Les signes astrologiques (5) : le Cancer.

Le signe du Cancer va du 22 juin au 22 juillet. C’est le premier signe de l’été.

Astrologie sumérienne.

Dans les textes astrologiques sumériens, il est désigné sous le nom de « al.lul », ce nom paraît désigner une chose qui sert à attacher, enserrer, à empêcher de bouger. On le traduit souvent par « le Crabe ». Je n’ai pas retrouvé de représentation du signe sous la forme d’un Crabe. En revanche, en Mésopotamie, le signe était aussi dessiné comme une tortue. Comme le Crabe peux capturer et bloquer n’importe qui ou n’importe quoi avec ses pinces, la tortue peux le faire avec sa gueule.

Dans la stèle cassite Eanna-Shum-iddina, datant de 1100 avant Jésus-Christ, le Cancer est représenté sous la forme d’une tortue.

Dans une variante, il porte le nom de « nagar », « nangaru », « le charpentier », « le travailleur du bois ». C’est le symbole du radeau que l’on retrouve dans l’épopée de Gilgamesh.

« Gilgamesh abattait les arbres,

Dont Enkidu repérait ça et là les troncs !

Et Enkidu, ayant ouvert la bouche et pris la parole,

S’adressa à Gilgamesh :

« Mon ami, nous avons abattu

Un cèdre extraordinairement élevé,

Dont la cime

Perçait le ciel !

Fais-en faire un éventail-de-porte

De trente-six mètres de haut

Et de douze de large.

Sur un demi-mètre d’épaisseur,

Et dont les pivots : central, inférieur et d’en-haut,

Soient chacun de six mètres !

On le transportera à Nippur,

L’Euphrate le portant,

Et Nippur sera en liesse !

(…)

(…)

Ils agencèrent donc un radeau

(…)

Enkidu, embarqué,

(…)

Tandis que Gilgamesh

Portait la tête de Humbaba. »

(Jean Bottéro, l’épopée de Gilgamesh, cinquième tablette, VI, 3-10, p. 120-121)

Astrologie grecque.

Dans la mythologie grecque, le signe du Crabe intervient dans le deuxième travail d’Héraclès au sujet de l’Hydre de Lerne. Un crabe géant vient prêter main-forte à l’Hydre en pinçant le pied d’Héraclès.

« Et, venant à l’aide de l’hydre, arriva un crabe d’une grandeur épouvantable, qui mordit le pied d’Héraclès. Après l’avoir tué. » (Apollodore, la Bibliothèque, II : V : 2).

Avec l’hydre de Lerne, on retrouve la tête coupée par le héros.

« Son deuxième travail fut de tuer l’Hydre de Lerne. Ce monstre vivait dans les marais de Lerne, mais souvent il s’aventurait dans la plaine et ravageait le bétail et la campagne. Il avait un corps énorme hérissé de neuf têtes : huit d’entre elles étaient mortelles, mais celle du milieu était immortelle. » (Apollodore, la Bibliothèque, II : V : 2).

« Héraclès commença alors à fracasser ses têtes avec sa massue ; sans résultat, parce que pour chaque tête tranchée deux nouvelles surgissaient. (…) Après l’avoir tué, le héros lui ce dernier mit le feu à un buisson et, à l’aide de tisons ardents, il empêchait les neuf têtes de repousser, en brûlant la chair à la base des têtes coupées. De cette façon Héraclès réussit vaincre les neuf têtes, et à trancher également celle qui était immortelle. » (Apollodore, la Bibliothèque, II : V : 2).

Description de cette image, également commentée ci-après
Héraclès et Iolaos combattant l’Hydre de Lerne..

Astrologie chrétienne.

Le Christianisme va reprendre l’image du Crabe ou de manière plus général pour le signe du Cancer. C’est un crabe à Amiens et un homard à Notre Dame de Paris.

Cathédrale d’Amiens.

Basilique de Vézelay.

Zodiaque Vezelay 13 - Cancer.jpg

La cathédrale de Chartres.

Chartres-028-g - 6 Cancer.jpg
Signe du Cancer sur le vitrail de la cathédrale de Chartres.
Cancer the crab
signe du Cancer sur le portail de la cathédrale de Chartres.

Cathédrale Notre-Dame de Paris.

Cathédrale Notre Dame de Paris, signe du zodiaque du cancer, vitrail de la rosace ouest

Le travail associé au Cancer est un ajout tardif du XIVe ou XVe siècle. Le graphisme ne correspond pas au modèle habituel des zodiaques et des travaux du Moyen-Age. Le modèle d’origine ne nous est pas parvenu.

pasteur.jpg (211054 octets)
Vitrail tardif, du XIV ou du XVe siècle

Signification du Cancer.

Le Cancer par Manilius (Ier siècle après Jésus-Christ).

L’écrevisse, placée dans le cercle brûlant de l’été, et que le soleil, revenu à son point le plus élevé, inonde de ses feux, est comme à la cime du monde, et nous renvoie de là une éblouissante lumière. Ferme en ses desseins, et ne se laissant pas facilement pénétrer, elle est féconde en ressources, et elle ouvre différentes voies à la richesse, soit en liant avec l’étranger un commerce lucratif, soit en confiant sa fortune aux vents, si elle prévoit qu’une disette prochaine fera renchérir les denrées, et permettra de revendre au monde les biens du monde même; soit en établissant divers genres de négoce entre des nations inconnues, en demandant de nouveaux tributs à un autre ciel, et en amassant une ample fortune par le prompt débit de ces marchandises. On parcourt les mers, et, aspirant à une prompte échéance, on vend le temps de manière à doubler bientôt le principal par des intérêts usuraires. On a, sous ce signe, l’esprit subtil et ardent pour ses intérêts.

Le Cancer selon l’astrologie mondiale.

L’eau courante, les mers intérieures,les lacs, les cours d’eau, les canaux, les sources, le littoral, les pays humides, le temps et ses variations, les récoltes, la maison, la famille, le pays, la femme, la foule, le peuple, les lieux publics, les sociétés populaires et folkloriques, les réunions, les coutumes, la tradition.

Le Cance régit les marins, les bateliers, les employés en contact avec le public, les commerçants en boissons et en denrées alimentaires, la domesticité.

Au niveau de la malédiction : dangers d’inondation, de mouvements populaires, de rapacité.

//stawhoph.com/afu.php?zoneid=3466229