Notre Dame : la flèche était profanée par un symbole maçonnique.

Peut de gens le savent, mais la flèche originale de Notre Dame de Paris fut détruite en 1786, soit trois ans avant la Révolution française. Sous Louis-Philippe, on décida de la reconstruire selon un nouveau modèle.

L’architecte Eugène Viollet-Leduc était un franc-maçon.

Une fois la flèche terminée, il fit apposer une plaque commémorative en l’honneur de la secte, dans un endroit discret invisible du public. Elle se trouvait à la base d’un des piliers de bois qui prit feu lors de l’incendie de la cathédrale.

J’ai réussi a me procurer une photo de la plaque.

On y voit en bas, un compas et une équerre symbole de la franc-maçonnerie (symbole également du compagnonnage) et les initiales du Grand Architecte de l’Univers en haut en bandeau avec l’étoile à cinq branches maçonnique (eux symboles uniquement maçonniques).

On ne sait pas si la plaque a survécu à l’incendie que ce fut probablement le cas du coq et des saintes reliques.

https://www.geo.fr/histoire/notre-dame-de-paris-viollet-le-duc-larchitecte-qui-fit-de-la-cathedrale-un-chef-doeuvre-195296

D’ailleurs, il n’aura pas fallu attendre longtemps pour que les loges se mobilisent en masse pour la reconstruction de la flèche de Notre Dame.

http://www.jlturbet.net/2019/04/les-macons-doivent-participer-a-la-reconstruction-de-notre-dame-de-paris.html

Est-il possible d’imaginer que le Seigneur à voulu enlever de force la marque sataniste sur la cathédrale. Encore un symbole fort pour marquer les esprits.

12 réflexions sur “Notre Dame : la flèche était profanée par un symbole maçonnique.

  • 14 mai 2019 à 12 h 09 min
    Permalien

    Ce n’est pas le symbole des franc-maçons mais l’emblème des Compagnons Passants Charpentier du Devoir, à savoir le compas, l’équerre et la bisaiguë qui sont leur outils traditionnels. Rien de maçonnique là dedans,

    Jason Leroi

    Répondre
    • 14 mai 2019 à 21 h 15 min
      Permalien

      et GADU (Grand Architecte de l’univers) avec l’étoile scintillante (image de Lucifer) en haut ?

      Répondre
      • 12 janvier 2020 à 10 h 51 min
        Permalien

        Le compas et l’équerre sont bien des symboles maçonniques, Par contre, ça n’est pas “GADU”, mais “GADLU”,
        (Grand Architecte de l’Univers), et ce n’est pas l’étoile scintillante, mais l’étoile flamboyante.
        Pour information la Franc-Maçonnerie n’est pas une secte!
        J. Caciagli

        Répondre
  • 12 janvier 2020 à 10 h 42 min
    Permalien

    Ce n’est pas “GADU”, mais GADLU (Grand Architecte de l’Univers). Et ce n’est pas l’étoile scintillante, mais l’étoile flamboyante!! Il faut savoir de quoi on parle avant d’écrire n’importe quoi!

    Répondre
  • 12 janvier 2020 à 11 h 22 min
    Permalien

    Bonjour, j’ai laissé 2 commentaires tout à fait corrects pour rectifier certains propos erronés de Leroi et Chaulveron. A propos de GADLU et non pas “GADU”, et de l’étoile flamboyante, et non pas scintillante!
    Mes commentaires ont été supprimés. Puis-je savoir pourquoi?
    Merci.
    Cordialement.
    J. Caciagli

    Répondre
    • 12 janvier 2020 à 13 h 40 min
      Permalien

      Aucun commentaire n’a été supprimé monsieur le franc-maçon. Laissez-moi le temps d’allumer l’ordinateur et de valider vos commentaire. Votre pinaillage de mouche change t-il quelques chose à l’aspect luciférien de la secte maçonnique ?

      Répondre
      • 12 janvier 2020 à 21 h 02 min
        Permalien

        Bonsoir,
        Merci pour votre réponse, je ne suis pas “monsieur”, mais “madame”, (excusez mon ” pinaillage de mouche”, mais je maintiens que la F.M. n’est pas une secte! Après tout, peut-être que Lucifer était une femme)?
        Bonne soirée.
        J.Caciagli

        Répondre
      • 25 avril 2020 à 23 h 44 min
        Permalien

        Aspect luciférien de la secte maçonnique… vous en avez d’autres en réserve, des âneries de ce calibre ?

        Répondre
  • 19 mai 2020 à 23 h 03 min
    Permalien

    https://www.ledifice.net/7364-1.html

    Merci pour cette étude, qui développe la distinction entre le Malin (ou diable, ou Belzebuth) et Lucifer dans sa complémentarité avec le Christ.

    Texte sourcé, et construit.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.