Le prophète Daniel et la fin des temps (2e version, 2020)

Bientôt en librairie la deuxième version de mon livre “Le prophète Daniel et la fin des temps”. Le livre a été entièrement réécrit. Il ne reste que 20 % de l’ancienne version.

Voici la préface du livre :

Vous avez entre les mains la troisième partie de mon travail sur l’œuvre de Nostradamus. La première, intitulée « Nostradamus et l’astrologie mondiale » traitait de la méthode de perception du futur par Nostradamus et en particulier son utilisation de l’astrologie. La deuxième fut « Nostradamus et la fin des temps » dans laquelle j’analysais la lettre à Henri Second. Il tentait de montrer le caractère chronologique du document, de rechercher les éléments historiques lui correspondant. Pour le présent et le futur, j’émettais quelques hypothèses prudentes sur l’évolution possibles de notre monde. Je présentais la montée de l’islamisme, les attentats en Europe, l’émergence de gouvernement de plus en plus autoritaire auquel répondait une révolte croissante de la population. J’essayais d’être le plus prudent possible et de n’avancer qu’à tâtons. L’exégèse des prophéties de Nostradamus est tellement périlleuse. C’est une œuvre de solitude, de recherche patiente ou la modestie doit rester la règle de travail absolue, sous peine d’être durement démentie par la réalité des faits. Je crois ne pas avoir trop commis d’erreur (pour l’instant).
Le présent volume, s’il constitue la troisième étape de mon travail est une nouvelle version d’un premier livre publié sous le même titre. « Le prophète Daniel et la fin des temps » est un livre entièrement nouveau. Il ne garde de son ancienne version que quelques chapitres. Le contenu est désormais axé sur les quatre royaumes, leurs histoires et leurs influences sur le christianisme. Il développe les liens entre Sumer, le mazdéisme et les deux monarchies de droit divin française et russe trouvant son accomplissement avec l’avènement du Grand Monarque et du tsar endormi.

Voilà.
Je ne souhaite pas outre mesure allonger artificiellement l’introduction, je vous laisse découvrir mon analyse.
Bonne lecture.

Duché de Bourgogne, le 7 juillet 2020.
Chaulveron.