IX-5 : le règne de Napoléon III (1848-1870).

Tiers doigt du pied au premier semblera

A un nouveau monarque de bas haut,

Qui Pyse & Luques Tyran occupera

Du precedent corriger le deffaut.


Illustration.
Portrait de Napoléon III en uniforme de général de division dans son grand cabinet des Tuileries (huile sur toile d’Hippolyte Flandrin, 1861).

Nostradamus établit une métaphore étonnante entre le premier Napoléon (« premier ») et le troisième (« Tiers »). Le troisième n’arriverait qu’aux doigts de pied du premier Empereur (« Tiers doigt du pied au premier semblera »). Comparaison peu flatteuse.

Napoléon III dit qu’il corrigera les défauts « du précédent ». En montant sur le trône impérial, Napoléon prit le nom de Napoléon III. Il souhaitait rendre hommage à Napoléon II, qui ne régna jamais (« Du precedent corriger le deffaut »). Napoléon III a d’abord été élu président de la République en 1848 au suffrage universel. C’est pourquoi il parle d’un « nouveau monarque de bas en haut ». L’empereur détiendra sa légitimité du peuple, de « la France d’en bas ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

//zuphaims.com/afu.php?zoneid=3466229