Technique de manipulation mentale : la fausse accusation de folie (3a).

Nous voilà au troisième chapitre sur les techniques de manipulation mentale. Je voulais aborder la question de la fausse accusation de folie. C’est l’une des technique les plus importante et les plus utilisé, tant par les pouvoirs dit démocratique que par les régimes autoritaires. L’URSS comme l’Allemagne nazie internaient d’office les opposants dans des asiles psychiatriques. Je n’aborderais pas le sujet, déjà mainte fois étudiée ailleurs, pour me consacrer au troisième régime totalitaire, le nôtre.

Read More

Technique de manipulation mentale : la fausse accusation de violence (2).

Concernant la fausse accusation de violence, nous devons distinguer deux méthodes, celle qui utilise une provocation à la violence (I) et celle qui consiste a inventer une violence imaginaire (II).

Read More

Technique de manipulation mentale : le pied dans la porte (1).

La psychologie sociale a développé toute une série de technique de manipulation mentale pour forcer une personne à agir d’une certaine manière sans aucune contrainte physique. On utilise des contraintes psychologiques imperceptibles afin d’amener un individu à faire quelques choses qu’il ne veut pas faire. Ces contraintes sont des pressions uniquement psychologiques qui produisent un changement de comportement. Dans le cadre de la soumission à l’autorité de Stanley Milgram, les pressions n’étaient pas que psychologique, mais également physique, puisque des décharges électriques étaient envoyées à une personne pour la faire obéir.

Read More

Complotisme et propagande politique.

L’accusation de complotisme, comme celle de fascisme font parti d’un processus de guerre psychologique pour faire taire les gens et les ridiculiser. Il faut en dire quelques mots en guise de réponse. Car la guerre psychologique exige une réponse avec des arguments pour renverser le rapport de force.

Read More

La soumission à l’autorité.

Le premier psychologue à s’être intéressé à la soumission à l’autorité fut Stanley Milgram. Nous l’avons déjà abordé dans le cadre de mes articles sur le conformisme. Il s’agit ici d’une autre forme de conformisme, non pas par la persuasion, mais par la contrainte physique et violente.

Read More

L’influence minoritaire dans la société.

Dans le conformisme, le groupe va exercer une pression sur l’individu récalcitrant pour le faire rentrer dans la norme. Mais il existe un processus inverse, celui de l’influence que va exercer un individu sur le groupe pour le pousser au changement de la norme. C’est l’influence minoritaire. Ce sont toujours les minorités qui introduisent des idées nouvelles et amènent le changement dans les sociétés.

Read More

Le conformisme dans la société (3).

Le conformisme en acte est plus engageant que le conformisme en mot. Dans le conformisme en mot, on demandait au sujet de donner une réponse verbale, alors qu’avec le conformisme en acte, on demande la réaction d’une action concrète.

Read More

Le conformisme dans la société (2)

La normalisation, en psychologie sociale, concerne la création d’une norme sociale dans un groupe. Le conformisme est l’étape suivante. Le conformisme n’intervient que lorsque la norme sociale existe. La norme du groupe va exercer une pression vers la conformité. c’est un processus très puissant qui pousse l’individu à accepter un système de comportement et donc a modifier ses opinions, ses attitudes et son comportement dans le sens du groupe.

Read More

Le conformisme dans la société (1).

Ayant fait quelques années d’études en psychologie à Dijon, en complément de mes études universitaires en droit, il m’a paru intéressant d’exposé dans plusieurs articles les grandes théories de la psychologie sous l’angle de la science politique. Cela pourrait éclairer et guider le lecteur sur la période de trouble que nous traversons en ce moment.

Read More