Le destin funeste de Charles III.

Le nouveau roi d’Angleterre est Charles III. Le choix de son prénom de règne est lourd du poids de l’histoire. Il semble presque écrit, que son destin sera funeste, comme celui des deux premiers Charles, qui ont régné sur l’Angleterre. Il y a comme cela, des noms qui sont lourd à porter. En France, c’est le prénom Henri, dont plus aucun roi ne le prendra depuis la mort tragique d’Henri IV. En Angleterre, c’est Charles.

Abordons successivement les trois Charles anglais, Charles Ier (I), Charles II (II) et Charles III (III).

I. Charles Ier (1625-1649).

Charles Ier était un roi d’Angleterre qui régna de 1625 à 1649. Il est né en Ecosse, son père était roi d’Ecosse sous le nom de Jacques VI. A la mort d’Elisabeth Ier en 1603, Jacques VI d’Ecosse devient roi d’Angleterre sous le nom de Jacques Ier. En 1625, c’est au tour de Charles devenir Roi pour son plus grand malheur et celui de son pays.

Elisabeth Ier et Charles Ier au XVIIe siècle.

Elisabeth II et Charles III au XXIe siècle.

Nous observons également un lien entre les deux époques avec l’Ecosse. L’Ecosse est très importante politiquement, car c’est là que fut crée les premières loges maçonnique anglaise avec Charles II.

Charles Ier, roi d’Angleterre “protestant”, se mariera avec la Catholique française Henriette, fille du roi de France Henri IV. On le soupçonnait de vouloir se convertir au catholicisme. Cela va poser beaucoup de problèmes et provoquer sa chute, comme le montre un quatrain de Nostradamus.

A. Le quatrain X-22.

X-22 :

Pour ne vouloir consentir au divorce,

Qui puis apres sera cogneu indigne :

Le Roy des isles sera chassé par force,

Mis à son lieu qui de roy n’aura signe.

J’ai déjà traité de ce quatrain dans un article. L’article est disponible, ainsi que les autres quatrains, dans mon livre “Chronique de Nostradamus“.

Charles Ier perdra son trône à cause de son refus de divorcer avec la princesse française. Il ne voudra pas “consentir au divorce“, comme le dit Nostradamus. Pour ce motif, il ne sera plus reconnu comme digne de porter la couronne d’Angleterre. Il sera chassé du trône par une guerre civile, entre 1642 et 1647. Il sera arrêté et jeté en prison, en 1648, puis exécuté, en 1649.

Remarquons que le numéro du quatrain (22) pourrait renvoyer à l’année 2022. Nous savons que Nostradamus aime croiser les dates dans les quatrains. Certains quatrains concernant la Révolution française portent le numéro 17 (pour 1917) et inversement, des quatrains sur la révolution russe portent le numéro 89 (pour 1789).

En 2022, Elisabeth II meurt, le prince Charles devient Charles III. Ce passera-t-il autre chose cette année-là ? La chute de Charles III, comme son prédecesseur Charles Ier… Nous verrons.

B. Le quatrain III-80.

III-80 :

Du regne Anglois l’indigne deschassé,

Le conseillier par ire mis à feu :

Ses adherans iront si bas tracer,

Que le bastard sera demi receu.

J’ai consacré un article sur le quatrain III-80.

Le roi d’Angleterre sera considéré comme indigne de diriger le pays et sera chassé du pouvoir.

Avant de s’attaquer au Roi, les révolutionnaires s’en prendront à son principal conseiller, Thomas Wentworth comte de Stafford qui sera arrêté, puis exécuté en 1641. Stafford était le principal partisan du Roi Charles au Parlement. Il cristallisera sur sa personne toutes les haines et le feu de la contestation contre le Roi. Pourtant, ce dernier le trahira de manière honteuse en signant de sa propre main le document le condamnant à mort. Il sera décapité devant une foule considérable de 200 000 personnes.

Enfermé dans une prison, le Roi organisera le soulèvement de ses partisans, en Ecosse. Mais après plusieurs batailles, ils seront tous vaincus, favorisant l’accession au pouvoir de Cromwell qui était une sorte de “bâtard”, car il n’était pas de sang royal.

C. Le quatrain VIII-37.

VIII-37 :

La forteresse aupres de la Tamise

Cherra par lors le Roy dedans serré :

Aupres du pont sera veu en chemise

Un devant mort, puis dans le fort barré.

Ce quatrain et le suivant sont remarquables et font partie des plus célèbre prophétie de Nostradamus dans les pays anglo-saxon, comme le son chez nous ceux sur Varennes ou sur la mort d’Henri II.

Le texte relate dans le détail, les conditions de l’exécution de Charles Ier, le 27 janvier 1649. Les précisions qui sont données sont stupéfiantes.

Le Roi passa sa dernière nuit dans le palais de Saint-James, dans l’attente de son exécution.

Image illustrative de l’article Palais Saint James

Le palais se situe près de la Tamise.

C’est également dans ce palais que naîtra Charles II. Il est encore aujourd’hui la résidence officielle principale de la monarchie britannique.

Le Roi ira du palais de Saint-James au château de Whitehall pour y être exécuté. Le château se trouve sur les rives de la Tamise, entre deux ponts.

Au moment de son exécution, il sera habillé d’une simple chemise.

Le lieu de l’exécution, était protégé par un grand nombre de soldats afin d’empêcher une libération du souverain. l’accès au fort était donc barré.

D. Le quatrain IX-49.

IX-49 :

Gand & Bruceles marcheront contre Anvers,

Senat de Londres mettront à mort leur Roy.

Le sel & vin luy seront à l’envers,

Pour eux avoir le regne en desarroy.

Le numéro du quatrain (49) correspond à l’année de la mort de Charles Ier (1649).

Une partie du quatrain concerne les guerres de Philippe IV pour rétablir l’ordre aux Pays-Bas révoltés. Ce n’est pas un hasard si le prophète provençal associe la Hollande à l’Angleterre. Les deux régions semblent, à cette époque, liées par un destin commun. Oliver cromwell essayera de faire venir à Londres les commerçants juifs d’Amsterdam. Une sorte de transfert de puissance économique d’Amsterdam à la City. Un projet qui trouvera à s’accomplir avec Guillaume III d’Orange en 1689.

Les Pays-Bas, sont l’une des deux Bourgogne. La Bourgogne dite occidentale qui restera française et les Pays-Bas Bourguignon qui seront séparés de la France avec la tragique mort, de Charles le Téméraire. Tragique pour la France, car elle perdra les Pays-Bas bourguignons.

Les Pays-Bas bourguignons connaîtront un destin exceptionnel après la mort du dernier des quatre grands Ducs de Bourgogne. Nous verrons plus tard que Guillaume d’Orange va devenir roi d’Angleterre. C’est en quelques sortes la Bourgogne qui accède au trône d’Angleterre, comme jadis la Normandie. La Bourgogne donnera des roi d’Espagne, du Portugal ou empereur d’Autriche. Et puis, nous avons l’immense puissance économique qui va naître, la colonisation d’une partie du monde, avec deux joyaux : l’Afrique du Sud et New York.

Le destin de la France aurait été changé si elle avait réussi à garder le contrôle des deux Bourgogne. D’ailleurs pendant plusieurs siècles, la France tentera de reprendre les pays-Bas bourguignons et l’Angleterre fera tout pour l’en empêcher. Elle avait compris le rôle décisif de ce territoire pour la France.

La mort de Charles Ier se trouve aux trois dernières lignes du quatrain.

Le Parlement anglais, que Nostradamus appelle “le Sénat de Londres“, votera la mort du roi d’Angleterre. Sa mort plongera le pays dans le désarroi. En effet, le règne d’Oliver Cromwell et des Puritains seront catastrophique pour l’Angleterre.

II. Charles II (1660-1685).

Charles II fut roi d’Angleterre de 1660 à 1685. Il était le fils de Charles Ier. Après la mort de son père, il ne succéda pas directement à celui-ci sur le trône. Il vivra en exil en France, auprès de son cousin Louis XIV. Il ira également vivre aux Pays-Bas.

A la mort d’Oliver Cromwell, en 1658, Charles II ne reviendra pas immédiatement sur le trône, il faudra encore deux ans de tergiversation et de lutte politique. On le voit, Charles II aura connu un début de vie très compliqué et a dû subir un intense combat politique pour arriver au pouvoir. Il devra également lutter pour le conserver avant que finalement sa dynastie ne perde la couronne. N’ayant pas d’enfant, il transmettra à sa mort le trône à son frère Jacques II. Charles II mourra au château de Whitehall, comme son père. Il se convertira au catholicisme sur son lite de mort.

Durant son règne, il connaîtra un terrible incendie à Londres en 1666 (chiffre de la bête) dont un quatrain de Nostradamus, très célèbre évoque l’événement.

A. Le quatrain II-51.

II-51 : l’incendie de Londres (1666) et la Révolution (1689).

Le sang du juste à Londres fera faute

Bruslés par fouldres de vint trois les six.

La dame antique cherra de place haute :

De mesme secte plusieurs seront occis.

Ce qui rend se texte remarquable, et qui en fait sans aucun doute l’un des quatrains les plus impressionnant de Nostradamus, c’est l’indication de deux dates : 1666 et 1689 au deuxième ver.

vint trois les six“.

Il faut décomposer ce passage en deux éléments.

trois les six“, c’est-à-dire “trois fois six“. Il y a trois six dans l’année qui concerne l’événement prédit. 666. Comme le chiffre de la bête.

C’est le cas en 1666.

Ensuite, le début du texte nous dit “vint trois“.

Si nous ajoutons 23 à 1666, nous obtenons 1689 (1666 + 23 = 1689).

Si nous parlons encore de Nostradamus cinq siècles après sa mort, c’est pour ce genre de prédiction, transcendé par une maîtrise parfaite de la poésie.

Ensuite, il est question de la ville de “Londres” et de “brûler“. C’est l’incendie de Londres en 1666.

Nostradamus utilise ensuite le mot “cherra” comme pour le quatrain VIII-37 qui concernait l’exécution de Charles Ier. Dans le VIII-37, c’était la première révolution anglaise, dans le II-51, c’est la deuxième révolution. Deux fois, le mot “cherra” pour deux événements similaires séparés de quelques décennies.

B. Le quatrain IV-89.

Autres textes légendaires du prophète provençal sur la deuxième révolution. Il vient compléter le premier en précisant la datation et les personnages concernés.

IV-89 : la Glorieuse Révolution (1689).

Trente de Londres secret conjureront,

Contre leur Roy, sur le pont l’entreprise :

Luy, fatalistes la mort degousteront,

Un Roy esleu blonde, natif de Frize.

Au premier ver du quatrain, il est question du chiffre trente. Presque à chaque fois que vous voyez un nombre dans un quatrain de Nostradamus, il est question d’une date ou d’une durée.

Pourquoi “trente”.

Le 30 juin 1689 eut lieu une conjuration pour renverser le roi Jacques II et permettre l’accession au trône de Guillaume d’Orange. Nous savons que le quatrain parle de Guillaume d’Orange, car le quatrième vers nous dit “Un Roy esleu blonde, natif de Frize“. La Frise faisait partie des Pays-Bas. Il utilise le mot “frize” car cela rime avec “entreprise”. Il ne faut pas prendre le nom de la ville pour une information précise, mais comme désignant l’ensemble du pays. C’est une technique qu’il aime utiliser.

De même, Guillaume n’était pas blond. Le mot blond fait référence à son surnom “Orange”. L’orange est une couleur proche du blond.

III. Charles III (2022-?).

Venons en à Charles III.

Il est difficile d’en dire beaucoup sur le nouveau roi. Son règne vient à peine de commencer. Nous pouvons commencer par remarquer son très mauvais choix de prénom.

Un premier Roi qui termina exécuté. Un deuxième qui vécu en exil et entraîna la deuxième chute de sa dynastie. De sombres nuages planent au-dessus de la tête du troisième.

L’Angleterre traverse une immense crise économique, sans doute l’une des pires de son histoire. Une crise liée aux confinements du COVID et à la guerre en Ukraine. Explosion des prix de l’énergie, menace de faillite massive des entreprises qui ne peuvent pas faire face à ses dépenses. Dans ce contexte, une nouvelle, première ministre est nommées par le parti conservateur. C’est Liz Truss. Truss veut dire “échafaudage” ou “charpente”, en anglais. l’échafaudage menace de s’effondrer. Un échafaudage pour un pays en ruine, comme pour un monument que l’on rénove ça, il menace de s’écrouler. Là aussi, le destin a bien choisi le nom de celle qui va devoir se pencher sur la crise énergétique.

Liz Truss rencontre la Reine pour son entrée en fonction. C’est la coutume en Angleterre.

https://images.bfmtv.com/Al0QLaBTVmMKhkLds7nmx6ciWZI=/0x0:1280x720/1280x0/images/Royaume-Uni-Liz-Truss-a-rencontre-la-reine-Elizabeth-II-elle-devient-officiellement-Premiere-ministre-1476914.jpg

Deux jours plus tard, la reine meurt. C’est un très mauvais présage pour elle et surtout pour son pays. De mauvais augures pour la suite. Si j’étais elle, je m’inquiéterais. Ces gens-là, ont-ils encore le cœur ouvert vers les messages surnaturels que nous envoie Dieu.

D’autant qu’au moment de l’annonce de la mort de la Reine, un magnifique arc-en-ciel fut aperçu au-dessus de Buckingham Palace.

https://images.ladepeche.fr/api/v1/images/view/631b5ae2675a882ae76765b7/large/image.jpg?v=1

Pour comprendre l’importance de la symbolique de l’arc-en-ciel chez les maîtres du monde, je renvoie les internautes à la lecture des deux livres de l’excellent Martin Peltier, “la révolution arc-en-ciel” et “l’empire arc-en-ciel“.

Amazon.fr - La révolution arc-en-ciel en marche - Peltier, Martin - Livres

Une révolution arc-en-ciel qui prit une ampleur exceptionnelle sous la période élisabéthaine. D’ailleurs, nous devrions plutôt parler de deuxième période élisabéthaine. Car il existe également une première période élisabéthaine, qui ressemble beaucoup à la deuxième. Deux périodes marquées par une sorte de “philosophie occulte” très malsaine.

Elisabeth II meurt et un sublime arc-en-ciel apparaît dans le ciel au-dessus de son palais. Cela me fait penser à la foudre qui frappa la basilique Saint-Pierre de Rome au moment de la “démission” de Benoît XVI. Le Ciel montre son état d’esprit à travers des phénomènes naturels.

La révolution arc-en-ciel comporte plusieurs branches, selon Martin Peltier. Une branche écologiste, une branche immigrationniste et une branche LGBT. La branche immigrationniste va d’ailleurs frapper l’Angleterre durant le deuil de la Reine. Le 16 septembre 2022, un individu à la nationalité et à la religion indéterminé va attaquer au couteau des policiers. La encore, le signe du Ciel semble de très mauvais augure.

Egalement, de très mauvaise augure, la chute d’un garde la reine devant le cercueil, comme s’il annonçait la future chute de la monarchie.

Mort d'Elizabeth II : l'image choc d'un garde qui s'évanouit au pied du  cercueil royal fait le tour du monde - Voici

La personnalité du nouveau Roi transparaît d’ailleurs dans certaines scènes. Des moments de vérité qui annonce sans aucun doute des graves problèmes pour Charles III, surtout si on compare avec le règne précédent d’Elisabeth II, faite de douceur, de discrétion et très consensuel. Là où la Reine symbolisait l’union nationale autour de sa fonction, le roi risque de représenter la division de classe sociale. De la colère et de l’agacement pour des choses futiles, alors qu’un cataclysme économique et social s’annonce. Le Roi n’est pas vraiment raccord avec l’époque qui arrive. Très dangereux, vu la tempête que risque de traverser l’Angleterre dans les prochains mois.

Nous avons la scène de l’encrier et celle du stylo.

Samedi 10 septembre, au moment de la signature de sa prestation de serment au palais Saint-James de Londres, le nouveau roi s’agace de la présence sur le bureau d’un encrier et d’une boîte à stylos. Sur les images, on le voit ainsi secouer frénétiquement sa main pour qu’un assistant retire les objets de sa vue.

Roi Charles III | Le geste de Carlos III envers ses assistants devenu viral  sur les réseaux sociaux | Royaume-Uni | Angleterre | VIDÉO | MONDE

Normalement, une prestation de serment est un moment solennelle, emprunt de gravité et de sérieux. Son agacement et sa grimace détonnent avec ce qui devrait être sa joie de succéder enfin à sa mère sur le trône.

Plus grave, l’affaire du stylo en Irlande du Nord.

Trois jours plus tard, mardi 13 septembre, Charles III apparaît de nouveau énervé lors de son passage en Irlande du Nord. En cause cette fois, un stylo qui fuit. Alors qu’il s’apprête à signer le livre d’or à Hillsborough Castle, près de Belfast, il bondit de son fauteuil en voyant l’encre lui couler sur la main. “Oh mon Dieu, je ne supporte pas ces satanés trucs”, peste-t-il devant les caméras. “Regarde, il fuit de partout”, commente son épouse, la reine consort Camilla, tandis que le roi s’essuie avec un mouchoir.

L'agacement de Charles III à cause d'un stylo - Vidéo Dailymotion

On sent transparaître un effroyable mépris de classe à l’égard de son petit personnel chargé de préparer l’encrier ou le stylo. Là aussi, la comparaison avec Élisabeth II est dévastatrice. Elle avait la réputation d’être adorable avec son personnel, très simple dans ses goûts du quotidien.

Le lieu de l’incident n’est pas anodin. L’Irlande du Nord, comme le Pays de Galles ou l’Ecosse menacent de réclamer leurs indépendances en devenant des Républiques. Je vous renvoie à la lecture de mon article sur la prédiction de Marie-Julie Jahenny à ce sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.