont pas connu ses pères, il l'honorera avec de l'or, de l'argent, des pierres précieuses et des joyaux.
39Il attaquera les remparts des forteresses avec le chien étranger; ceux qui le reconnaîtront, il les comblera d'honneurs, il les fera dominer sur la multitude et leur distribuera des terres en récompense.
40Au temps de la fin, le roi du Midi se heurtera avec lui. Le roi du Septentrion fondra sur lui, avec des chars et des cavaliers et de nombreux vaisseaux; il s'avancera dans les terres et passera en débordant.
41Il entrera dans le glorieux pays, et beaucoup tomberont sous ses coups, mais ceux-ci échapperont à sa main: Edom et Moab et la fleur des enfants d'Ammon.
42Il étendra la main sur les pays, et le pays d'Egypte n'échappera point.
43Il se rendra maître de tous les trésors d'or et d'argent et de toutes les choses précieuses de l'Egypte; les Libyens et les Ethiopiens marcheront à sa suite.
44Mais des nouvelles de l'orient et du septentrion viendront le troubler, et il partira avec une grande fureur pour détruire et exterminer une foule de gens.
45Il dressera tes tentes de son palais entre les mers, vers la montagne sainte et glorieuse. Puis il arrivera à sa fin, et personne ne le secourra.

Chapitre XII.

1En ce temps-là se lèvera Michel, le grand chef, qui tient pour les enfants de ton peuple, et ce sera un temps de dé-tresse telle qu'il n'y en a point eu de pareille, depuis qu'il existe une nation jusqu'à ce temps-là. Et en ce temps-là, ton peuple sera sauvé, quiconque sera trouvé inscrit dans le livre.
2Et beaucoup de ceux qui dorment dans la pous-sière se réveilleront, les uns pour une vie éternelle, les autres pour les opprobres, pour la réprobation éternelle.
3Ceux qui auront été intelligents brilleront comme la splendeur du firmament et ceux qui en auront conduit beaucoup à la justice seront comme les étoiles, éternellement et toujours.
4Et toi, Daniel, serre les paroles et scelle le livre jusqu'au temps de la fin. Beaucoup le scruteront, et la connaissance s'accroîtra. "
5Moi, Daniel, je regardai et voici que deux autres hommes se tenaient debout, l'un sur une rive du fleuve, l'autre sur l'autre rive du fleuve.
6L'un d'eux parla à l'homme vêtu de lin, qui était au-dessus des eaux du fleuve: " Jusqu'à quand le terme de ces choses merveilleuses ? "
7Et j'entendis l'homme vêtu de lin qui était au-dessus des eaux; il leva vers le ciel sa main droite et sa main gauche, et il jura par celui qui vit éternellement que ce serait dans un temps, des temps et une moitié de temps, et que, quand on aurait achevé de briser la force du peuple saint, alors s'accompliront toutes ces choses.
8Et moi, j'entendis, mais sans comprendre, et je dis: " Mon seigneur, quelle sera la fin de ces choses? "
9Il dit: " Va, Daniel, car les paroles sont serrées et scellées jusqu'au temps de la fin.
10Il y en aura beaucoup qui seront purifiés, blanchis et éprouvés; et les méchants feront le mal, et aucun méchant ne comprendra; mais les intelligents comprendront.
11Depuis le temps où sera interrompu le sacrifice perpétuel, et où sera dressée l'abomination du dévastateur, il y aura mille deux cent quatre--vingt-dix jours
12Heureux celui qui attendra et arrivera jusqu'à mille trois cent trente-cinq jours!
13Toi, va à ta fin et repose-toi; tu seras debout pour ton héritage à la fin des jours. "

Share

One thought on “Le Livre de Daniel (536 av. J-C).

  1. Bonjour. Concernant le carré de sator archéologues /historiens ont fait une mauvaise interpretation de la lettre O. Qui est un symbole et pas une lettre.et avec un deuxième détails que je garde précieusement car il donne la réponse de l’énigme. (Le O avec un point au centre ou percée veut dire voie sans issue )donc arepo n’existe plus. .le2detail donne la réponse de l’énigme..cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.