I-78 : Maréchal Pétain (1940-1944).

D’un chief viellard naistra sens hebete,

Degenerant par savoir & par armes

Le chef de Françe par sa sœur redouté :

Champs divisés, concedés aux gendarmes.

Illustration.

Le bon sens d’un vieux chef (« D’un chief viellard ») sera émoussé (« naistra sens hebete »), perdant l’éclat (« Degenerant ») de son mérite acquis lors de la Première Guerre mondiale (« par savoir & par armes »). Le maréchal Pétain, vainqueur de la bataille de Verdun pendant la Première Guerre mondiale fut désigné chef du Gouvernement français en juin 1940. Sa gloire militaire passée, sera ternie par la signature de l’armistice avec Adolf Hitler. Très âgé, il n’avait plus toute sa raison lorsqu’il fut désigné chef de l’Etat français.

Le chef de la France (« Le chef de Françe ») sera redouté par sa sœur latine, l’Italie (« par sa soeur redouté »). Puis le territoire sera divisé (« Champs divisés ») et abandonné aux soldats et à la milice (« concedés aux gendarmes »). La France fut divisée en deux zones par l’armistice : une libre, ayant pour capitale Vichy et une occupée par l’armée allemande, livrée à la Gestapo. En novembre 1942, la zone libre fut envahie par l’armée allemande en raison du débarquement allié en Afrique du Nord.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.