II-37 : le siège de Paris (1870).

De ce grand nombre que lon enuoyera

Pour secourir dans le fort assiegés,

Peste & famine tous les deuorera

Hors mis septante qui seront profligés.

On enverra un grand nombre d’hommes (« De ce grand nombre que lon envoyera ») pour secourir Paris assiégé (« Pour secourir dans le fort assiegés »).

Les Parisiens seront victimes (« tous les devorera ») de nombreuses maladies (« Peste ») et de la famine (« famine »). Ces événements dramatiques se dérouleront dans les années soixante-dix d’un siècle (« Hors mis septante »). Cela entraînera l’anéantissement de la France (« qui seront profligés »).

Après la capitulation de Sedan, le 2 septembre 1870, l’armée française continua de se battre contre l’Allemagne. Les troupes prussiennes déferlèrent sur Paris et encerclèrent la capitale. Un gouvernement de défense nationale sera organisé depuis l’hôtel de ville par le général Trochu. Il sera chargé de préparer la défense de la cité. Il décidera de faire rentrer 40 000 soldats du front pour la protection de la ville (« De ce grand nombre que lon envoyera »). D’immenses travaux de fortification permettront d’assurer la défense de la cité. Paris deviendra une véritable ville fortifiée (« dans le fort assiegés »).

Le siège eu lieu de septembre 1870 à janvier 1871. La rigueur de l’hiver et les bombardements rendirent la vie des Parisiens très difficile. Ils connaîtront le rationnement des denrées alimentaires. Les chevaux, les animaux du zoo de Vincennes ou du jardin des plantes, les chiens, les chats et les rats seront mangés. On coupera les arbres pour se chauffer. Le choléra se manifestera dans la cité.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.