I-92 : accord de Munich (1938) et guerre en Pologne (1939).

Sous un la paix par tout sera clamée,

Mais non long temps pille & rebellion,

Par refus ville, terre & mer entamée,

Morts & captifz le tiers d’un milion.

ChamberlainDaladierHitler et Mussolini sur le point de signer les accords de Munich, 1938.

Au commencement de son règne, Hitler (« sous un ») montrera au monde entier ses intentions pacifiques et sa volonté de préserver la paix sur le continent européen (« la paix par tout sera clamée »). Mais il ne faudra pas attendre longtemps avant qu’il ne montre son vrai visage (« mais non long temps »), en occupant des pays voisins pour agrandir le territoire de l’Allemagne (occupation de l’Autriche, de la Tchécoslovaquie et de la Pologne). Il utilise l’image du « pillage » pour parler de l’attitude d’Adolf Hitler dans les nations qu’il occupera. Le Führer utilisera régulièrement le prétexte des populations germanophones persécutées pour obtenir gain de cause (« rebéllion »).

Les adversaires d’Adolf Hitler se sont opposés à lui, en ce qui concerne sa revendication sur le contrôle du corridor menant à la ville de Dantzig (« par refus ville »), Hitler occupera par la force la moitié de la Pologne (« entamée »), et des territoires sur la Mer Baltique (« terre et mer »). Cette agression contre la Pologne coûtera à ce pays 66 000 morts et 600 000 prisonniers (« morts et captifs le tiers de millions »).

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.