“le siècle approche de rénovation” (1-16).

Cet article est la suite direct de l’article sur le contexte astrologique du 11 mai 2020.

Le quatrain I-16 semble entrer en écho avec le contexte astrologique actuel. Je l’évoquais déjà en octobre 2019 dans mon livre “Nostradamus et l’astrologie mondiale“. Voici l’objet du crime.

I-16.
Faulx a l’estang joinct vers le Sagitaire
En son hault auge de l’exaltation,
Peste, famine, mort de main militaire :
Le siecle approche de renovation.

Quand Saturne (« faulx ») en marche rétrograde (« vers ») se trouvera dans le Verseau (« à l’estang »). Elle se dirigera vers la planète la plus lente du zodiaque, Pluton (« En son hault ») et vers Jupiter (« joinct ») dans un signe astrologique adjacent au Sagittaire (« vers le Sagitaire »), c’est-à-dire le Capricorne.

Le monde connaîtra à ce moment-là une épidémie (« Peste »), une grave pénurie alimentaire (« famine ») et la guerre (« mort de main militaire »).

L’humanité traversera de grand malheur (« Le siecle approche de renovation »).

Seule la conjonction de 2020 semble correspondre au critère fixé par le I-16. Elle se déroule au début du signe du Verseau. C’est la seule qui implique une planète lente (Pluton).

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-5.png.

Saturne quittera le Verseau (« à l’estang ») en rétrogradant en Capricorne, un signe adjacent au Sagittaire (« vers le Sagitaire ») à partir du 1er juillet 2020. Pour être précis Saturne sortira du Verseau, le 2 juillet 2020 a 1 h 40 du matin. Il faut noter qu’a ce moment-là aura lieu une conjonction entre Jupiter et Saturne. C’est sans a celle-ci que fait référence Nostradamus en parlant de “joinct vers Sagitaire” (Capricorne est proche du Sagittaire).

Carte du ciel, 2 juillet 2020, 1 h 40, Paris (FRANCE).

A partir du 2 juillet 2020, Saturne se dirige à reculons vers Jupiter et Pluton. La rétrogradation durera jusqu’au 30 septembre 2020 sans que Saturne ne rencontre ni Jupiter, ni Pluton.

Entre ses deux dates, verrons-nous une “famine” et une “mort de main militaire” (au singulier). Cet article, comme tous les autres ne sont que des hypothèses prudente, surtout lorsqu’il s’agit du futur, même proche.