Les signes astrologiques (6) : le Lion.

Le signe du lion va du 23 juillet au 23 août. C’est le deuxième signe de l’été.

Astrologie sumérienne.

En Mésopotamie, le signe du Lion s’appelle « Mul.ur.gu.la ». Il est associé à Latarak dans la tablette « Mul.apin ». Latarak est une entité protectrice contre la sorcellerie doté d’une tête de lion et d’un fouet. Il est associé au dieu Lulal de Bad Tibira.

Dans la stèle Eanna-shum-iddina, nous retrouvons un lion assis comme symbole du signe.

Astrologie grecque.

Pour les Grecs, le Lion est représenté par le premier des travaux d’Héraclès. C’est celui du lion de Némée.

« Le premier travail qui lui fut imposé fut de rapporter la peau du lion de Némée, une bête féroce et invulnérable, née de Typhon. » (Apollodore, la Bibliothèque, II : V : 1).

Description de cette image, également commentée ci-après
Héraclès combattant le lion de Némée. Lécythe à fond blanc, v. 500-475 av. J.-C.

Astrologie chrétienne.

Le Christianisme va reprendre l’image du Lion à travers les zodiaques des cathédrales.

Cathédrale d’Amiens.

Basilique de Vézelay.

Zodiaque Vezelay 18 - Leo.jpg

La cathédrale de Chartres.

Chartres-028-g - 7 Juillet-Lion.jpg
Signe du Lion sur le vitrail de la cathédrale de Chartres.

Cathédrale Notre-Dame de Paris.

Cathédrale Notre Dame de Paris, signe du zodiaque du Lion, vitrail de la rosace ouest
Signe du Lion sur le vitrail de la cathédrale de Notre Dame de Paris.
Cathédrale Notre Dame de Paris, vitrail de la moisson

Signification du Lion.

Le Lion par Manilius (Ier siècle après Jésus-Christ).

«Qui ne connaît la nature du terrible lion, et les occupations qu’il prescrit à ceux à la naissance desquels il préside ?

Celui-là déclare une guerre sanglante aux bêtes fauves, les poursuit sans relâche, se charge de leurs dépouilles, vit de leur chair.

Celui-ci se plaît à décorer les colonnes de son palais de la peau des animaux féroces : il suspend sa proie aux murs de ses habitations, il répand dans la forêt le silence et la terreur ; il vit aussi de sa chasse.

Il en est d’autres dont les inclinations sont les mêmes ; l’enceinte des murailles ne leur est point un obstacle ; ils font la guerre aux bêtes dans les villes mêmes ; ils en exposent les membres sanglants au devant de leurs boutiques, offrant ainsi un aliment au luxe de leurs concitoyens, et se faisant un commerce lucratif de la dépravation des moeurs.

Ils sont d’ailleurs aussi faciles à s’apaiser que prompts à s’emporter ; ils sont intègres, et incapables de déguisement.»

Le Lion selon l’astrologie mondiale.

Le feu constant, les pays chauds, la vitalité, la vigueur, la volonté, l’organisation, l’ambition, l’élévation, la réussite, la gloire, les jeux, les spéculations, l’éducation, les arts (spectacles), les amours, les enfants, la diplomatie, les entreprises.

Le Lion régit les rois, l’aristocratie, les hauts personnages, les diplomates (ambassadeurs), les chefs majestueux et magnanimes, le monde artistique et théatral, les éducateurs, les spéculateurs, les brasseurs d’affaires, les sports spectaculaires.

Au niveau de la malédiction : danger de despotisme, de sécheresse, d’aridité, d’incendies, d’abus dans les plaisirs et les spéculations, d’échecs diplomatiques, de relâchement des moeurs.

Share