IV-61 : la chute du Maréchal Pétain (1944).

Le vieulx mocqué & privé de sa place,

Par l’estranger qui le subornera :

Mains de son fils mangees devant sa face,

Le frere à Chartres, Orl Roüan trahira.

Philippe Pétain durant son procès, 30 juillet 1945.

Le vieux maréchal Pétain (« Le vieulx ») sera moqué (« mocqué ») et chassé du pouvoir (« & privé de sa place »). Il sera enlevé de son poste par les Allemands, le 20 août 1944 (« Par l’estranger qui le subornera »).

Le pouvoir que le maréchal aura créé sera détruit sous ses yeux (« Mains de son fils mangees devant sa face ») lorsque les forces françaises du général de Gaulle (« Le frere ») seront à Chartres, Orléans et Rouen (« à Chartres, Orl Roüan »). Pétain sera trahi par ces concitoyens qui lui feront un procès (« trahira »). Le maréchal fut déféré devant la justice du 23 juillet au 15 août 1945. Il sera condamné à mort, mais la peine fut commuée en prison à vie par de Gaulle.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.