VIII-43 : avènement de Napoléon III (1848).

Par le decide de deux choses bastards,

Nepveu du sang occupera le regne,

Dedans lectoyre seront les coups de dards,

Nepveu par peur pliera l’enseigne.


Photographie du « prince-président » Louis-Napoléon Bonaparte en 1852.

Nostradamus qualifie la famille d’Orléans de « bastards ». C’est pour montrer leurs illégitimités. Ils seront deux à occuper le trône de France (« de deux choses »). Louis-Philippe et son petit-fils Philippe d’Orléans.

La Révolution de 1848 poussera le souverain orléaniste à renoncer à son trône pour le céder à son petit-fils de neuf ans, Philippe. Pourtant favorable au nouveau roi et à la régence de sa mère, la chambre des députés doit renoncer à l’investir en raison des cris de colère des républicains présent à la réunion. La salle est envahie par la foule et le nouveau roi séparé de sa mère. Le jeune souverain est sauvé par un boulanger qui le gardera durant trois jours avant de le restituer à sa mère. C’est ensuite l’exil.

Après la révolution de 1848 (« par le decide »), le neveu de Napoléon Ier (« nepveu du sang ») montera sur le trône de France (« occupera le règne »).

Une guerre (« des coups de dards ») éclatera après la lecture d’un texte diplomatique (« Dedans lectoyre »). La dépêche de Hems poussera la France et l’Allemagne à se faire la guerre. Napoléon III (« le Nepveu ») devra renoncer à son pouvoir politique en abdiquant (« pliera l’enseigne »).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

//luvaihoo.com/afu.php?zoneid=3466229