La basilique Sainte-Sophie et le Grand Monarque.

Alors que Le président Turc Erdogan a décidé de rendre au culte musulman la basilique Saint-Sophie, personne ne parle du rôle eschatologique de Constantinople et la célèbre basilique. Le Grand Monarque doit venir là-bas pour rendre l’ancienne capitale de l’Empire romain d’Orient au christianisme aidé en cela par une considérable armée russe.

Voici un extrait de la deuxième édition du prophète Daniel et la fin des temps.

§3 : Le retour de Constantinople dans le giron chrétien.

Enfin, le prophète provençal explique que Constantinople retrouvera sa vocation chrétienne.

« Par lors, « le tiers roi aquillonnaire » entendant la plainte du peuple et de son principal titre, dressera si grande armée et passera par les détroits de ses derniers aïeux et bisaïeux, qui remettra la plus part en son état » (Lettre Henri, 106).


La prise de Constantinople, en 1453, par les musulmans et la transformation de la basilique Sainte-Sophie en mosquée constitua un traumatisme historique majeur pour le monde slave. Moscou se considérant comme la troisième Rome. Elle souhaita assumer le rôle de protecteur du christianisme orthodoxe. Moscou fera tout pour récupérer Constantinople. C’est un leitmotiv majeur de la politique étrangère des Tsars.

A la basilique chrétienne de Sainte-Sophie, on ajouta quatre minarets aux quatre coins de l’édifice. L’intérieur fut redécoré à la façon musulmane. Les peintures murales furent recouvertes de lait de chaux et repeintes. En 1918, les Ottomans envisagèrent de dynamiter la basilique. Mustafa Kemal Atatürk sauva le bâtiment. En 1934, il décida de la désaffecter religieusement, en faisant retirer les références à Allah, Mahomet et aux califes. Les références seront remisent en 1951 et l’église accueillera de nouveau des prières musulmane en 2020.

Deux quatrains de Nostradamus parlent de la prise de Constantinople par les Russes.


VI-21 :
Quant ceux du polle arctic unis ensemble,
En Orient grand effrayeur & crainte :
Esleu nouveau, soustenu le grand temple,
Rodes, Bisence de sang Barbare teincte.

Le « polle artic », c’est la Russie. L’expression fut déjà employée dans le VI-5, sur la Révolution russe. Les pays du « pôle arctique » s’uniront, nous dit-il. Cela concernera sans doute les nations de culture slave ayant appartenu à l’URSS : la Russie, l’Ukraine, la Biélorussie. Mais peut-être également les Etats Baltes : la Lituanie, la Lettonie et l’Estonie. Le mythe de la victoire commune contre le nazisme renforcera la volonté de s’unir de nouveau, face à un danger venu de l’Orient.

La réunification de ces pays, autrefois divisée, provoquera une frayeur terrible en Orient (« En Orient grand effrayeur & crainte »). L’unification ne sera possible qu’en raison de l’arrivée au pouvoir d’un nouveau chef d’Etat en Russie (« Esleu nouveau »). Ils voudront intervenir au Moyen-Orient pour libérer Jérusalem (« soustenu le grand temple »).

Pour arriver au Moyen-Orient, Nostradamus nous dit que les Russes passeront de la Grèce, par Rhodes (« Rodes »). Ils entreront en Turquie par Constantinople (« Bisence ») en tuant un très grand nombre de musulmans (« de sang Barbare teincte »).

Rhode comme Byzance sont les berceaux de la civilisation russe. La libération de Constantinople provoquera le retour de l’ancienne capitale romaine dans le giron chrétien orthodoxe. Ainsi, se réalisera la prophétie de Saint-Méthode.


V-80 :
Logmion grande Bisance approchera.

Chassee sera la barbarique Ligue :

Des deux loix l’une l’estinique115 laschera116,

Barbare & franche117 en perpetuelle brigue.

Le Grand Monarque est comparé à « l’Ogmion », le dieu celte équivalent Héraclès, car il prendra le chemin d’Héraclès du détroit de Gibraltar à Constantinople en bifurquant par les Alpes. Il remportera la victoire contre les musulmans (« chassée sera la barbarique ligue ») à Constantinople (« grande bisance approchera »). Dans la lutte à mort entre le Christianisme et l’Islam (« Barbare & franche en perpetuelle brigue »), le Christ l’emportera (« Des deux loix l’une l’estinique laschera »).