“Black Lives mater” et la furie iconoclaste.

Le mouvement “black lives mater” reprend du poil de la bête avec la mort de Georges Floyd, en tentant de détruire des statues liés à l’histoire européenne, s’attaquant pêle-mêle au roi des Belges Léopold, à Colbert ou au Général de Gaule. Ce mouvement s’inscrit dans une longue tradition dont les racines remontent au judaïsme.