VI-59 : abdication de Nicolas II (1917).

Dame en fureur par rage d’adultere,

Viendra à son Prince conjurer non de dire :

Mais bref cogneu sera la vitupere,

Que seront mis dix-sept à martyre.

En 1917 (« dix-sept »), des gens vivront un calvaire (« Que seront mis (…) à martyre ») en raison de la prise de pouvoir des bolcheviques. Un régime décrit sous les traits d’une femme en colère et adultérine (« Dame en fureur par rage d’adultere »).

La Révolution (« Dame en fureur par rage d’adultere ») contraindra le Tsar de toutes les Russie à abdiquer de son pouvoir en février 1917 (« viendra à son Prince non de dire »). Il ne faudra pas attendre longtemps (« mais bref »), pour voir les bolcheviques diriger le pays. Les communistes seront surnommés « vitupère », c’est-à-dire un parti politique digne d’être blâmé et condamné en raison du martyre qu’ils feront subir à leur peuple.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.